Le Mag Sport Auto

Rossi dément s’être opposé à l’arrivée de Zarco chez Yamaha

MotoGP Valentino Rossi Aragon 2017

Si la signature de Johann Zarco chez KTM soulève quelques questions mais aussi, des inquiétudes quant à son avenir en MotoGP, dans les faits, les choix n’étaient pas si nombreux que cela…Les coulisses des différentes tractations viennent d’être révélés par le manager du pilote tricolore, Laurent Fellon. Des révélations contestées, pour certaines…

MotoGP : pas de droit de veto pour Rossi, chez Yamaha

Au final, Johann Zarco a donc signé chez KTM, alors que l’option d’une troisième moto officielle chez Yamaha semblait possible. Selon Fellon, la chose ne s’est pas faite à cause de Valentino Rossi, qui voyait sans doute d’un mauvais oeil l’arrivée d’un nouveau rival à ses côtés. Pourtant, de son côté, le « Doctor » a nié en bloc, affirmant n’avoir aucun droit de veto sur ses coéquipiers chez Yamaha. Une partie de poker menteur difficile à décrypter, seuls les deux intéressés sachant ce qu’il en retourne vraiment…

Suzuki : « Je t’aime, moi non plus »…

La piste Yamaha envolée, restait la perspective Suzuki. Une équipe avec qui Zarco avait signé un pré-contrat avant son arrivée en MotoGP, accord finalement dissolu par le japonais. Alors, lorsque l’écurie en question est venue solliciter, à nouveau, le tricolore, ce dernier a logiquement décliné.

Honda : le risque Marquez

Concernant Honda, il y avait une vraie possibilité de signer aux côtés de Marc Marquez. Mais le manager de Zarco n’a pas souhaité prendre un tel risque, chose dont il ne s’est pas caché après coup. Une réticence qui se comprend aisément, l’Espagnol incarnant la référence absolue en MotoGP, depuis plusieurs années. Et, aussi talentueux soit-il, Johann risquait d’y perdre des plumes, en raison de son manque d’expérience et de connaissance du Team Honda.

« Ce ne serait pas bien de positionner Johann aux côtés de Marquez, parce que Marquez est Marquez, après tout. » Laurent Fellon.

KTM et la puissance de feu de Red Bull

Restait donc KTM, sachant que Ducati n’était, semble-t-il, pas intéressée par le profil du pilote tricolore. Le soutien puissant de Red Bull envers le constructeur autrichien ayant, aussi, fait pencher la balance :

« Chez Red Bull, ils sont à fond derrière Johann Zarco, ils veulent un pilote comme Johann. Je pense que, comme le dit Red Bull, ça va donner des ailes à Johann et, surtout, ils vont faire une bonne moto. Je pense que dès que Johann montera sur la KTM, il sera dans le coup et pourra se bagarrer à l’avant. » Laurent Fellon

L’avenir nous dira si ce virage dans la carrière de Zarco aura été le bon, ou non…

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *