Le Mag Sport Auto

Valentino Rossi s’inquiète du manque de progrès, chez Yamaha

MotoGP Valentino Rossi Aragon 2017

Après les essais de Buriram, du côté de l’écurie officielle Yamaha, c’est un peu « la soupe à la grimace ». Valentino Rossi comme son coéquipier, Maverick Vinalès semblaient un peu perdus, à l’issue de ces tests pas très concluants. L’Italien évoquait, même, un manque de progrès concrets par rapport à la saison passée…

MotoGP 2018 : saison calvaire pour Yamaha ?

Yamaha traverse, décidément, une mauvaise passe. Après une saison 2017 qui avait superbement débuté pour Maverick Vinalès, qui enchaînait les victoires, la machine s’était, ensuite, enrayée. Bien revenus en fin de campagne, les deux pilotes reportaient tous leurs espoirs de titres sur 2018. Oui mais voilà, après les essais de Buriram, Rossi comme Vinalès semblaient quelque peu « perdus », ne sachant plus que faire pour améliorer le comportement de leur machine. L’un comme l’autre espèrent que le circuit du Qatar leur sera plus favorable :

« Dans l’ensemble, je pense que c’était un Test compliqué, nous avons eu énormément de mal. Nous devons améliorer car jusqu’à présent nous n’avons pas beaucoup progressé comparé à la saison passée, tout particulièrement sur le plan de l’électronique. Nous avons encore beaucoup beaucoup de travail. J’ai parlé avec les ingénieurs de chez Yamaha, j’essaie de leur donner un maximum de feedback, je pense que le problème est assez clair, mais il n’est pas forcément évident à résoudre. Peut-être qu’au Qatar ça ira mieux, je ne sais pas, j’attends de voir quel sera notre potentiel. Je ne pense pas que nous aurons de nouvelles choses. Je pense que nous devons plus penser au futur. Nous devons rester concentrés et tenter le maximum. » Valentino Rossi, 12ème des tests de Buriram

« Ça a été difficile comme en Malaisie, reconnaissait Maverick Viñales, finalement crédité du huitième temps combiné grâce à sa prestation du samedi en 1’30.274. En fait ça fait six mois que je ne me sens pas bien sur la moto, nous avons toujours le même problème et nous n’arrivons pas à le résoudre. En tant que pilote, je ne peux pas donner le meilleur de moi-même et on ne peut pas être satisfait […] Nous devons progresser dans de nombreux domaines car nos rivaux ont sacrément avancé. Johann est devant, alors que nous en tant que pilotes officiels, nous sommes derrières. Quand les choses vont mal, c’est même difficile de figurer dans le Top 10. Nous n’avons d’ailleurs rien amélioré comparé à samedi ! Bien sûr nous sommes inquiets, reprenait le Catalan qui pointait à un peu moins d’une demi-seconde de son compatriote et leader Dani Pedrosa (Repsol Honda Team). L’échéance approche à grand pas et il nous reste plus que trois jours au Qatar ! Je ne connais pas la solution, mais nous allons continuer de chercher et de mon côté, je me tiens prêt. » Maverick Vinalès, 8ème des tests de Buriram

Pour l’heure, seule l’écurie Honda a réellement fait preuve de régularité durant les deux sessions de tests, sur deux circuits différents. A noter aussi, la bonne forme de Johann Zarco, meilleur représentant de Yamaha, à ce stade de l’année…

source : MotoGP official

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR