Le Mag Sport Auto

Rallye, la folle semaine de Jourdan Serderidis

Rallye, la folle semaine de Jourdan Serderidis

Le prochain grand rendez-vous de Jourdan Serderidis est le Rallye de l’Acropole, troisième manche de l’ERC 2018. Absent des spéciales depuis le Rallye du Touquet, le champion du monde WRC Trophy 2017 a enchaîné trois rallyes en quelques jours, le tout dans deux pays différents ! Retour sur une semaine folle ponctuée d’une victoire et un podium.

Rallye, Jourdan Serderidis, de la Belgique à la Grèce.

Jourdan Serderidis et le Rallye Sprint de Haillot, c’est une longue histoire d’amour. En effet, tout a commencé là bas en 2012. Si vous avez lu son livre, vous pourrez en apprendre pas mal sur ce rallye « sprint » belge. Cette année, Jourdan Serderidis était de retour pour défendre son titre. Et, c’est ce qu’il a réussi. Armé de sa DS3 WRC avec de nouvelles couleurs, Jourdan est allé chercher sa troisième victoire sur ce Rallye Sprint de Haillot, la seconde consécutive. Preuve que le couple Serderidis/DS3 WRC fonctionne toujours bien « à domicile ».

Un bon résultat qui avait de quoi le regonfler à bloc avant son défi grec. En effet, Jourdan s’est engagé au Rally Fthiotidos à Lamia, en Grèce. Une épreuve atypique qui lui a servi de tests avant le Rallye de l’Acropole. Le tout, sur la Skoda Fabia R5. Ce rallye grec à pour originalité d’être divisé en deux rallyes. Tout d’abord, le samedi, un rallye asphalte. Puis, le dimanche, un rallye terre ! Plus fort que le Rallye d’Espagne – Catalogne (RACC).

Le premier jour, Jourdan Serderidis a terminé 7e du Rally Fthiotidos – Day 1. Sur ces routes atypiques, et face à une concurrence locale bien armée (Seat Ibiza Kit Car Evo2, Fabia S2000, DS3 R3T Max…), le pilote du J-Motorsport a su ne pas se faire piéger. Au final, il termine donc septième à plus de deux minutes du vainqueur, Giorgos Anapoliotakis (Seat Ibiza Kit Car Evo2). Un pilote qui enchaîne les victoires en Grèce avec cette Kit Car depuis 2006 !

Le deuxième jour, sur la terre, Jourdan Serderidis est allé chercher un podium. En effet, il termine troisième du Rally Fthiotidos – Day 2. Une journée plus proche de ce qui l’attend à l’Acropole. Et, face aux Lancer d’Efthimios Halkias et Ioannis Badounas, il a décroché 2 temps scratchs sur 4 possibles ! La spéciale Grammeni étant plus délicate pour Jourdan. Néanmoins, de bonnes notes qui peuvent le gonfler à bloc avant le Rallye de l’Acropole 2018 (1-3 juin). Surtout qu’il ouvrait la route sur ce Rally Fthiotidos et découvrait la Skoda sur la terre !

En tout cas, pour son retour en rallye (après un rallye en 7 mois !), Jourdan Serderidis a frappé fort. Comme souvent, le pilote grec ne s’est pas simplifié la tache mais a su éviter les faux pas.

Critique, WRC Trophy « La Grecquification 2.0 » par Jourdan Serderidis

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR