Le Mag Sport Auto

Thomas Laurent et Rebellion Racing pour un double programme en 2018

Mardi 6 Mars, à l’occasion d’une conférence de presse tenue au Salon International de l’Automobile de Genève, l’écurie suisse Rebellion Racing a présenté la LMP1 qui participera au championnat WEC de 2018-2019. Certains des pilotes étaient également présents à l’image de Thomas Laurent, qui en a profité pour détailler son double programme WEC-ELMS de cette saison.

Une nouvelle saison en WEC

Créé en 2012, le FIA WEC rentrera cette saison dans sa septième année d’existence. Cette saison, justement, sera particulièrement différente des autres. Elle ne se déroulera pas sur une année, mais durera jusqu’à mi-2019, avec une finale aux 24 heures du Mans 2019.

Les 24 Heures du Mans, Thomas Laurent y avait été étincelant en Juin dernier, finissant 2ème au classement général et gagnant l’épreuve en LMP2. S’il courait, à l’époque, dans une des Oreca 07 du Jackie Chan DC Racing, le français a décidé de changer d’air pour la super-saison de WEC à venir.

Cette année, il concourra en effet dans une LMP1 de chez Rebellion Racing. Equipe contre laquelle il s’était battu jusqu’au bout l’an dernier pour la couronne de champion en LMP2. Bataille perdue lors de la dernière manche à Bahrein.

C’est donc dans une équipe qui a fait un sans-faute au niveau des titres en WEC (6 en 6 saisons quelle que soit la catégorie) que Thomas Laurent va vivre sa conversion au LMP1 non-hybride. Cependant, pour lui qui avait déjà eu l’occasion d’effectuer des essais avec la Toyota TS050 Hybrid -et d’affoler le chrono-, ce défi du LMP1 en course devrait probablement réussir au pilote de 19 ans.

D’autant plus qu’un véritable staff va entourer celui vers lequel tous les regards seront tournés, comme l’intéressé le confirme : « J’ai la chance d’avoir une équipe soudée autour de moi avec mon manager, Rémy Brouard mais aussi Tugdal Rabrezu (…) mon sponsor depuis mes 11 ans et un véritable mentor » . Le français sera également entouré d’autres personnes de confiance comme Alain Garrec « qui gère et intègre la partie contractuelle » ainsi que Pierre Gatta, son coach sportif.

Arrivée en ELMS

Le WEC n’est cependant pas la seule cible du français et de Rebellion pour cette année. Les deux nouveaux associés seront engagés en European Le Mans Series pour la saison à suivre. Cette engagement sera une découverte pour les deux parties. Mais l’expérience et les succès glanés durant ces 6 années en WEC par Rebellion parviendront probablement à faire des suisses une des équipes à battre. D’autant plus que c’est à nouveau l’Oreca 07 LMP2 qui sera utilisée, voiture dont Rebellion possède une grande connaissance.

Du côté de Thomas Laurent, le récent champion Asian LMS participera aux 6 courses de la saison avec l’Oreca 07, voiture qu’il connaît aussi bien que son écurie, puisqu’il a couru l’an dernier en LMP2 avec. Le français sera épaulé par Ryan Cullen et son équipier de l’an dernier en Asian Le Mans Series, Harrison Newey (fils d’Adrian)

Thomas Laurent s’apprête donc à vivre une année et demi particulièrement chargée. Avec une quinzaine de courses dont deux de 24 heures et une de 12 heures, en changeant d’équipier, de voiture,… Il faudra s’accrocher pour lui. Avant cela, cependant, le français aura à tester ses voitures sur le circuit Paul-Ricard.

Rendez-vous donc le week-end du 6 & 7 Avril pour le prologue du WEC ainsi que le 10 Avril pour les essais de l’ELMS afin de se faire une première idée. L’ouverture de la saison de Thomas Laurent se fera, quant à elle, le 15 Avril pour les 4 heures du Castellet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *