Le Mag Sport Auto

Test, Grid Autosport, les rois du tarmac sont (aussi) sur Switch

A quelques jours de la sortie de Grid sur PS4 et Xbox One, c’est la Nintendo Switch qui a droit à sa version. Sur cette machine, moins puissance, les gars de Feral Interactive ont opté pour Grid Autosport. Une simulation sortie il y a un paquet d’années sur la précédente génération de consoles puis, sur mobile. La bonne nouvelle, pour les joueurs Switch étant de disposer ENFIN d’une simulation automobile, au beau milieu de cette abondance de jeux d’arcade et/ou de moto.

Test de Grid Autosport : c’est dans les vieux pots…

Grid Autosport sur Nintendo Switch, c’est avant-tout la première simulation automobile sur cette machine. Alors, forcément, sans concurrence directe, l’on peut se permettre d’effectuer un simple portage. Car, n’attendez pas de circuits ou de véhicules inédits, cette version n’en comporte aucun. Néanmoins, le contenu initial étant relativement conséquent, il y a largement de quoi faire. Sachant que de nombreuses catégories sont présentes avec du Drift, des courses de destruction, des « drag races », de l’endurance, de la monoplace, de la GT ou encore, de la voiture de tourisme.

Avant d’aller plus loin, une petit précision. Si Grid Autosport permet de régler pas mal d’options de pilotage et d’aides à la conduite, il demeure un titre « hybride ». C’est à dire, entre arcade et simulation. Bien qu’il se situe plus proche d’un jeu de simracing qu’un titre 100% arcade. Probablement que les développeurs ont souhaité parler au plus grand nombre en proposant un jeu accessible. Pourquoi pas.

grid autosport switch

Gameplay : de petits détails qui comptent

Cela ne signifie pas pour autant que G.A manque de réalisme. Bien au contraire. En effet, la gestion des dégâts sur les véhicules, qu’ils soient visuels ou concrets est véritablement excellente. Aussi (à moins de désactiver les dégâts), un crash à trop haute vitesse provoquera votre abandon immédiat. Par contre, un contact plus léger pourra avoir des conséquences sur l’équilibre de votre voiture voire, occasionner une crevaison. L’occasion de rappeler que des évolutions mécaniques et des réglages sont également de la partie, pour les fans de technique.

grid sur switch

Par ailleurs, lors des courses d’Endurance, il vous faudra gérer vos pneumatiques qui s’useront, comme dans la réalité. Là encore, le rendu est réaliste et permettra aux fans de simulation de trouver leur bonheur. D’autre part, des replays plutôt bien fichus ont été pensés, histoire de revoir les courses. pour le fun Et c’est là que la console Switch nous surprend, avec un rendu visuel plutôt bon.

Techniquement solide, sur Switch

D’ailleurs, globalement, cette machine puise dans ses ressources avec ce jeu de course. Graphiquement, malgré une certaine inégalité inhérente au jeu original, les circuits sont facilement reconnaissables, de même que leurs environnements. Alors attention, on ne parlera pas de claque visuelle. Toutefois, sur Switch, il y a de quoi être satisfait. Surtout en mode nomade. Même constat de réussite en matière de framerate. Les courses sont fluides, les chutes rares et l’ensemble bouge très bien, quel que soit le mode de jeu choisi. Sachant qu’il est possible de choisir plusieurs modes d’affichage pour optimiser graphismes/ou animation.

grid autosport console switch

Côté bruitages, on sent que le soft a été conçu plusieurs années auparavant. Cependant, les sons des moteurs ainsi que les bruits de tôle froissée ou de sorties dans le bac à gravier sont plutôt bien retranscrits. Pas de fausse note, donc, sur le plan technique. Si ce ne sont les temps de chargements, un peu longuets bien que raccourcis avec le patch « day one ». Et puisque nous parlons mise à jour, stipulons que du jeu en solo local (avec un écran scindé) et du multi online seront ajoutés dans les semaines à venir. Mise à jour gratuite. Cela signifie donc que, pour l’instant, le jeu en est dépourvu…

replay grid switch

Ceci étant dit, Grid Autosport comporte suffisamment de contenu solo pour captiver sur le long terme. En effet, de nombreux formats de courses sont disponibles, dispatchés dans différents modes de jeu. De plus, le mode carrière propose un divertissement qualitatif bien qu’un brin classique. Ainsi, le joueur aura la possibilité de changer de catégorie et d’écurie chaque saison. Le but étant de débloquer l’ensemble des catégories disponibles dans ce solo. Alors, évidemment, à côté des standards du genre proposé par F1 2019 ou encore, MotoGP 19, ce mode carrière ne tient pas la route. Mais la comparaison n’a pas lieu d’être. Alors, dans l’absolu, G.A fait le job sur ce plan-là aussi.

Verdict : Grid Autosport, petite prouesse sur Switch

Au final, Grid Autosport, bien qu’un brin vieillissant, fait plus que son job, sur Nintendo Switch. Une semi-simulation automobile qui réussit de jolies prouesses, sur le plan technique. Aussi, vous ne trouverez pas mieux sur une console portable. Bien entendu, toute comparaison avec d’autres consoles, concurrentes, serait purement déplacée. Car la petite dernière de Nintendo ne joue pas dans la même catégorie.

grid monoplace

Et si quelques défauts sont malgré tout à signaler (temps de chargements, Intelligence Artificielle au rabais, mode solo sans surprises), le jeu de Feral Interactive réussit l’essentiel à savoir, divertir ! Alors, si vous cherchiez un jeu de course automobile aux sensations plus réalistes, sur Switch, pas d’hésitation à avoir, Grid Autosport est fait pour vous.

La note Le Mag Sport Auto16/20

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR