Le Mag Sport Auto

WRC : Entretien avec le pilote Hyundai Dani Sordo

Le week-end dernier, Le Mag Sport Auto était invité par Shell sur le circuit de Fontange afin d’assister au lancement d’une nouvelle campagne pour l’huile moteur Helix Ultra. Un événement international de grande envergure, avec la présence exceptionnelle des pilotes Augusto Farfus, Thierry Neuville et Dani Sordo. Nous avons eu l’opportunité de pouvoir nous entretenir avec le pilote espagnol, actuellement cinquième du championnat du monde des rallyes. Une saison compliquée pour Sordo, devant partager son volant avec Hayden Paddon, mais qui a à cœur de marquer les esprits.

Dani Sordo : 2018, les transferts, le Dakar, Kris Meeke…

Aurélien Attard pour Le Mag Sport Auto : 5e du championnat à l’issue des 7 premières manches du WRC 2018, et avec un programme partiel, c’est plutôt positif non ?

Dani Sordo : La saison a bien commencé malgré nos résultats au Monte-Carlo et en Suède. Ensuite au Mexique, en Argentine, on a super bien roulé. Pour l’instant, c’est pas mal. On a pas fait beaucoup de rallyes mais sur les rallyes où on était engagé, on a performé.

 

LMSA : Est-ce que le fait de devoir partager la 3e i20 Coupé WRC avec Hayden Paddon est une motivation de plus pour vous ?

DS : Ce n’est pas une motivation. C’est sûr qu’il y a des rallyes que j’aimerais faire où Paddon est aligné mais c’est comme ça.

 

LMSA : Quels sont vos objectifs pour la fin de la saison ? Un podium en Catalogne ?

DS : Oui, j’aimerais bien ! Comme je ne fais pas toute la saison, je roule plus pour faire un résultat que pour penser au classement. Mais on travaille surtout pour l’équipe et le championnat constructeur. On va essayer de faire de notre mieux en Catalogne et en Allemagne et de se battre pour la victoire.

 

LMSA : Pourquoi avoir choisi de rouler à nouveau avec Carlos Del Barrio ?

DS : Avec Marc [Marti, ndlr] on était bien mais il voulait faire autre chose. Je m’entends très bien avec Carlos, il est très professionnel. On a fait de bons résultats ensemble.

 

LMSA : L’été est la folle saison des rumeurs de transferts pour la saison suivante en WRC. Quelles sont vos options pour 2019 ? Souhaitez-vous rester chez Hyundai ou aller dans une autre équipe ?

DS : Pour l’instant je ne sais pas, je ne peux pas faire de commentaires… Le marché est assez ouvert car les contrats de plusieurs pilotes vont arriver à terme.

 

LMSA : Vous avez déclaré dans une interview être plus attiré par le Rallycross que le Dakar, est-ce toujours le cas ? Qu’est-ce qui fait que le Dakar ne vous attire pas plus que cela ?

DS : Au final ce n’est pas que je n’aime pas le Dakar, c’est juste que je n’ai jamais essayé le rallye-raid. Je ne sais pas… Le rallycross c’est des courses « côte à côte » et les voitures ressemblent beaucoup à ce que nous conduisons en WRC. Le Dakar c’est des longues distances et je n’aime pas rester trop longtemps dans la voiture. Après, je n’ai pas essayé le Dakar, peut-être que ça va me plaire !

 

LMSA : On parle du retour du Safari en WRC en 2020, est-ce une bonne chose selon vous ?

DS : Le Safari, c’est un rallye mythique. Un mélange entre rallye et rallye-raid. Je n’ai jamais été là-bas malheureusement, trop jeune, mais je pense que ça peut être spectaculaire. Maintenant, on roule très vite en WRC et je ne sais pas dans quel état seront les routes.

 

LMSA : De la Carisma en 2001 à la i20 Coupé WRC cette année, quelle voiture vous aura le plus marqué ?

DS : Les voitures d’aujourd’hui, avec les nouvelles spécifications, marchent fort. Elles se conduisent très bien. Avant, je pensais que la Xsara était une voiture impressionnante car c’était ma première WRC ! Toutes les WRC que j’ai pu conduire avaient un « petit truc » : la C4, la Mini, la première Hyundai…

 

LMSA : Sur les réseaux sociaux, nous avons pu voir une jolie photo avec Kris Meeke après son éviction de chez Citroën Racing. Quel est votre opinion sur ce sujet ?

DS : C’est clair que je suis déçu pour lui… Il habite pas loin de chez moi, c’est un copain. C’est une situation difficile pour Citroën et pour Meeke. C’est vrai que Meeke faisait quelques erreurs mais je pense que Citroën pouvait procéder d’une autre façon. Il a tout mon soutien, ça reste mon ami.

Questions de Simon Delporte / Entretien conduit par Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR