Le Mag Sport Auto

Rétro : Il y a 40 ans… Allez les bleus !!

21 janvier 1979. A 11 000 kilomètres de Vichy, Jacques Laffite fait triompher Ligier en Formule 1. La France est en tête du classement Pilotes et Constructeurs, au nez et à la barbe des Lotus, Williams et Ferrari !

Trio de choc

Ligier est loin d’être la favorite des bookmakers au coup d’envoi de la saison 1979 de Formule 1. Les bleus ont certes remporté une première victoire en Formule 1, en 1977, mais celle-ci est tombée du ciel après la panne sèche de Mario Andretti à trois tours du but. De plus, Matra se retire du sport automobile et Guy Ligier doit troquer ses V12 français pour le très populaire V8 Ford-Cosworth.

Mais l’écurie française peut compter trois atouts de taille : Gérard Ducarouge, qui se charge du dessin de la belle JS11, Jacques Laffite et la nouvelle recrue Patrick Depailler. Pour la première fois, Ligier engage une deuxième voiture en Formule 1 et elle est confiée à l’expérimenté Depailler.

L’ensemble du peloton se donne rendez-vous à Buenos Aires fin janvier pour le premier « round » de ce championnat 1979. Lotus est favorite pour cette épreuve. L’an passé, les voitures de Colin Chapman ont remporté haut la main les deux couronnes Pilotes et Constructeurs grâce à leur arme : la Lotus 79 exploitant l’effet de sol.

Cocorico !

Mais surprise après les premiers essais : les Ligier sont devant ! Les JS11 sont elles aussi équipées de « jupes » pour exploiter l’effet de sol. Et il semble que « l’élève » Gérard Ducarouge ait dépassé le « maître » Colin Chapman… Lors des qualifications, Jacques Laffite frappe fort en signant la pole position. Il colle une seconde pleine à son dauphin sur la grille, qui n’est autre que son équipier Depailler.

Pourtant, le lendemain, jour de course, les choses se compliquent pour Ligier. Laffite rate son envol et n’est que quatrième au premier tour. Depailler prend les commandes, avant d’être rattrapé au bout de quelques boucles par le même Laffite ! « Jacquot » en est feu et s’envole, tandis que Depailler assure le doublé pour Ligier.

Mais catastrophe à six tours du but, Depailler regagne son stand suite à un problème d’allumage. Il repart quatrième, position qu’il occupera jusqu’au drapeau à damiers. Laffite, épargné par les problèmes mécaniques, remporte le Grand Prix d’Argentine ! Ce succès sur la première course de la saison garantit au pilote français la première place du classement Pilotes, tandis que Ligier s’empare de la tête chez les Constructeurs.

Et ce succès en appellera d’autres puisque Ligier assure enfin son premier doublé quelques semaines plus tard, au Brésil !

https://twitter.com/F1/status/822770217243709441

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR