Le Mag Sport Auto

WRC, Kris Meeke conserve la tête du Wales Rally GB !

WRC, Kris Meeke conserve la tête du Wales Rally GB !

Leader hier soir à l’issue de la SSS d’ouverture, Kris Meeke a réalisé une assez bonne matinée pour conserver la tête du Wales Rally GB sans pour autant signer aucun temps scratch. Derrière, les candidats au titre se tiennent en moins de trois secondes. Cette antépénultième manche du WRC 2019 devrait continuer à être très disputée, du moins cette après-midi pour la seconde boucle.

WRC, Kris Meeke leader à domicile mais poursuivit par une meute affamée.

Malgré un tête-à-queue dans l’ES4, Kris Meeke a imprimé un rythme assez solide pour conserver la tête de « son » rallye. Le britannique devance, à l’issue de la première boucle du jour, Thierry Neuville avec 6 secondes. Le belge est le mieux placé des trois candidats au titre pilote. Malgré quelques difficultés à trouver la confiance au volant de sa Hyundai i20 Coupé WRC, le belge s’offre une très belle deuxième place provisoire. Derrière lui, Jari-Matti Latvala a fait une superbe remontée. Avec un 2e temps dans l’ES4 puis le meilleur temps dans l’ES5, le finlandais a gagné 4 places en deux spéciales. Latvala est désormais à 2 dixièmes de Neuville. Il devance même son coéquipier Ott Tänak de 3 dixièmes. L’estonien, qui ouvre la route, a réalisé une bonne matinée malgré une petite chaleur dans l’ES4. Sébastien Ogier, parfois sur le fil du rasoir ce matin, est cinquième à 2s3 de Tänak et 8s8 de Meeke.

En dehors du top 5, on retrouve un Craig Breen plutôt en forme. Toujours au volant de la Hyundai i20 Coupé WRC, l’irlandais a réalisé une matinée studieuse malgré une sortie dans l’ES4 qui aurait pu lui coûter bien plus que quelques secondes de perdues… Septième, Esapekka Lappi a eu un peu de mal dans la première spéciale du jour mais n’a fait que progresser durant toute la matinée. Le finlandais place sa Citroën C3 WRC à 5s2 du top 5. Andreas Mikkelsen est le premier à dépasser les 20s de retard sur Meeke. Le norvégien est en confiance avec sa monture, à l’inverse de Neuville, mais ne parvient pas à trouver le bon rythme pour jouer avec le top 5. Il devance Teemu Suninen qui a laissé pas mal de secondes dans une petite sortie de route dans l’ES4. Dixième, Elfyn Evans fait un retour remarquable. Malheureusement, une touchette dans l’ES3 lui aura coûté plus de 40 secondes et quelques places au classement général. Heureusement pour le pilote M-Sport, il a pu réparer sa suspension entre les deux spéciales et repartir à l’attaque dès l’ES4 ! Il sera l’homme à surveiller cette après-midi.

Rovanperä en Pro, Loubet en WRC-2 pendant que les Polo souffrent.

Ce n’est pas la journée des Volkswagen Polo Gti R5. Sur 5 Polo engagées, 3 on dû abandonner ce matin. A commencer par celle d’Oliver Solberg dès l’ES2 ! Rageant pour le fils de Petter Solberg, qui devra repasser par le Rally2 dès son premier mondial. Ses chances d’un bon résultat se sont envolées avec sa casse de sa direction assistée dans la première spéciale du jour. Puis, c’est Kajetan Kajetanowicz qui a dû renoncer à l’issue de l’ES4 après avoir connu 2 crevaisons dans l’ES3 et une troisième et ultime crevaison dans l’ES4. Le polonais laisse, peut-être, échapper ses chances de titre en WRC-2. Enfin, c’est Ole Christian Veiby qui a rejoint le groupe des Polo malchanceuses après une casse mécanique dans l’ES4. La seule Polo Gti R5 en mesure de faire un bon résultat est celle de Petter Solberg. Le norvégien étant actuellement 18e au général et deuxième de la catégorie WRC-2 !

En WRC-2, Pierre-Louis Loubet, protégé de Nasser Al-Attiyah, réalise une solide performance. 4e de la catégorie R5 il est surtout en tête du WRC-2 ! Le français se paye même le luxe de devancer Petter Solberg de 23s3 à l’issue de l’ES5. Attention, cette dernière spéciale de la matinée a été neutralisée après le passage des 10 premières voitures à cause de spectateurs irresponsables mal placés et refusant d’obéir aux Marshalls ! Troisième du WRC-2, Adrien Fourmaux a roulé sagement mais s’offre, provisoirement, un excellent résultat pour son retour au volant de la Ford Fiesta R5. Il devance le surprenant Marco Bulacia, le jeune bolivien montre, cette année, de solides capacités d’adaptation.

Du côté du WRC-2 Pro, pas de surprise. Kalle Rovanperä est encore en tête. 11e au général, le jeune finlandais continue de progresser et de montrer qu’il est presque intouchable au volant d’une R5. Néanmoins, Mads Ostberg imprime un excellent rythme et n’est qu’à 6s8 du jeune espoir nordique. Rien n’est joué. Troisième, Gus Greensmith marque le coup avec déjà plus de 28 secondes de retard sur Rovanperä. Pour son grand retour, Hayden Paddon est quatrième de la catégorie… mais on retiendra surtout que le néo-zélandais est sorti de la route dans l’ES4, le privant de toute chance de réaliser un bon résultat au Wales Rally GB…

Pour ce qui est de la catégorie Junior, Denis Radström, grâce au double coefficient du Wales Rally GB, pouvait encore prétendre au titre. Mais, une sortie de route dans l’ES3 lui ôte tout espoir… A moins que. En tout cas, les deux leaders de la catégorie sont aux avants-postes. Jan Solans est actuellement en tête de la catégorie… pour quatre petits dixièmes d’avance sur Tom Kristensson, leader du championnat. La bataille fait rage. L’américain Sean Johnston est à une très belle troisième place même s’il a déjà plus d’une minute trente de retard sur les deux premiers.

La deuxième boucle de la journée s’annonce disputée et pleine de surprise. La pluie devrait laisser sa place au soleil… mais les pilotes redoutent déjà tous l’ES10 (Aberhirnant 2). Déjà très délicate de jour, il faudra la disputer… de nuit ! Les surprises pourraient être nombreuses. Rendez-vous ce soir pour découvrir les résultats à l’issue de cette deuxième journée du Wales Rally GB 2019.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR