Le Mag Sport Auto

WRC, belle bagarre pour le podium au Monte-Carlo

WRC, belle bagarre pour le podium au Monte-Carlo

Le ping-pong entre Sébastien Loeb et Thierry Neuville continue. Les deux pilotes se rendent coup pour coup. Mais, le champion du monde en titre a su légèrement augmenter son avance sur son rival. Derrière, deux pilotes s’affrontent pour la troisième place. Le tout, en voyant Ott Tänak revenir très fort sur eux.

WRC, Ogier toujours leader, Tänak enchaîne les scratchs au Monte-Carlo.

Seulement 4 spéciales aujourd’hui, mais la bagarre était au rendez-vous ! Les abandons aussi. Dès la première spéciale du jour, Esapekka Lappi a abandonné sur casse moteur. Ensuite, Andreas Mikkelsen a arraché sa roue dans l’ultime virage de cette ES9. Le norvégien, alors troisième au général, n’a pas pu continuer et a abandonné. Puis, c’est Elfyn Evans qui est sorti dans l’ES10. Rallye terminé pour le pilote M-Sport.

Devant, Sébastien Ogier et Thierry Neuville se sont rendus coup pour coup. Au final, malgré une belle attaque du belge, le champion du monde en titre double son avance. Il avait 2 secondes hier soir, et il possède désormais 4s3 d’avance sur le pilote Hyundai. Ensuite, Sébastien Loeb a su prendre l’avantage sur Jari-Matti Latvala dans la seconde boucle. Cependant, il n’y a que 2s3 entre les deux pilotes. Et, ils doivent surveiller Ott Tänak. Au volant de sa Toyota Yaris WRC a remporté les 4 spéciales de la journée. Carton plein et belle remontée au classement. Il est désormais à 15s de son coéquipier et 17s3 de la troisième place de Sébastien Loeb ! Avec le rythme montré aujourd’hui, l’estonien devrait facilement monter sur le podium demain.

Avec les abandons de Mikkelsen et d’Evans, Kris Meeke compense ses soucis de jantes d’hier et sa crevaison de jeudi. Le nouveau pilote Toyota est désormais sixième au général. De plus, il a réalisé de très bons temps aujourd’hui : 3 deuxièmes temps et un quatrième temps.

En raison des nombreux abandons, Gus Greensmith (WRC-2 Pro) devient le premier pilote M-Sport au classement général. Il est également septième ! Il devance Yoann Bonato (C3 R5) et Guillaume de Mevius (C3 R5) pour la fin du top 10.

Récital de Greensmith, Adrien Fourmaux épate pour ses débuts en WRC-2.

Dans la catégorie RC2, c’est donc Gus Greensmith (Ford Fiesta R5) qui reste le solide leader. Il l’est aussi en WRC-2 Pro avec plus de 14 minutes sur Kalle Rovanperä. Le pilote M-Sport possède plus d’une minute trente d’avance sur Yoann Bonato (C3 R5). Le podium est complété par Stéphane Sarrazin (Hyundai i20 R5). Guillaume de Mevius (C3 R5) est quatrième devant Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5). Pour son premier mondial, le nordiste épate et montre une belle constance qui lui avait manqué au Rallye du Var. Dans la catégorie WRC-2, Bonato est leader devant de Mevius et Fourmaux. Ole Christian Veiby (Volkswagen Polo Gti R5) est quatrième à plus de trois minutes du pilote Rallye Jeunes FFSA.

A noter, la crevaison de Yoann Bonato dans l’ultime spéciale du jour. Le double champion de France des Rallyes a carrément perdu son pneu. Une crevaison, également, pour Ole Christian Veiby (qui s’est arrêté pour changer de roue) et pour Olivier Burri (Skoda Fabia R5).

Rendez-vous demain pour l’ultime journée du Rallye Monte-Carlo, première manche de la saison 2019 du WRC !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR