Le Mag Sport Auto

Théo Pourchaire à nouveau sacré en Formule 4

Théo Pourchaire brandit le point après une victoire

Le jeune Théo Pourchaire (16 ans) continue d’engranger les titres. Pour sa seconde saison en monoplace, il a remporté le championnat d’Allemagne de Formule 4.

Théo Pourchaire est-il le futur de la France en Formule 1? La question se pose de moins en moins, tant le jeune tricolore de 16 ans se montre à son aise derrière un volant. Pour sa seconde saison en monoplace, il vient d’ailleurs de remporter le championnat d’Allemagne de Formule 4, l’un des plus relevés de la discipline.

Moisson de succès

Dès le début de saison, Théo joue en effet les premiers rôles. Malgré son manque d’expérience, ses premiers pas en Allemagne, à Oschersleben, se concluent avec un podium. Un bon résultat, mais le natif de Grasse veut mieux et tout de suite. Une force qui le fait se battre dès la seconde manche, sur le Red Bull Ring, pour la victoire. Et c’est avec deux succès et une 3e place qu’il quitte les terres autrichiennes.

Ces succès ne sont que les premiers d’une longue série. Les top3 s’enchaînent en effet, à Hockenheim puis Zandvoort. Avant de retrouver par deux fois la première marche du podium, au Nürburgring.

A ce moment de la saison, Théo Pourchaire pointe en tête du championnat, devant le Norvégien Dennis Hauger. Mais sa saison, si bien lancée, va connaître un coup d’arrêt sur le tracé d’Hockenheim. Effectivement, bien que ce week-end s’ouvre par une pole position, Théo connaît par la suite de grosses difficultés, qu’il raconte:

“Le meeting avait bien commencé avec l’obtention de la pole position, mais je vais d’abord être victime d’un accrochage dans la course 1, avant de connaître un problème au départ de la course 2.”

Sous pression, Théo Pourchaire ne craque pas

Avant l’ultime manche, son adversaire principal profite donc de ces contre-performances pour se rapprocher. Le titre se joue finalement sur le tortueux tracé du Sachsenring. Loin de craquer sous la pression, Théo prouve sa maturité en signant deux pôles positions. Alignant par la suite une victoire et deux deuxièmes places, il conserve sept points d’avance. Un avantage tout juste suffisant pour être sacré, de quoi le soulager:

“Cette saison, l’objectif était clairement de remporter le titre et je suis heureux d’avoir conquis ce titre. Avec l’équipe US Racing, on a effectué un super travail. J’avais des équipiers rapides qui m’ont poussé à donner constamment le meilleur. Je remercie la Sauber Motorsport Academy, Julien Abelli de Simumotion qui continue à suivre de près ma carrière, tous mes partenaires et toutes les personnes qui m’aident à poursuivre mon ascension jusqu’au plus haut niveau.”

Ce sacre fait en tout cas écho à celui acquis en France l’an passé, en catégorie Formule 4 Junior. Mais également à ses succès en karting, dans l’hexagone comme à l’échelle internationale. Pour 2020, celui qui est également couvé par Sauber et son académie (la Sauber Motorsport Academy, ndlr) découvrira la Formule 3 en championnat d’Europe. Si son équipe n’est pas encore connue, son entourage assure toutefois qu’il s’agit d’un top team. Affaire à suivre, donc.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR