Le Mag Sport Auto

Test : Ride 2, une mine d’or pour les aficionados ! [Màj]

Ride 2

Souvent présenté comme le Gran Turismo de la moto, Ride 2 se différencie toutefois du jeu de course automobile de par son approche, nettement plus axée vers la conduite typée arcade. Désormais disponible sur consoles PS4 et Xbox One, le soft développé par Milestone (Valentino Rossi the Game) dispose, comme principal atout d’un contenu assez phénoménal, constitué de constructeurs et de marques officiels, notamment. Voyons si le soft tient la route sur le long terme, avec notre test de Ride 2 version Playstation 4.

Ride 2 : une mine de motos et accessoires sous licence…

Ride 2 sélection

Ride 2 sélection

Ride 2, c’est avant-tout un jeu de course de motos bourré de contenus officiels. Kawasaki, Honda, Ducati, Bmw, Suzuki et cie mais aussi, des marques de vêtements et équipements, ainsi que des éléments mécaniques (suspensions, freins, filtres, etc.) pour votre pétrolette, voilà les fondations du soft édité par Bandai Namco, qui regorge par ailleurs de possibilités de customisations, circuits et modes de jeux. Graphiquement, Milestone a mobilisé toutes ses ressources -ou presque- en vue de représenter fidèlement tous ces éléments à l’écran et, assurément, c’est une réussite ! Les motos sont superbes, y compris dans le détail. Par contre, les environnements ont clairement été négligés. Ainsi, le mauvais côtoie le plutôt correct, une certaine inégalité entre les différents circuits étant de mise en la matière…Dommage, Ride 2 ne donnant pas l’impression de tourner sur la dernière génération de consoles…

Ride 2 circuits

Ride 2 circuits

Le système de progression du mode carrière se rapproche de celui d’un Gran Turismo voire, d’un Assetto Corsa, effectivement. Ainsi, en participant à des courses officielles ou des épreuves sans enjeux, votre avatar (que vous pouvez créer et habiller à votre guise) va engranger des crédits qui lui permettront de s’offrir de nouvelles motos mais aussi, de customiser celles dont il dispose déjà (moteur, transmission, freins, suspensions, pneus/roues). Car certains championnats ou coupes ne sont accessibles qu’à certaines catégories de deux roues. SuperMoto, SuperSport, SuperBike, motos hors catégorie, Endurance, les choix sont réellement très vastes et les types de courses se révèlent nombreux et variés. Appréciable aussi, la présence de circuits classiques comme le faeux « Ring », vulgairement nommé « vieux Nurburgring », Monza ou encore, Imola mais aussi de tracés sur route ouverte dans des environnements vous invitant à parcourir le monde entier.

Ride 2 Nurburgring

Ride 2 Nurburgring

Niveau gameplay à proprement parler, nous sommes donc dans un soft typé arcade c’est à dire très permissif même avec toutes les aides désactivées. 6 angles de caméras sont disponibles, 3 extérieurs et 3 intérieurs, ces derniers offrant, vous vous en doutez, de meilleures sensations. L’ I.A fait preuve d’un bon niveau, surtout au début, sachant que vous aurez à affronter des machines plus puissantes au lancement de votre carrière, avant d’avoir les moyens de vous offrir de véritables bêtes de course. Au chapitre des désagréments, évoquons les collisions, peu réalistes et aux conséquences très aléatoires d’une partie à une autre. Enfin, les temps de chargements, moins longs que dans Ride premier du nom, restent plus élevés que la moyenne.

Pour varier les plaisirs, le jeu à deux en local offre un vrai plus, d’autant que cette option « split-screen », ultra répandue dans les années 90, avait pour ainsi dire disparu dans les jeux de course de nouvelle génération. Ainsi, avec WRC 6 (dans un genre différent), Ride 2 réhabilite la convivialité dans le salon, entre potes, frangins, père et fils/fille et autres. Un très bon point, assurément.

Ride 2 : du très bon jeu d’arcade malgré ses graphismes d’un autre âge

En résumé, Ride 2 est bel et bien une réussite, à condition d’apprécier la conduite typée arcade, cela va de soi. Seul véritable point noir, les graphismes qui, il faut bien l’avouer, sont indignes d’une PS4 voire, de niveau inférieur à une PS3 dans certains cas (le circuit de Macau est une horreur sans nom…). Pour le reste, son degré de difficulté bien dosé, son contenu gigantesque et ses licences officielles raviront les fanas de bécanes. Ceux qui se sont déjà aventuré dans le premier opus y trouveront une belle évolution sur tous les plans.

Vous voulez en savoir plus sur RIDE 2 et connaître votre note/verdict ? Consultez notre test complet et détaillé sur Le Mag Jeux High Tech.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR