Le Mag Sport Auto

Sébastien Loeb Rally Evo, notre test !

Sebastien Loeb Rally Evo gameplay
Précédent1 of 2Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

Avec plus de 20 ans d’expérience au compteur et de nombreux jeux vidéo de racing, Milestone est un nom bien connu des fans du genre. Après un premier essai en 1997 avec Screamer Rally, le studio italien s’est essayé aux jeux vidéo de rallye avec le retour de la licence WRC en 2010. Pendant 4 ans, le studio a enchaîné les opus sans jamais savoir atteindre le niveau des WRC développés par Evolution Studio sur Playstation 2. Si la licence WRC a été confiée aux français de Kylotonn, Milestone ne compte pas laisser tomber le rallye et a frappé un grand coup avec l’annonce du jeu vidéo Sébastien Loeb. Le plus talentueux des pilotes de rallye prête donc son nom et son image pour un jeu vidéo. Le résultat sera-t-il à la hauteur du nonuple champion du monde des rallyes ou risque-t-il la sortie de route ? La réponse dans notre test de Sébastien Loeb Rally Evo.

Loeb-Rider.

Pour ce Sébastien Loeb Rally Evo, les développeurs ont logiquement voulu mettre en avant le nonuple champion du monde des rallyes et sa carrière. Via un mode baptisé « Loeb Experience » on peut même revivre les grandes lignes de la carrière de Loeb. L’alsacien est d’ailleurs là pour commenter et revenir sur l’ensemble de son expérience. Un « documentaire » très intéressant qui nous apprend quelques anecdotes et nous fait rentrer dans la vie du plus titré des pilotes de rallyes. Loeb nous accompagne d’ailleurs pour chaque épreuve, et intervient aussi à d’autres moments dans le jeu (avant le menu démarré ou en mode carrière). Un réel plus donc pour ce jeu « sous la marque Loeb ». Idéal pour les fans comme pour les néophytes. Les experts regretteront peut-être de ne pas avoir plus de détails sur certains duels qui ont pu ponctuer sa carrière en WRC, ou ses avis sur la mécanique des différentes autos qu’il a pu piloter. Peut-être pour un Sébastien Loeb Rally Evo 2… En carrière, « Seb » est à la recherche du nouveau jeune pilote talentueux qui pourrait suivre ses traces. Et ce pilote, c’est vous. A vous de faire vos preuves dans différentes catégories, d’engranger de l’expérience et de l’argent et de devenir le meilleur pilote du monde. A chaque palier vous serez invité à un « event » unique organisé par Maître Loeb, où il faudra battre un score donné pour remporter une voiture à la livrée spécifique et pour gagner encore plus d’Xp et d’argent. Une longue carrière vous attend donc et vous permettra de piloter un grand nombre de voitures allant des années 70 aux WRC et R5/R3 actuelles ! Un atout de poids pour Sébastien Loeb Rally Evo qui ravira les fans de rallyes. A noter, que vous y retrouverez toutes les voitures pilotées par Loeb, de la 106 à la DS3 WRC en passant par la Xsara ou la Peugeot 208 PP. Il ne manque que le 2008 DKR…

Sébastien Loeb Rally EVO, un jeu où Sébastien Loeb revient sur sa carrière

Sébastien Loeb Rally EVO, un jeu où Sébastien Loeb revient sur sa carrière

Seule ombre au tableau de ce mode carrière, le fait qu’il soit entièrement copié/collé du jeu vidéo Ride, développé par Milestone. La copie est tellement flagrante que des coquilles évoquant les motos se sont glissées dans le jeu… La réutilisation est frappante si vous avez joué au jeu. Réutilisation, un mot bien connu des italiens et sur lequel nous reviendrons dans ce test. Néanmoins, le mode carrière et Loeb Experience offre une grande durée de vie, une certaine rejouabilité pour les perfectionnistes et de bons moments de jeu. Très complet ce mode aurait pu, néanmoins, bénéficier d’une atmosphère plus rallystique et d’une scénarisation plus poussée.

Bref, ce Sébastien Loeb Rally Evo possède un contenu de bonne facture. Si le nombre de rallyes est moindre que sur un WRC (8 rallyes contre 13), il faut compter aussi sur le rallycross et le Hillclimb (Pikes Peak). De plus, certaines épreuves « originales » se tiennent sur des tracés classiques : comme le rally drift, le head to head, ou différents modes en rallycross qui font pensés à ceux vus dans DiRT2/3. Chaque rallye possède 8 spéciales, soit un total de 64 spéciales, 5 Rallycross et Pikes Peak donc. Plus les deux petits circuits d’essais (terre et asphalte) qui se révèlent très utiles pour prendre en mains les voitures du jeu. Si on rajoute à ça le grand nombre de véhicules, on obtient un jeu au contenu riche et très alléchant. C’est là la force de Sébastien Loeb Rally Evo en plus du fan service assuré autour de Loeb et du casting automobile juste extra et jamais vu dans un jeu vidéo de rallye !

Lorenzo Bertelli est le seul autre pilote "réel" dans le jeu.

Lorenzo Bertelli est le seul autre pilote « réel » dans le jeu.

Précédent1 of 2Suivant
Use your ← → (arrow) keys to browse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR