Le Mag Sport Auto

WRC, final haletant au Rallye-Monte Carlo !

WRC, final haletant au Rallye-Monte Carlo !

Cela faisait des années que le Monte-Carlo n’avait pas été le théâtre d’un tel suspens ! Thierry Neuville est remonté à quatre dixièmes de Sébastien Ogier avant l’ultime spéciale du rallye. Au final, c’est Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) qui remporte cette première épreuve du WRC 2019.

WRC, Ogier au bout du suspens au Monte-Carlo 2019.

Il faut remonter à 1993 pour trouver un écart assez mince au Rallye Monte-Carlo. A l’époque, Didier Auriol (Toyota Celica Turbo 4WD) avait gagné devant François Delecour (Ford Escort RS Cosworth) pour 15 secondes. Depuis, pas de final à moins de 30 secondes. Ces dernières années, l’écart entre le premier et le deuxième oscillaient entre 1 et 2 minutes. Preuve que ce Monte-Carlo 2019 restera dans les annales. Avec un 2e temps dans la Power Stage, Sébastien Ogier (Citroën) bat Thierry Neuville (Hyundai) pour 2s2 ! Un final épique. Même après l’arrivée de la spéciale, Sébastien Ogier s’est fait peur, sa C3 WRC calant et ne voulant plus redémarrer. Avec cette victoire, Sébastien Ogier égale le record du nombre de victoires de Sébastien Loeb au Monte-Carlo (7) !

De son côté Ott Tänak (Toyota) est revenu très fort aujourd’hui. 2 temps scratch sur les deux premières spéciales, de quoi lui permettre de chiper la troisième place à Sébastien Loeb (Hyundai). Quant à Jari-Matti Latvala, il a cédé et termine cinquième à de Loeb et de Tänak Le finlandais échoue à 1s7 de Loeb pour la quatrième place. Derrière, Kris Meeke a conforté sa sixième place. Sans sa crevaison de jeudi soir et ses jantes cassées vendredi, l’anglais aurait pu se mêler à la lutte pour le podium. Un beau début de saison pour sa première course avec la Yaris WRC.

Dans la Power Stage, Kris Meeke a fait le meilleur temps devant Sébastien Ogier. Ott Tänak est troisième devant Thierry Neuville et Teemu Suninen !

Septième, Gus Greensmith a réalisé un superbe rallye. Pilote officiel M-Sport en WRC-2, le britanique s’offre un très beau résultat au général avec une voiture de catégorie inférieure. Il devance un sacré trio de français : Yoann Bonato (C3 R5), Stéphane Sarrazin (Hyundai i20 R5) et Adrien Fourmaux (Fiesta R5). Teemu Suninen échoue aux portes du top 10, à la onzième place, suite à sa sortie de jeudi soir, dans la première spéciale.

Adrien Fourmaux, sur les traces de Sébastien Ogier.

En WRC-2 Pro, la victoire revient donc à Gus Greensmith (M-Sport) avec plus de 13 minutes d’avance sur Kalle Rovanperä (Skoda). Le britannique débute très bien sa saison puisqu’il termine septième au général et premier de la catégorie RC2 (les voitures type R5). Il devance Yoann Bonato (C3 R5), vainqueur du WRC-2. Non engagé dans cette catégorie, Stéphane Sarrazin place sa Hyundai i20 R5 à une belle 9e place au général et une troisième place en RC2. Le tout, juste devant Adrien Fourmaux (deuxième du WRC-2 donc). Le nordiste a profité de l’abandon de Guillaume de Mevius dans l’ES14; le belge étant sorti de la route; pour gagner une place au général et dans sa catégorie.

Pour une première en mondial, Adrien Fourmaux a été épatant ! C’était, également, sa première au Monte-Carlo et il termine 10e au général avec une voiture de catégorie R5. Ainsi, il suit les pas d’un certain Sébastien Ogier… Ce dernier avait marqué des points pour sa première apparition en mondial et avec une voiture de catégorie inférieure. C’était au Rallye du Mexique, en 2008. Il avait terminé 8e avec une Citroën C2 Super1600. Maintenant, le nordiste devra confirmer sur un autre rallye mythique du WRC : le Rallye de Suède !

Ole Christian Veiby (Polo Gti R5) termine 3e de la catégorie WRC-2 et 5e en RC2. Il devance Takamoto Katsuta (Ford Fiesta R5, futur espoir de Toyota) qui n’était pas inscrit en WRC-2. La quatrième place de cette catégorie revient à Rhys Yates, dont c’était le premier Monte-Carlo. Pour l’occasion, l’anglais était copiloté par l’expérimenté Denis Giraudet ! Nicolas Ciamin, malgré ses trois crevaisons de vendredi, termine 5e en WRC-2 et 9e en RC2. Une bonne performance, tout de même, pour le français.

Prochain rendez-vous du WRC, le Rallye de Suède (14-17 février). Une seconde épreuve de cette saison 2019 que l’on espère tout aussi disputée !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR