Le Mag Sport Auto

WRC, le Rallye de Turquie décisif dans la course au titre ?

Cette semaine se déroule le Rallye de Turquie 2018, 10e manche de la saison 2018 du WRC. Thierry Neuville et Sébastien Ogier sont en pleine lutte pour le titre. Et, avec encore trois rallyes à disputer après la Turquie, cette dixième épreuve pourrait être cruciale dans la course au titre !

Le Rallye de Turquie, une nouveauté qui pourrait être décisive.

Le Rallye de Turquie n’était plus au calendrier WRC depuis 2010. Mais,depuis, l’emplacement a évolué. C’est le Marmaris Rally qui a servi de base à ce nouveau Rallye en WRC. Une épreuve qui peut faire penser à Chypre, par son terrain cassant et ses superbes vues sur des ravins… D’ailleurs, Ott Tänak devra faire attention de ne pas y faire un nouveau Titanak avec la Yaris.

Avec une épreuve totalement nouvelle pour tout le monde, les équipages partiront donc avec les mêmes chances de victoire. Enfin presque tous. Thierry Neuville devra balayer une route pas facile à appréhender. Sébastien Ogier suivra et aura un petit avantage sur le belge. Mais, derrière, Ott Tänak et ses poursuivants auront un avantage sur les deux premiers à partir. Ainsi, Tänak pourrait réaliser un trois à la suite et reprendre encore de précieux points sur Neuville et Ogier.

Mais, ce sont surtout ces deux pilotes qui devront faire très attention. La moindre faute pourrait coûter très chère dans la course au titre de Champion du Monde des Rallyes 2018. Thierry Neuville possède 23 points d’avance sur Sébastien Ogier et 36 sur Ott Tänak.

A noter, la Toyota Yaris WRC a dû revenir à une version antérieure. En effet, l’évolution moteur ajoutée cet été vient d’être invalidée par la FIA car le règlement oblige qu’une évo châssis soit effectuée en même temps. Ce qui n’était pas possible pour Toyota Gazoo Racing WRT. De même, M-Sport a vu son évolution aérodynamique rejetée par la FIA. Une sorte de sketch qui pourrait avoir une incidence sur la lutte pour le titre… et pour l’avenir de Sébastien Ogier en WRC.

Duel Tidemand/Kopecky en WRC-2.

Dans la deuxième division le Rallye de Turquie sera encore plus intéressant ! En effet, Skoda Motorsport alignera, pour la première fois de la saison, ses deux pilotes phares : Pontus Tidemand et Jan Kopecky. Le pilote tchèque étant en tête du WRC-2 avec 7 points d’avance sur Pontus Tidemand. Kopecky ayant remporté les 4 rallyes disputés cette saison, contre 3 (et une deuxième place) pour Tidemand. Le Rallye de Turquie sera donc capital pour les deux pilotes s’ils veulent gagner le titre WRC-2 ! Pour Skoda, c’est un duel interne qui offre une belle publicité. A noter la présence de Chris Ingram qui disputera son premier WRC sur une R5.

En JWRC, ce sera la grande finale ! Dernière manche de la saison pour les Junior. Emil Bergkvist y arrive avec 14 points d’avance sur son rival Denis Radström. Le pilote J-Motorsport est donc tout proche du titre. A lui de bien gérer pour éviter toute déconvenue.

A noter le retour de la pilote turque Burcu Çetinkaya sur la scène internationale. L’ancienne pensionnaire du JWRC et de l’IRC (avec Castrol Ford Team Türkiye puis Peugeot Sport Turkey) disputera son rallye sur une Ford Fiesta R5. Elle devait être copilotée par sa fidèle coéquipière Cicek Guney. Cependant, cette dernière a dû déclarer forfait. Elle sera remplacée par… Inessa Tushkanova ! Un duo 100% féminin détonnant en perspective. Le Rallye de Turquie sera résolument plus féminin que les autres. En effet, Louise Cook sera également du voyage. L’anglaise a su compléter son budget de justesse pour rouler en WRC-3 sur une Ford Fiesta ST. De plus, Ilka Minor fera son grand retour aux côtés de Henning Solberg, le tout sur une Skoda Fabia R5 !

Terminons en évoquant les prix remis aux vainqueurs. Le vainqueur général du rallye repartira avec un Yacht… Quand le vainqueur WRC-2 repartira avec un voilier ! Original, classe et luxueux !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR