Le Mag Sport Auto

WRC, entretien exclusif avec Hayden Paddon

Après une première en WRC lors du Rallye d’Espagne 2013 au volant d’une Ford Fiesta RS WRC, le néo-zélandais Hayden Paddon est devenu l’un des 3e pilotes officiels de Hyundai MotorSport. Retour sur sa saison 2014 au cours d’une interview exclusive pour Le Mag Sport Auto :

LeMagSportAuto : A un rallye de la fin de la saison quel bilan pouvez-vous tirer de cette saison ? Avez-vous atteint vos objectifs ?
Hayden Paddon : Jusqu’à présent la saison s’est plutôt bien déroulée. Comme nous l’avions prévu nous avons construit notre vitesse rallye par rallye et engrangé le maximum d’expérience possible en complétant chaque ES. Nous avons beaucoup appris cette saison et nous nous sentons désormais bien dans l’auto, et ce sera encore mieux par la suite.

Quels sont vos objectifs pour le Wales Rally GB ?
HP : Nous avons pu faire quelques bonnes spéciales sur les 2/3 derniers rallyes, donc nous voulons être plus constant en Grande-Bretagne et être proche du Top 5. Ce sera difficile, c’est certain, mais pour le dernier rallye de l’année nous voulons attaquer.

5 rallyes en 2014, 4 fois dans le top 10. Un excellent résultat pour votre première saison en WRC. Vous attendiez-vous à un tels résultat avant le début de la saison ?
HP : Cette année nous ne visions pas spécialement de bons résultats, il s’agit plutôt d’apprendre et de faire de bons temps. Les résultats auraient pu être meilleurs cette année. Nous aurions pu être 8e en Sardaigne, 6e en Finlande; sans les problèmes mécaniques que nous avons eu, et nous aurions pu être 5e en Espagne sans l’erreur que j’ai faite le vendredi. Donc je pense que les résultats sont plaisants, mais qu’il y a encore du travail et des choses à améliorer.

Vous avez pu piloter la Hyundai i20 WRC mais aussi la Ford Fiesta RS WRC, quelles sont les principales différences entre ces deux voitures ?
HP : La principale différence réside dans le châssis, ce qui est clairement visible de l’extérieur. La Hyundai est plus stable et plus précise à conduire quand la Fiesta, avec une boîte longue, bouge tout le temps. C’est bon à certains moments, cependant sur les rallyes rapides ou avec un bon grip la Hyundai marche bien.

Pensez-vous que Hyundai pourra jouer la gagne face à Volkswagen la saison prochaine ?
HP : L’équipe travaille dur et développe constamment l’auto. C’est impressionnant de voir d’où ils reviennent cette année. Il est certain que les Hyundai seront compétitives l’an prochain, et, quand les nouvelles voitures arriveront, joueront les premières places.

Vous êtes le premier Kiwi à remporter une ES en Championnat du Monde des Rallyes, quel effet cela fait-il ?
HP : C’était innattendu ! Il y avait tant de poussière que c’était difficile pour tout le monde de faire une spéciale propre., mais ce fut une bonne surprise. J’ai trouvé que nous étions mieux dans les ES5 et 6 et nous terminons 4e dans ces ES alors que les conditions de route étaient les mêmes pour tous, c’était agréable aussi.

Quels sont vos plans pour 2015 ? Allez vous toujours piloter pour Hyundai ?
HP : Nous sommes toujours en discussions pour la saison prochaine. Nous serions là en WRC en 2015, mais il y a encore des choses à confirmer.

Physiquement, quel est le rallye le plus difficile pour un pilote en WRC ?
HP : Il y a quelques rallyes que nous n’avions pas fait mais le plus difficile cette année fut sans conteste celui de Sardaigne. Cette année le rallye fut très chaud et les températures sont montées à plus de 50° dans le cockpit ! C’était très éprouvant et plus spécialement sur les spéciales lentes et sinueuses, car nous ne pouvions avoir de courant d’air dans l’auto afin de nous sentir mieux.

Quel est le meilleur souvenir de votre carrière ? Et le moins bon ?
HP : Signer avec une constructeur officiel cette année est quelque chose de grandiose pour moi et ceux qui m’aident et travaillent avec moi depuis longtemps. Remporter le PWRC (Championnat du Monde des Voitures de Production, ndlr) en 2011 a été aussi un grand moment. Perde le championnat SWRC (WRC-2 maintenant, ndlr) en 2012 en sortant dans un fossé alors que nous étions en tête avec deux minutes d’avance a été quelque chose de difficile à faire face… mais l’on apprend de ses erreurs.

haydenpaddon_raccrally2014

For those who speak english, please find below the translation of our interview of Hayden Paddon :

LeMagSportAuto : One rally left until the end of the season: which assessment can you give us on this 2014 season? Did you reach your targets?
HP : So far the season has gone well. Exactly as planned we have built our speed rally by rally and got as much expirience as possible by completing every stage. We have learnt alot this year and now feeling comfortable in the car and there is still much more to come.

What are your aims for Wales Rally GB?
HP : We have been able to set some good stage times in the past 2-3 rallys, we would like to do that more consistently in GB and challenge near the Top 5. It will be difficult for sure, but last rally of the year we want to push.

Five rallies in 2014, four places in top10. What a good result for your first year in a World Rally Car ! Did you expect that before the start of the season ?
HP : This year has not been so much about the results, it has been about stage times and learning. The results could have been a lot better this year. It could have been 8th in Sardenga, could have been 6th in Finland both without the technical isssues and we could have been in the Top 5 in Spain without the mistake I made on Friday. So I think the results have been pleasing, but still much more to work on and improve.

You had the chance to drive on a Hyundai i20WRC and a Ford Fiesta RS WRC, what are the main differences between the two cars?
HP : The main differance is with the chassis which is also clearly visable from the outside. The Hyundai is a lot more stable and more precise to drive, where the Fiesta with the long suspension travelling is always moving. This is good in some places, however on fast rallys or rallys with good grip the Hyundai works well.

Did you think that Hyundai can fight with Volkswagen for the win in 2015 ?
HP : The team is working hard and always developing the car. Its amazing to see how far they have come this year. For sure the team will be competitive next year and particurally when the new car comes, they will be challenging at the front.

You are the first “Kiwi” to win a special stage (Peter ‘Possum’ Bourne won a SSS), how it feel ?
HP : It was unexpected. There was so much dust on the stage that it was difficult for anyone to have a clean stage, but of course was a nice suprise. I felt SS5 and 6 were better stages for us and we were in the Top4 of both these stages on equal road conditions for everyone – this was also pleasing.

What’s your plans for 2015 ? Will you still driving for Hyundai ?
HP : At the moment this is still in discussion. We will still be in the WRC next year, but still many things to confirm.

Physically, which rally is the most difficult for a driver in the WRC?
HP : There are still some rallys we have not done, but the most difficult this year was certainly Sardenga. This year the event was very hot, and the temputars in the cockpit were up to 50 degrees. This was hard physically and particurally on slow/twisty roads, you do not get the airflow in the car to help keep you cool.

What is the best souvenir of your career? And the worst one?
HP : Signing with a manfacturer team this year was certainly a highlight and something we and a lot of people who are helping me have worked together for a long time. Winning the PWRC in 2011 was also a highlight. Loosing the 2012 SWRC championship when we slid into a ditch at Rally France while leading by 2 minutes was very tough to handle, but you learn from these mistakes.

Un grand merci à Hayden Paddon pour son temps et ses réponses. En lui souhaitant le meilleur résultat possible au Wales Rally GB, ainsi qu’une belle et pleine de réussite, saison 2015 !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR