Le Mag Sport Auto

Rallye Lyon-Charbonnières, Yoann Bonato intouchable sur sa C3 R5 !

Rallye Lyon-Charbonnières, Yoann Bonato intouchable sur sa C3 R5 !

Déjà leader après la première étape, Yoann Bonato a attaqué suffisamment dès la première boucle de la 2e journée pour pouvoir gérer dans la seconde. Le champion sortant s’offre une belle victoire sur ce Rallye Lyon-Charbonnières et prend les commandes du championnat ! Pas de doute, cette saison, il sera LE favori à sa propre succession !

Rallye Lyon-Charbonnières, un Yoann Bonato et une C3 R5 qui volent !

Auteur de 10 meilleurs temps sur 13 possibles, Yoann Bonato n’a pas vraiment laissé d’espoir à ses adversaires. Ainsi, le champion de France en titre est allé offrir la toute première victoire à la nouvelle Citroën C3 R5. Preuve que cette auto semble destinée à un meilleur destin que son aînée, la DS3 R5. Avec cette victoire, Yoann Bonato prend la tête du Championnat de France des Rallyes Asphalte. Derrière, Jérémi Ancien a réalisé un rallye solide et de qualité. Il termine deuxième. Galvanisé par ses soucis mécaniques de la veille, Bryan Bouffier a sorti la grosse attaque dans la deuxième journée. Le champion de France 2010, victorieux au Touquet (Lefebvre étant transparent au championnat) est allé chercher sa troisième place avec force. La bataille entre Bryan Bouffier et Yoann Bonato s’annonce épique pour le titre !

Pierre Roché échoue au pied du podium pour 6s8. Il devance néanmoins Quentin Gilbert, 5e, de plus de 30s. Eric Mauffray s’offre une belle sixième place juste devant la DS3 R5 de Hugo Margaillan. En GT, Nicolas Ciamin aura dominé ce Rallye Lyon-Charbonnières 2018. Il remporte la catégorie et termine huitième au général. Juste devant la DS3 WRC de Pascal Trojani.

Peu de changements par rapport à la première journée du Rallye Lyon-Charbonnières 2018

Cette deuxième étape du 70e Rallye Lyon-Charbonnières n’aura pas été le théâtre de grands affrontements. Néanmoins, de belles victoires ont été acquises. Ainsi, en Clio R3T Trophy, Florian Bernardi a dominé toute l’épreuve et s’offre une seconde victoire consécutive. Il termine devant le « revenant » Boris Carminati et Thibaut Poizot. D’une manière générale, en R3, la victoire revient à Cédric Robert, intouchable tout au long du week-end. Il devance Emmanuel Guigou de 43s et Florian Bernardi de plus de 4 minutes !

Malheureusement, en R3, Jérôme Deloche a dû abandonner sur casse mécanique. Le pilote dont vous pouvez (re)découvrir l’interview ici-même, n’a pas pu aller jusqu’au bout. Pourtant, il avait su améliorer ses chronos par rapport à l’année dernière. Cependant, la mécanique de sa Renault Clio R3 en a décidé autrement. A l’issue de l’ES9, alors qu’il était 50e au général et 15e en R3, sa monture a rencontré des problèmes moteurs. A la sortie de l’assistance, au moment de rejoindre l’ES10, terminé… sa Clio R3 n’avançait plus. Une cruelle déception pour celui qui se bat au quotidien pour la santé de sa fille.

Dans les autres catégories, Lionel Jacob (Peugeot 206 S16) s’adjuge la classe F2/14 et la perf du week-end avec une 19e place au général. Il devance son dauphin, Sébastien Dommerdich (Peugeot 205 GTi) de plus d’une minute. En R2, Thomas Capelli (Citroën C2 R2 Max) remporte la classe et se classe 31e au général. Le Groupe N est remporté par le seul rescapé de la classe N4, Dominique Bargeon (Subaru Impreza Sti).

Enfin, en VHC, Hervé Baillière (Porsche 911 SC) a remporté ce Rallye Lyon-Charbonnières 2018. Si, Benoît Rousselot (Subaru Legacy) a été le plus rapide du week-end, sa mise hors-course, vendredi, pour un pointage hors délai l’empêche de décrocher la victoire. Anthony Volay (Opel Kadett C GTE) et Jean-Baptiste Sassolas (BMW 323 I) complètent le podium.

Prochain rendez-vous du Championnat de France des Rallyes Asphalte, le Rallye d’Antibes – Côte d’Azur 2018 (19-20 mai) qui comptera également pour le TER 2018 !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR