Le Mag Sport Auto

WRC, le désarroi d’Elfyn Evans, la victoire de Thierry Neuville

Le dénouement du Tour de Corse 2019, 4e manche du WRC, fut cruelle pour Elfyn Evans. Auteur d’un magnifique week-end, le pilote M-Sport a perdu la victoire dans l’ultime spéciale. Au final, c’est Thierry Neuville qui s’impose devant Sébastien Ogier et Elfyn Evans.

WRC, duel Tänak/Evans le samedi.

Le samedi a été marqué par un superbe duel entre Ott Tänak et Elfyn Evans. Leader vendredi, le pilote M-Sport a perdu la tête du Tour de Corse au profit du pilote Toyota à l’issue de l’ES9. Après l’ES10, seulement 1s6 séparait les deux pilotes. Mais, dans la spéciale suivante, Ott Tänak a crevé et perdu toute chance de victoire. L’estonien perd également de précieux points au championnat. Double crevaison chez Toyota dans l’ES10, puisque Latvala a également dû s’arrêter pour changer sa roue dans cette spéciale de 25kms. Week-end délicat, encore, pour Jari-Matti Latvala qui terminera finalement dixième 10e de ce Tour de Corse 2019.

Dans l’ultime spéciale du samedi, Thierry Neuville a su chiper la première place à Elfyn Evans pour seulement 4s5.

Samedi, l’ES12 a été marquée par l’incendie de la Volkswagen Polo R5 d’Eric Camilli, alors en tête de l’épreuve dans la catégorie WRC-2. Week-end pas facile pour les Polo, Nicolas Ciamin a dû abandonner sur casse mécanique (direction), Camilli part en feu et Kajetanowicz a connu, lui aussi, quelques ennuis mécaniques.

Evans, si proche et si loin d’une magnifique victoire.

Déjà vainqueur du Rallye du Pays de Galles en 2017, grâce à ses pneus DMACK et la volonté de M-Sport de tout gagner, Elfyn Evans était tout proche de marquer les esprits en s’offrant une magnifique victoire sur le très difficile Tour de Corse. D’ailleurs, Thierry Neuville, Sébastien Ogier, Ott Tänak et même le team manager de Hyundai Motorsport s’accordent sur un point: Elfyn Evans est le « vrai » vainqueur de ce Tour de Corse 2019.

Deux spéciales ce matin, et le gallois voulait tout faire pour gagner. Dans la première du jour, le pilote M-Sport remportait la spéciale avec 16s d’avance sur Neuville. L’occasion de reprendre la tête de l’épreuve avant la Power Stage. 11s5 séparaient alors les deux premiers. On imaginait alors qu’Elfyn Evans allait remporter la quatrième manche du WRC 2019. Mais, une crevaison est venue anéantir les efforts d’un week-end de course. Petit lot de consolation, le pilote M-Sport termine troisième du rallye. Thierry Neuville (4e de la Power Stage) remporte ce Tour de Corse 2019 devant Sébastien Ogier.

Dani Sordo se classe quatrième devant Teemu Suninen et Ott Tänak. Neuvième, Kris Meeke a remporté la Power Stage. Au général, le pilote Toyota devance Sébastien Loeb. Un rallye transparent pour le nonuple champion du monde et ce suite à sa casse de suspension dans l’ES1.

Le WRC-2 se joue dans l’ultime spéciale.

Avec l’incendie d’Eric Camilli dans l’ES12, le WRC-2 voyait la lutte pour la victoire totalement relancée. Fabio Andolfi (Skoda Fabia R5) reprenait alors la tête de la catégorie avec 31s d’avance sur Nikolay Gryazin 44s sur Ole Christian Veiby. Mais, ce matin, il y a eu du changement. Andolfi perdait 32s sur Gryazin et 7 dixièmes séparaient les deux pilotes avant la Power Stage. De même, Veiby arrachait sa roue et offrait sa troisième place à Kajetan Kajetanowicz. Le russe, révélation de la saison 2018 en ERC, aurait pu faire sensation en remportant le WRC-2 au Tour de Course. Mais, c’était sans compter sur la motivation d’Andolfi. L’italien remporte le WRC-2 pour 3s9 devant le pilote russe et Kajetan Kajetanowicz ! Une Power Stage pleine de surprise.

Adrien Fourmaux et Pierre-Louis Loubet, repassés par le Super Rally, profitent des nombreux abandons pour terminer 9e et 10e du WRC-2.

En WRC-2 Pro, Kalle Rovanperä continue son mauvais début de saison. L’espoir finlandais est sorti dans l’ES9. Abandon définitif pour le pilote Skoda Motorsport qui offre la victoire à Łukasz Pieniążek (M-Sport). Le polonais, 10e en RC2/R5, remporte sa deuxième victoire en WRC-2 Pro.

En Junior, la victoire s’est jouée également dans la Power Stage. Tom Kristensson perd le rallye face à Julius Tannert pour une petite seconde 9 ! Denis Radström se classe troisième.

Prochain rendez-vous du WRC, le Rallye d’Argentine (25-28 avril). En espérant un rallye tout aussi disputé et plein de surprises.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR