Le Mag Sport Auto

WRC, à 19 ans Kalle Rovanperä décroche son premier podium !

WRC, à 19 ans Kalle Rovanperä décroche son premier podium !

Du haut de ses 19 printemps, Kalle Rovanperä impressionne pour ses débuts en WRC avec la Toyota Yaris. Au Monte-Carlo, il avait réalisé une course sérieuse et constante. En Suède, et malgré les drôles de conditions de cette épreuve, il a été capable de jouer le podium tout au long du week-end. A l’arrivée, il s’offre le luxe de battre Sébastien Ogier tout en décrochant sa première victoire de spéciale et en réalisant le meilleur temps de la Power Stage ! Un futur grand, assurément.

Kalle Rovanperä, né pour gagner !

Le jeune Kalle est né le 1er octobre 2000 à Jyväskylä. Il est le fils d’Harri Rovanperä. Ce dernier est un ancien pilote officiel en WRC. On a pu le voir chez Seat puis Peugeot, Mitsubishi et enfin Skoda. Harri a remporté un rallye en WRC, c’était en Suède en 2001 (Peugeot 206 WRC). Très vite, il a décidé de se consacrer à l’éducation de son fils Kalle dans le but d’en faire un pilote de rallye professionnel. Ainsi, il a très vite fait le buzz sur internet avec une vidéo de lui à 8 ans roulant sur la neige.

Par la suite, Kalle Rovanperä a commencé la compétition à… 10 ans et demi ! En effet, en 2011, on a pu le voir sur trois Rallysprint en Estonie au volant d’une Toyota Starlet. Ses débuts avec un copilote datent de 2013, en Lettonie. Au volant d’une Citroën C2 R2 Max il a terminé 22e (sur 36 classés) Rallijsprints Gulbis. En 2014, il dispute d’autres épreuves en Lettonie, toujours au volant de la C2 R2 Max. En 2015, il commence à décrocher de bons résultats. Au Rally Alūksne, il termine 7e du général et 1er de sa classe. Cette année-là, il remporte le Latvia Rally Sprint (organisé en doublure du Rallye de Lettonie, manche de l’ERC) toujours au volant de sa C2 R2 Max.

2016 marque ses débuts sur des voitures 4 roues motrices. Il remporte sa première épreuve au volant d’une Skoda Fabia S2000, le Rally Alūksne. La même année, il remporte le Rallye de Lettonie (qui n’était pas au calendrier de l’ERC cette année-là) au volant d’une Skoda Fabia R5 ! A la fin de la saison, il dispute même le Memorial Bettega au volant d’une Ford Fiesta RS WRC ! Il terminera 2e derrière Elfyn Evans… mais devant Thierry Neuville (6e).

En 2017, il part sur les routes d’Europe où il peut rouler malgré son jeune âge. Quelques épreuves en Italie (au volant d’une Peugeot 208 T16), mais aussi pas mal d’épreuves nordiques au volant d’une Skoda Fabia R5. Il décroche, en 2017, 5 victoires au volant de la Fabia R5. Au Rallye de Lettonie, revenu en ERC, il termine deuxième derrière Nikolay Gryazin le tout au volant d’une Ford Fiesta R5. La fin de la saison est marquée par ses deux premières sorties officielles en WRC : au Wales, puis en Australie. A l’autre bout du monde, il marque son tout premier point officiel et décroche sa première victoire mondiale dans la catégorie WRC-2 ! Il terminera 12e de cette épreuve (10e en WRC) et ce malgré un passage par le « Super Rally ».

De Skoda à Toyota : les résultats s’enchaînent !

En 2018, il débarque comme pilote officiel chez Skoda Motorsport. Pour sa première saison en championnat du monde des rallyes, il dispute 7 rallyes. Un seul abandon (Argentine) pour deux victoires dans la catégorie mais aussi un podium pour son premier rallye asphalte (Allemagne). A l’arrivée, il termine 3e du championnat WRC-2 derrière Jan Kopecky et Pontus Tidemand. Il marque 3 autres points en WRC (9e au Wales et 10e en Allemagne).

En 2019, Skoda l’embarque pour la campagne du WRC-2 Pro aux côtés de Jan Kopecky. 11 rallyes en mondial (sur 13 manches) où il brille devant son expérimenté coéquipier, Kopecky. Il se paye même le luxe de battre le tchèque, chez lui, lors du Rallye Bohemia ! A la fin de la saison, Kalle Rovanperä décroche le titre de champion du monde des rallyes en WRC-2 Pro avec Skoda Motorsport. Sur 11 épreuves, il en gagne 5 ! Ailleurs, il termine toujours sur le podium sauf au Tour de Corse où il abandonne alors qu’il était en tête. Alors qu’il venait de signer chez Toyota, Kalle Rovanperä termine son aventure chez Skoda avec une victoire lors du Szilveszter Rallye fin décembre en Hongrie !

Cette année, en trois rallyes, Kalle Rovanperä a montré de très belles choses pour ses débuts au volant d’une World Rally Car. Il a remporté l’Arctic Lapland Rally pour sa première sortie avec la Toyota Yaris WRC. Au Monte-Carlo, il termine 5e devant un certain Sébastien Loeb ! Et puis, aujourd’hui, en Suède, il décroche son tout premier podium en WRC ainsi que sa première victoire de spéciale !

Et dire qu’il n’a que 19 ans…

Vers une pluie de records ?

Avec des débuts aussi prometteurs, Kalle Rovanperä pourrait vite affoler les compteurs. Et s’il était en mesure de remporter le Rallye de Finlande dès sa première participation au volant d’une WRC ? La réponse cet été ! En tout cas, Kalle Rovanperä pourrait bel et bien battre quelques records. Aujourd’hui, il est devenu le 5e pilote le plus jeune de l’histoire à décrocher une victoire de spéciale. Le record est toujours détenu par Evgeniy Novikov qui avait remporté l’ES4 Bauxites (23.17kms) lors du Rallye de l’Acropole 2009 au volant d’une Citroën C4 WRC !

K.Rovanperä pourrait battre le record de J-M. Latvala !

Mais, le record de Jari-Matti Latvala ne devrait pas être trop difficile à battre pour Kalle Rovanperä ! En effet, Latvala a remporté son tout premier rallye en WRC à l’âge de 22 ans 10 mois et 7 jours. C’était au Rallye de Suède en 2008. Rovanperä a un peu plus de deux ans pour y parvenir. Cela devrait être relativement « facile » pour succéder à son compatriote.

Enfin, s’il confirme sur l’ensemble des rallyes du calendrier et qu’il arrive à franchir « la dernière marche », Kalle Rovanperä pourrait battre le record de Colin McRae en devenant le plus jeune champion du monde des rallyes. Ce record tient depuis 1995 année où Colin McRae était devenu champion du monde des rallyes à … 27 ans et 109 jours !

Ce qui est certain, c’est que Kalle Rovanperä est un futur grand nom du WRC. LE pilote à suivre sur cette jeune génération de pilotes. Prochain rendez-vous pour lui, le Rallye du Mexique (13-15 mars) où sa position sur la route (4e) pourrait être assez avantageuse.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR