Le Mag Sport Auto

WRC, beau duel Tänak vs Neuville au Rallye d’Allemagne

WRC, beau duel Tänak vs Neuville au Rallye d'Allemagne

Leader hier soir après la première spéciale, Ott Tänak termine cette journée du vendredi à la même place. Mais, Thierry Neuville a su être le seul à suivre le rythme de l’estonien au point de passer en tête le temps d’une ES. En WRC-2, les français brillent mais restent sous la menace allemande. Le Rallye d’Allemagne s’annonce très disputé.

WRC, Neuville suit Tänak à la trace, Sordo malchanceux en Allemagne.

La première spéciale du jour, l’ES2, a été marquée par l’abandon prématurée de Teemu Suninen. Casse mécanique sur sa Ford Fiesta WRC. Le finlandais repassera par le Super Rally demain une fois que son système hydraulique sera réparé. Devant, Thierry Neuville a remporté l’ES2 et a su prendre la tête du rallye mais dès l’ES3, Ott Tänak a repris les commandes. Une première place qu’il ne lâchera pas du reste de la journée malgré un temps scratch du belge dans le deuxième passage de Stein und Wein. Troisième, Sébastien Ogier est déjà presque 20 secondes des deux de devant. Le français lutte avec sa C3 WRC et est même passé plusieurs fois près de la correctionnelle.

Dans l’ultime spéciale, alors qu’Ogier venait de perdre de précieuses secondes dans une sortie dans un champ, Dani Sordo se voyait offrir la troisième place. Mais, comme bien trop souvent, la mécanique a trahi l’espagnol. Bloqué en première, Sordo perd 54s et passe du quatrième au neuvième rang, cruel ! Kris Meeke récupère la quatrième place de l’espagnol et devance désormais son coéquipier Latvala de 2s2. Il n’y a 5 secondes entre la troisième et la cinquième place, rien n’est joué.

Sixième, Andreas Mikkelsen accuse le coup et pointe à 40 secondes de Tänak. Il devance néanmoins Esapekka Lappi, vraiment pas au mieux avec cette C3 WRC sur asphalte. Gus Greensmith s’intercale entre Lappi et Sordo. Leader du WRC-2 et de la catégorie R5, Kalle Rovanperä complète le top 10.

Les Skoda intouchables en WRC-2 Pro, les français au top en WRC-2.

Sans surprise, les deux Skoda Fabia R5 Evo officielles dominent le WRC-2 Pro. Kalle Rovanperä devance Jan Kopecky de 19s6 alors que ce dernier vient tout juste de remporter son 5e Barum Czech Rally Zlin à la suite ! Mads Ostberg complète le podium de la catégorie malgré des soucis de freins et de boîte de vitesse ! Eric Camilli est encore au volant de la Ford Fiesta R5 Mk2 mais n’y arrive pas. Le français dit pourtant attaquer à 110%, mais les temps ne suivent pas du tout. Il accuse déjà plus d’une minute 15 de retard sur le jeune Rovanperä.

En WRC-2, les français sont venus armés de voitures allemandes… Au volant de leur Volkswagen Polo Gti R5, Stéphane Lefebvre et Nicolas Ciamin dominent la catégorie. Le nordiste possède 8s1 d’avance sur l’homme du Sud. Derrière, Fabian Kreim complète le podium devant son compatriote Marijan Griebel. Les deux allemands sont déjà à 32s et à 52s des français. Mais le rallye n’est pas terminé. Cinquième, Fabio Andolfi réalisé un bon début de rallye. Il devance même le triple champion d’Europe des Rallyes, Kajetan Kajetanowicz. Le polonais étant pourtant, lui aussi, sur une Polo Gti R5. Pour son retour en R5, Adrien Fourmaux est septième à plus de 30s de Kajetanowicz. Mauvaise journée pour le russe Nikolay Gryazin. 5e ce matin, le pilote SRT a perdu beaucoup de temps dans Mittelmosel I suite à une crevaison. Il est désormais 12e de la catégorie et 28e au général. Le russe a également rencontré pas mal de petits soucis mécaniques sur sa Fabia R5, qui n’est pas la même que celle qu’il a explosé au Barum le week-end dernier.

Rendez-vous demain pour la suite de ce Rallye d’Allemagne 2019. La mythique spéciale de Panzerplatte est au rendez-vous et pourrait, comme souvent, redistribuer les cartes. Affaire à suivre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR