Le Mag Sport Auto

Romain Grosjean : poudre aux yeux, avec un baroud d’honneur

romain grosjean

Alors qu’il partait très loin dimanche dernier, au moment du départ du GP de Grande Bretagne de Formule 1, Romain Grosjean est tout de même parvenu à se montrer. En effet, à la faveur d’une stratégie osée, de la part de l’écurie Haas, le tricolore s’est pris à rêver d’une place dans les points…avant de retomber -lourdement- sur terre !

Romain Grosjean « comme à la grande époque »

Si Haas pouvait sérieusement envisager de marquer des points à Silverstone, après l’excellent départ de Magnussen l’ayant propulsé aux portes du top dix, pour Grosjean, l’affaire débutait moins bien. Aussi, au moment de la sortie de la voiture de sécurité, le Français restait en piste pour tenter un coup de poker. Une prise de risque difficile à contester, côté Haas, cette équipe ayant intérêt à jouer pour marquer. Et cela s’était d’ailleurs avéré concluant en Hongrie.

Aussi, grâce à cette méthode, le tricolore pointait rapidement au 5ème rang, en pneus médiums. Ainsi, face à ses rivaux en gommes hard, l’intéressé parvenait à tenir son rang et à faire illusion un long moment. Au point, même, de rester dans le rythme de la Ferrari de Charles Leclerc, quelques tours durant. Mais après avoir perdu deux places, l’heure du ravitaillement sonnait finalement…propulsant Romain à la dernière place de la course ! Fin de l’histoire. Malgré tout, Grosjean parvenait à remonter un peu pour franchir la ligne d’arrivée à la 16ème place.

« C’est décevant comme résultat, alors que j’ai conduit à la limite absolue du début à la fin de la course. Le premier relais était amusant. Je me suis retrouvé cinquième derrière la voiture de sécurité et je me suis dit « oh, comme au bon vieux temps. J’étais heureux de maintenir l’écart. Nous devons essayer ces choses avec notre voiture – tout comme nous l’avons fait en Hongrie. J’étais un peu sceptique pour le redémarrage sur
les pneus, mais ça marchait bien, et je pouvais garder le rythme. J’étais heureux et je m’amusais. Je ne pense pas que grand-chose va changer pour la semaine prochaine, je pense que l’ordre restera le même, mais il y aura évidemment un peu plus de dégradation dans la course – alors peut-être que ce sera  une course à deux arrêts, ce que je préfère, une stratégie à un seul stop étant un peu ennuyeux« .

Mais si Romain Grosjean semblait un peu pessimiste après sa course, la performance de Kevin Magnussen en qualifications avait de quoi donner quelques espoirs aux deux pilotes. D’autant qu’ en rythme de course, la Haas semblait plutôt bonne dimanche dernier. De quoi rêver d’une arrivée dans les points, sur la même piste, dimanche prochain.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR