Le Mag Sport Auto

WEC : Clearwater Racing titularise Matt Griffin comme pilote de pointe

Mok Weng Sung, Clearwater Racing

L’équipe venue de Singapour, Clearwater Racing, débute cette saison en Championnat du Monde d’Endurance (WEC) dans la catégorie LMGTE Am. Le team a couru en 2016 en Asian Le Mans Series (ALMS). Pour mettre un maximum de chances dans la réussite du projet, Matt Griffin a été recruté comme pilote. L’Irlandais a déjà une grande expérience en WEC.

Clearwater Racing dans le grand bain de l’endurance

Griffin sera associé à Keita Sawa et Mok Weng Sun, deux pilotes qui ont contribué à la quatrième place de l’équipe en ALMS en 2016. Pour le nouveau venu, ces excellents résultats dans le championnat asiatique de sa nouvelle équipe et de ses coéquipiers sont de bon augure pour le WEC. Le pilote de Cork, connaît bien l’équipe pour avoir fait quelques piges en 2016.

Matt Griffin : « c’est une belle bande, où chacun a une personnalité haute en couleur, et tout se fait à un niveau vraiment très élevé. Notre objectif est bel et bien de nous battre pour le titre LMGTE Am. Je pense que nous pouvons y arriver, mais ce sera très dur ; l’Aston Martin sera très forte, tout comme l’équipage de la Porsche de Dempsey-Proton Racing. Mais nous avons une bonne voiture, une bonne équipe, alors ce sera une belle bagarre.

« J’ai l’avantage de bien connaître l’écurie. J’ai fait l’Asian Le Mans Series avec eux cette année, et j’ai beaucoup couru par le passé avec l’équipe, alors c’est formidable d’être à nouveau avec eux pour leur première tentative en WEC. Ils sont tous très impatients d’y être, et tout particulièrement Mok Weng Sun. Il s’y consacre à 100 %, il s’entraîne très dur, et Keita Sawa sera là lui aussi. »

Clearwater Racing exploitera une Ferrari 488 GTE version 2017 avec l’aide d’AF Corsa préparateur officiel de Ferrari en GT. L’irlandais de Singapour a déjà une expérience de la Ferrari 488 GTE et attend de voir les nouveautés sur la version 2017.

« Je connais très bien la GTD, car j’ai été très impliqué dans son développement, alors j’ai hâte de prendre le volant de la GTE et voir ce que je peux en faire. Ce sera juste une question de réglages en termes d’aérodynamique et d’adhérence, alors je m’attends à quelque chose de fondamentalement différent. Cette semaine, j’ai effectué trois jours d’essais de pneumatiques avec Dunlop sur le circuit de Motorland Aragon et deux autres à Vallelunga avec Ferrari, auxquels il faut ajouter les essais ELMS et le Prologue WEC à Monza. Alors, d’ici à la première course, j’aurai déjà pas mal roulé.

« Ma philosophie est de me dire que chaque voiture de course est différente. Mais une fois qu’on a effectué 10-15 tours, elles ont toutes un volant, une pédale d’accélérateur et une pédale de frein, alors je ne m’inquiète pas trop… et je savoure tout ça ! » Poursuis Griffin.

Clearwater Racing alignera une seconde Ferrari 488 GTE pour les 24 Heures du Mans, troisième manche du WEC 2017, avec au volant Alvaro Parente, Richard Wee et Hiroki Katoh.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR