Le Mag Sport Auto

Renault enfin sur un podium de Formule 1, merci Mclaren

renault F1

Premier podium de la saison de Formule 1 2019, pour Renault F1 ! En effet, au Grand-Prix du Brésil, grâce à son client et rival, Mclaren, le losange a terminé sur la troisième marche, avec Carlos Sainz. Et bien que le constructeur tricolore n’ait pas été vu sur la boite du fait de l’obtention de ce résultat sur tapis vert, cela pourrait jouer en sa faveur à l’heure du choix…

Formule 1 : Renault, un podium pour flatter les patrons ?

Continuera, continuera pas ? Dans un contexte de départ de Citroën du WRC, les supporters tricolores espèrent ne pas vivre la même désillusion en Formule 1, avec Renault. Aussi, à son niveau, le Team Français n’a qu’une seule façon d’opérer, obtenir les meilleurs résultats possibles. Dans cette optique, le Grand-Prix du Brésil a été plutôt bénéfique. Même si Daniel Ricciardo, classé 6ème de la course, n’est pas passé loin (lui non-plus) de ce podium. En effet, sur la ligne de départ, l’Australien ne pointait qu’à 1,5s de la Mclaren de Sainz. Alors peut-être que sans cette pénalité consécutive à l’accrochage avec Magnussen…Mais avec de si, nous referions le Grand-Prix et les Alfa Romeo réaliseraient peut-être le doublé !

Plus sérieusement, tandis que les nouveaux dirigeants de Renault vont débattre prochainement du sujet F1 (et donc, de l’engagement du losange au-delà de 2020), la troisième place obtenue par l’écurie cliente fait un bien fou. D’autant que Mclaren va terminer 4ème du classement des constructeurs. Après plusieurs saisons catastrophiques avec Honda. Malheureusement, le contrat entre Woking et Vélizy prendra fin à l’issue de la saison 2020. Autrement dit pas d’issue possible, pour le losange, en tant que simple fournisseur de moteurs, après la prochaine campagne…

« Compte tenu de nos positions de départ moins qu’optimales sur une piste qui ne nous convient pas vraiment, nous avons encore une fois dû adopter une stratégie audacieuse. Cette fois, cela n’a pas porté ses fruits, à l’opposé des courses précédentes. Après un départ difficile avec des pneus moyens, nos deux pilotes ont affronté des voitures équipées de pneus tendres. La collision avec Magnussen et la pénalité qui en a résulté ont effectivement exclu Daniel d’une course qui aurait pu être meilleure pour lui, surtout avec un peu de patience au début de la course. Il a néanmoins fait preuve de résilience même lorsqu’il était dernier, jusqu’aux événements de fin de course qui lui ont permis de remonter dans le classement. Malheureusement, ces événements ont également aidé nos rivaux. Il faut absolument éviter de se mettre dans cette situation lors de la dernière course à Abu Dhabi« , à déclaré Cyril Abiteboul

Par ailleurs, l’équipe basée à Enstone devra affronter et remporter un ultime challenge, à Abi Dhabi, en vue de mettre toutes les chances de son côté à savoir, battre Toro Rosso. Car, à la faveur du podium de Pierre Gasly, l’équipe italienne est revenue à 8 points au classement des constructeurs. Un danger mesuré, donc, mais danger quand même. Aussi, repartir avec la 5ème place du championnat sera le minimum syndical, pour la formation menée par Cyril Abiteboul…

Formule 1 : Esteban Ocon pilotera la Renault dès Abu Dhabi

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR