Le Mag Sport Auto

Red Bull : Vettel, le « plan B » en cas de départ de Verstappen ?

vettel singapour

Depuis que Sebastian Vettel et Charles Leclerc se frictionnent en piste, un intervenant extérieur semble particulièrement intéressé par la situation. Il s’agit d’ Helmut Marko, qui connaît bien le quadruple champion du monde pour l’avoir côtoyé chez Red Bull Racing. Un intérêt si présent que l’on se demande si l’Autrichien n’a pas une idée derrière la tête.

Red Bull Racing : et si Verstappen s’en va ?

Malgré une très bonne première campagne avec son nouveau motoriste, Honda, Red Bull Racing n’est pas dans une situation simple. Car Max Verstappen veut désormais se battre pour le titre. Et son papa vient de le rappeler à l’écurie concernée…Aussi, si la formation autrichienne échouait à offrir une monoplace capable d’atteindre cet objectif en 2020, le Néerlandais pourrait s’en aller. Ferrari mais aussi, Mercedes, seraient certainement intéressées. Même si une association avec Leclerc ou Hamilton paraîtrait dangereuse. Mais Lewis est attiré par la Scuderia…

Vettel, le candidat idéal ?

Beaucoup de « si », donc. Toutefois, dans le cas ou cela se produirait, Red Bull devrait trouver un remplaçant à Max. Et, c’est certain, ils y pensent sans doute déjà. Question de réalisme, pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau au dernier moment. Lewis Hamilton ? Peu de chances. S’il quitte Mercedes, ce sera pour Ferrari. Charles Leclerc ? Non. Il est dans une famille, chez Ferrari. Et il est issu de la filière. Alors, reste l’option Sebastian Vettel. Car, clairement, le pilote germanique n’a plus d’avenir chez les rouges. Pensée que nous partageons -chose rare- avec Helmut Marko :

«Vettel n’a pas d’avenir chez Ferrari, c’est clair pour moi maintenant», a-t-il lâché, peu après l’arrivée du Grand-Prix de Russie de Formule 1, dans les colonnes d’ AutoBild. Bien sûr, l’intéressé pourrait prendre sa retraite après cette échéance. Mais il pourrait, aussi, avoir envie de revanche, face à Charles. Auquel cas, Red Bull Racing constituerait un excellent choix. Les deux parties se connaissent et ont gagné ensemble, dès le début de la campagne gagnante. Et puis, tôt ou tard, l’association Red Bull/Honda devrait arriver au sommet.

De plus, pour l’équipe autrichienne, impossible de miser sur Kvyat, Gasly ou Albon à court terme. Alors, engager un pilote expérimenté comme Vettel permettrait à Red Bull de prendre le temps de « former » le remplaçant de Verstappen. Bien sûr, d’autres profils existent mais ce remariage-là, assurément, aurait de la gueule…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR