Le Mag Sport Auto

Renault F1 et Esteban Ocon optimistes, à l’aube du GP de Grande Bretagne

renault F1

Si l’écurie Renault F1 n’a jamais vraiment été aux affaires sur le circuit de Silverstone, dans un passé récent, il se pourrait que cette année la donne soit différente. C’est, en tout cas, ce que pourraient suggérer le début de saison 2020. En effet, la monoplace actuelle paraît plus adaptée aux circuits plus rapides. Le tout encouragé par les progrès significatifs réalisés par le moteur, en termes de puissance.

Silverstone : le juge de paix !

Si Esteban Ocon ne se mouille pas trop en envisageant les points le week-end prochain à Silverstone, nous avons le sentiment que, du côté de la Direction de l’équipe tricolore, on s’attend à mieux. « Silverstone est un circuit vraiment amusant à conduire. Dans une voiture de Formule 1, toute séquence rapide de virages est une expérience fantastique et, à Silverstone, vous obtenez cela partout. Nous parlons tous de Maggots et Becketts, mais ils sont tellement amusants à conduire dans une voiture moderne. Ils sont tout simplement géniaux. C’est un tour difficile, mais une piste où l’essentiel dépend du pilote. Il s’agit de clouer chaque virage et de maintenir l’élan tout au long du tour. Il y a quelques points de dépassement là-bas, donc je suis sûr qu’il y aura de belles courses et nous viserons à nous battre pour ces places« , a déclaré le tricolore

Mais pour Pat Fry, le Directeur technique, cette épreuve représente surtout l’occasion de confirmer -ou non- les espoirs de l’équipe, en mettant en évidence les atouts et faiblesses de la Renault. Car comme l’intéressé le rappelle, cette piste reste l’une des plus sélective à ce niveau :

« Silverstone est un mélange de virages à vitesse moyenne et élevée. La partie ancienne du circuit est fantastique, en particulier la course à travers Maggots, Becketts et Chapel. C’est un excellent circuit pour mettre en évidence les problèmes potentiels de performances de la voiture et identifier ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas. Vous avez besoin d’un bon niveau d’efficacité dans la voiture et c’est aussi un circuit assez sensible à la puissance. La dernière course en Hongrie était propice à l’appui extrême maximum. Silverstone, cependant, consiste davantage à avoir une voiture efficace qui fonctionne bien dans les virages à grande vitesse. Dans le passé, notre voiture n’était pas adaptée à ce type de piste mais, cette année, les signes sont là pour nous indiquer que nous allons dans la bonne direction »

De quoi confirmer un début de saison plutôt encourageant ? Mieux ? Nous serons fixés dès samedi prochain, au moment des qualifications.

source : Renault Sport

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR