Le Mag Sport Auto

WRC, 6e victoire de Sébastien Ogier au Rallye Monte-Carlo !

WRC, 6e victoire de Sébastien Ogier au Rallye Monte-Carlo !

Sébastien Ogier n’a pas tremblé et s’est même offert un beau temps scratch dans la première spéciale de ce matin. Le pilote Ford/M-Sport décroche son cinquième succès d’affilée, un record, au Rallye Monte-Carlo. De même, il en est à sa sixième victoire sur ce rallye et se rapproche du record de Sébastien Loeb (7 victoires). Ironie du sort, le podium final de cette première manche du WRC 2018 est le même que celui de l’an dernier !

WRC, un Sébastien Ogier impérial au Monte-Carlo et un Esapekka Lappi malchanceux.

Sébastien Ogier s’offre donc une 6e victoire sur le Rallye Monte-Carlo. Il commence de la meilleure manière possible cette saison 2018 du WRC. Ironie de l’histoire, le podium de ce 86e Rallye Automobile de Monte-Carlo est identique à celui de l’an passé. Ott Tänak commence l’année avec une très belle deuxième place. Pour un premier rallye avec Toyota, c’est très encourageant pour la suite de la saison. Troisième, Jari-Matti Latvala s’offre un beau podium après un rallye sage et sans risque.

Malheureusement, Toyota rate un beau tir groupé dans le top 5. En effet, Esapekka Lappi est sorti dans l’ultime spéciale du rallye. S’il a pu repartir, il a perdu une trentaine de secondes mais, surtout, trois places au classement général. Terriblement décevant pour le jeune finlandais qui avait réalisé un superbe rallye. Il passe du 4e rang au 7e rang. Cette sortie a une conséquence sur le championnat constructeurs. Et oui, Toyota Gazoo Racing WRC aurait pu être seul en tête et non ex-æquo avec Ford M-Sport.

Thierry Neuville aura su réaliser son objectif : revenir dans le top 5. Le belge accroche la cinquième place de justesse. Néanmoins, c’est Kris Meeke qui aura été le plus rapide dans la Power Stage. D’ailleurs, le pilote Citroën termine 4e. Une place inespérée pour lui. Mais un solide résultat. Elfyn Evans est, quant à lui, sixième.

Pour une première sur une WRC’17, Bryan Bouffier se classe 8e. Un honorable résultat et ce malgré une sortie, ce matin, dans un mur de neige. Craig Breen complète le top 10 juste devant la première « RC2 », celle de Jan Kopecky (10e).

Le roi Kopecky a encore frappé

Quand on voyait la liste des engagés en WRC-2/RC2, on se disait que Jan Kopecky serait le grand favori. Si Eric Camilli et Stéphane Sarrazin ont su jouer avec lui pour la victoire, les deux français sont partis à la faute. De quoi laisser la voie libre au pilote tchèque. Dans la catégorie WRC-2, il termine avec plus de 14 minutes d’avance sur Guillaume de Mevius. Le belge s’offre là un très bon résultat sur la Peugeot 208T16 du RACB. Eddie Sciessere complète le podium devant Teemu Suninen.

Plus largement, dans la catégorie RC2, Kalle Rovanperä aura su marquer les esprits. Pour son premier Monte-Carlo, le jeune finlandais termine deuxième derrière Jan Kopecky. Certes à plus de 5 minutes, mais il n’aura pas commis d’erreur sur un rallye pourtant délicat. Il devance Olivier Burri et Guillaume de Mevius.

Enfin, on terminera en évoquant la superbe performance de Yoann Bonato. Venu sur une deux roues motrices (une Peugeot 208 R2), le champion de France des rallyes asphalte 2017 aura écrasé la catégorie. Et ce, malgré des soucis de freins le premier jour. De plus, il termine seizième au général ! Une superbe prestation de sa part.

Prochain rendez-vous en WRC, le Rallye de Suède du 15 au 18 février !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR