Le Mag Sport Auto

Venturi Next-Gen : faire confiance aux jeunes pilotes « réels »…et virtuels !

Les liens entre le sport automobile et l’eSport sont de plus en plus étroits…Cette-fois, c’est Venturi qui lance une grande opération, la « Venturi Next-Gen ». Une académie destinée à former des jeunes pilotes issus de catégories auto/karting mais aussi, les joueurs engagés dans des compétitions eSport. 8 noms sont, d’ores et déjà, révélés par les monégasques.

Formule E : Venturi accompagne les jeunes pousses

Pleinement engagée dans la technologie électrique depuis pas mal d’années, Venturi pousse encore plus loin son investissement avec la création de son académie. La Venturi Next-Gen aura vocation a accompagner des jeunes espoirs jusqu’au sommet de la course automobile électrique. Parmi les 8 pilotes retenus, 5 sont issus de catégories comme le Karting, la F4 ou le GP3, tandiq eu 3 recrues viennent du monde de l’eSport :

– Louis IGLESIAS (9 ans / Karting international)
– Benjamin CARTERY (14 ans / Karting international)
– Pierre-Louis CHOVET (16 ans / F4 France)
– Arthur LECLERC (17 ans / F4 France)
– Dorian BOCCOLACCI (19 ans / GP 3)
– Maxime PAIN (21 ans / 3 fois champion du monde de e-sport)
– Kevin LEAUNE (29 ans / 5 fois champion du monde de e-sport)
– Gaëtan GOARANT (29 ans / 2 fois champion du monde de e-sport)

« Nous voulons aider ceux qui ont du talent et qui n’ont pas toujours eu les moyens de se lancer. Nous avons souvent donné la chance à des jeunes. Le pilote de développement de VENTURI Formula E team par exemple, Michael BENYAHIA, a seulement 17 ans. Il était pour moi logique de continuer à miser sur la jeunesse avec la création de la VENTURI NEXT GEN. » 

« Nous souhaitons faire des ponts entre le e-sport et la réalité, car je suis convaincu qu’il y a des pépites chez les gamers. » Gildo PASTOR, Président de VENTURI

Concrètement, les pilotes de l’académie seront à pied d’oeuvre au sein de la base de Venturi, à Monaco, afin de travailler sur le simulateur mais, aussi, de suivre un entraînement physique et mental adapté, à quelques encablures de la Principauté. Outre cette « formation », chaque membre de l’académie  disposera de cours, en vue d’apprendre et de comprendre les spécificités techniques de la Formule E.

Enfin, une fois qu’ils seront prêts, ils disposeront de temps de roulage à bord d’une véritable monoplace de Formule E. Il s’agit d’une première, en sport automobile, dans ce cadre-là. Une démarche intéressante qui prouve, une fois encore, la volonté de Venturi à s’engager à long terme dans le championnat 100% électrique.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR