Le Mag Sport Auto

William Wagner, symphonie n°2 au Rallye des Routes du Nord

William Wagner, symphonie n°2 au Rallye des Routes du Nord

Leader le samedi soir, William Wagner s’est vite retrouvé « débarrassé » de son adversaire Quentin Gilbert le dimanche matin. Mais, le pilote belgo-français n’a pas levé le pied pour autant. Il termine avec plus de trois minutes d’avance sur le second, soit le double de l’an passé ! Le reste du podium s’est joué à 1 dixième ! Un 33e Rallye des Routes du Nord presque estival et « chaud » sur les spéciales.

Rallye des Routes du Nord, et de deux pour William Wagner !

Venu préparer le Rallye du Touquet, et découvrir sa toute nouvelle monture, le jeune prodige venu de l’Est a cartonné ! Une deuxième victoire au Rallye des Routes du Nord acquise avec brio. Au volant de la Volkswagen Polo Gti R5 du Sébastien Loeb Racing, William Wagner a été intouchable le dimanche. En même temps, son rival, Quentin Gilbert (lui aussi sur une Polo) a arrachée une roue dès la première spéciale du dimanche matin. La voie était alors royale pour William Wagner. Avec sa deuxième victoire aux Routes du Nord, il rejoint des pilotes comme Hervé Knapick, Claudie Tanghe ou José Barbara au palmarès de ce rallye armentièrois.

Derrière, les deux autres marches du podium ont été l’objet de beaucoup de convoitises entre trois pilotes. Longtemps troisième, Christophe Wilt (ancien vice-champion de France de Rallycross) a perdu sa place au début de l’ultime boucle. Au final, il termine à seulement 5s5 du troisième. Deuxième toute la journée suite à l’abandon de Gilbert, Laurent Bayard (Toyota Corolla WRC) perd sa deuxième place au profit d’Eric Mauffray dans l’ultime spéciale et pour 1 dixième de seconde seulement ! Au volant de sa Skoda Fabia R5, Mauffray a carburé dur pour rattraper le temps perdu dans l’ES2 du samedi. Une magnifique attaque récompensée par une belle deuxième place. Comme il l’a expliqué à l’arrivée, « il est plus facile d’être chasseur que d’être chassé. » Malgré une frayeur dans l’avant dernière spéciale, Eric Mauffray s’offre un beau podium.

Pour Laurent Bayard, la lutte a été belle surtout avec une auto datant de 1997. Le local de l’étape « préfère quand une position est disputée et qu’il faut attaquer à des écarts trop importants qui peuvent donner un faux rythme ». Cependant, il regrette juste d’avoir été informé le dimanche de sa pénalité acquise dans l’ES1… (10s pour un départ volé). Cette pénalité lui coute la seconde place au final.

Le top 5 est complété par Victorien Heuninck. Au volant de sa Mitsubishi Lancer Evo IX A8 rouge, il a encore été très rapide sur ce Rallye des Routes du Nord. Il remporte également la classe A8 et devance des R5 comme celles de Hugues Lapouille (DS3 R5, 6e) ou de Jean-Benoît Houssin (DS3 R5, 10e). Ce dernier a perdu sa 4e place au général dans l’ES8 La Fosse aux Brûlés 1, le dimanche matin avec un souci mécanique à 500m de l’arrivée !

Quelques surprises au Rallye des Routes du Nord 2019 !

Le temps estival, les températures clémentes et des routes sèches étaient déjà des surprises pour un Rallye des Routes du Nord (en 2013 il y avait neigé !). Mais, dans la course, il y a eu d’autres surprise.

Ainsi, Loïc Hermant retrouvait une Mitsubishi Lancer Evo IX. Un retour auréolé de succès puisqu’il termine 8e et remporte le groupe N et la classe N4. Le tout, avec plus d’une minute d’avance sur Frédéric Roussel dont c’était le dernier rallye avec la Subaru Impreza STi N12. Romain Dufour confirme sa grande forme et remporte la classe A6 avec sa Citroën Saxo VTS. Constant Gamblin semble avoir conjuré le sort de 2018 et s’offre le groupe F2000 et la classe F2/14 avec sa Peugeot 206 S16.

Revenu au Rallye des Routes du Nord après 4 ans d’absence, Anthony Mortier se classe 14e au général et remporte la classe R3 avec sa DS3 R3T. Il est également le seul de sa classe à finir le rallye. Antoine Dhaisne confirme son savoir-faire au volant de sa Twingo R2 et remporte sa classe. Et ce, malgré un capot venu heurté le pare-brise en pleine spéciale ! Venu découvrir sa nouvelle monture, Clément Bully place sa Ford Fiesta R2J en tête de la classe et avec une bonne 18e place au général. Comme l’an passé, Christophe Midavaine remporte la classe N2 avec sa Peugeot 106 S16.

Julien Potier et Fiona Obin

A 69 ans, Christian Barbosa remporte la classe N3 au volant de son unique Honda Integra Type-R ! Chapeau. Ce Rallye des Routes du Nord aura été une première pour le duo Julien Potier/Fiona Obin. Les cousins remportent la classe F2/13 au volant de leur belle Peugeot 106 S16. Ils devancent de 2s8 l’expérimenté Pascal Cousin (Peugeot 206 CC). Un excellent début de saison pour Julien Potier et Fiona Obin, à confirmer donc.

Malgré une grosse frayeur et une auto bien abimée, Norman Chieux (Peugeot 205 Rallye) termine ce Rallye des Routes du Nord 2019. Le tout, sans pare-brise ! Il termine deuxième de la classe F2/12, perdant sa première place dans l’ultime spéciale au profit de François Bouve (Peugeot 106).

La Peugeot 205 Rallye de N. Chieux à l’arrivée

Rendez-vous en 2020 pour un 34e Rallye des Routes du Nord que l’on espère tout aussi bon (voire encore meilleur) que celui de cette année.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR