Le Mag Sport Auto

WRC, doublé Citroën au Rallye de Turquie, le championnat relancé

Citroën Racing repart de Turquie avec un grand sourire. Sébastien Ogier est allé décroché sa troisième victoire de la saison et Esapekka Lappi offre un beau doublé à Citroën. Le premier depuis le Rallye d’Argentine… en 2015 ! En WRC-2, Kajetan Kajetanowicz signe une belle victoire malgré un problème mécanique dans les derniers kilomètres.

WRC, Citroën s’offre un doublé au Rallye de Turquie.

Comme on pouvait s’y attendre, la dernière journée du Rallye de Turquie fut très calme. Si dans le premier passage de Marmaris les pilotes ont attaqué afin de se préparer à la Power Stage, les deux suivantes furent peu palpitantes. Ott Tänak, ayant fait le pari de partir sans roue de secours, roulait à très faible allure. Derrière, les autres pilotes du top 5 préservaient également leurs pneumatiques. On était plus proches d’une ballade que d’un vrai rallye WRC.

Dans la Power Stage, Thierry Neuville a sorti une très très grosse attaque au point d’être à deux doigts de taper le mur juste avant la ligne d’arrivée. Mais, cela n’était pas suffisant pour battre le temps de référence établi quelques minutes avant par Ott Tänak. L’estonien sauve les meubles en repartant de Turquie avec les 5 points bonus de la Power Stage. Un sacré contraste par rapport à 2018. Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Teemu Suninen sont les autres pilotes du top 5 qui décrochent les points bonus de la Power Stage.

Avec la victoire d’Ogier, le mauvais résultat de Tänak et celui de Neuville, le championnat se voit relancé à trois manches de la fin.

Le top 10 est quasiment identique à celui d’hier soir. Seul Kajetan Kajetanowicz perd deux places à l’issue de la Power Stage. La faute à un arbre de transmission qui a cédé dans l’avant dernière spéciale. Pour Gus Greensmith, c’est une victoire en WRC-2 Pro et en catégorie R5… et ce malgré un tonneau dans l’ultime spéciale ! Une victoire de justesse et avec un final très spectaculaire mais qui prouve que la nouvelle Ford Fiesta R5 MkII peut battre les Skoda Fabia R5 Evo ! Réjouissant pour M-Sport après les difficultés rencontrées en Finlande et en Allemagne par Eric Camilli.

En WRC-2 Pro, c’est donc Gus Greensmith qui remporte, sur le fil, la victoire devant Jan Kopecky ! Kalle Rovanperä repart de Turquie avec une troisième place dans la catégorie. Du côté du WRC-2, c’est donc Kajetanowicz qui remporte une très belle victoire. Il devance le jeune bolivien de 18 ans Marco Bulacia Wilkinson et Fabio Andolfi. Henning Solberg, qui sera de retour au Wales, termine quatrième après sa sortie de route vendredi.

WRC, doublé Citroën au Rallye de Turquie, le championnat relancé

Prochain rendez-vous pour le Championnat du Monde des Rallyes dans 15 jours avec le Wales Rally GB, un rallye déjà historique car il marquera la fin de la carrière de Petter Solberg et les débuts, en mondial, de son fils Oliver.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR