Le Mag Sport Auto

WRC, Neuville domine le Rallye de Catalogne, Tänak sur le podium

WRC, Neuville domine le Rallye de Catalogne, Tänak sur le podium

Pour cette deuxième journée du Rallye de Catalogne 2019, Thierry Neuville (Hyundai) a montré qu’il avait vraiment envie de gagner l’avant dernier rallye de la saison. Le belge a pris la tête de l’épreuve dès la première spéciale du jour et ne l’a pas lâché de toute la journée. Si l’opération comptable semblait positive, l’arrivée d’Ott Tänak sur le podium complique la tâche du belge d’autant plus que Sébastien Ogier est revenu dans le top 10 !

WRC, Ott Tänak s’incruste dans le triplé Hyundai.

La matinée a débuté avec l’annonce de l’abandon définitif d’Esapekka Lappi suite à sa casse mécanique d’hier. Puis, c’est Takamoto Katsuta (Toyota) qui a rencontré des problèmes mécaniques sur sa Yaris WRC. Le japonais a dû faire face à une panne sur sa boîte de vitesse l’obligeant à faire la première spéciale du jour uniquement en première ! Dans l’ES8, Kris Meeke (alors monté sur le podium provisoire) devait renoncer suite à un accident. Le mieux placé des pilotes Toyota fait perdre de gros points à Toyota avec cette grosse touchette. Avec les soucis de certains concurrents (dans toutes les catégories) et ses bons temps sur l’asphalte catalan, Sébastien Ogier parvenait à revenir à la 8e place au général à l’issue de cette ES8.

De son côté, Ott Tänak a montré qu’il avait tout d’un futur champion du monde en réalisant 4 temps scratch sur 7 possibles. L’estonien volant, cinquième hier soir, termine la journée à la troisième place. Avec seulement 3s1 de retard sur Dani Sordo, la seconde place reste tout à fait envisageable pour le pilote Toyota ! Dans l’état actuel des choses (et sans les points bonus de la Power Stage), Ott Tänak est à 255pts. Suivent Thierry Neuville (224 points) et Sébastien Ogier (216 points). Autrement dit, Tänak serait alors titré dès demain midi ! Si l’estonien monte sur la deuxième marche du podium, les points de la Power Stage n’empêcheront pas Tänak d’être champion du monde des rallyes ! Pourtant, Thierry Neuville a réalisé une superbe journée et a su attaquer quand il le fallait pour renforcer sa position de leader.

Derrière, Dani Sordo a eu un peu de mal en début de journée mais a su redresser le cap et reprendre sa deuxième place derrière son coéquipier. De son côté, Sébastien Loeb avoue « ne pas comprendre ». Le français donne tout et a l’impression d’attaquer mais les temps ne suivent pas. Le nonuple champion du monde des rallyes est désormais quatrième alors qu’il était leader hier soir. A voir s’il nous refait le coup du dimanche de folie comme l’an passé.

Les 4 spéciales de demain matin ont une importance cruciale. Pour pouvoir encore espérer être titré, Thierry Neuville doit voir l’un de ses coéquipiers repasser devant Tänak ou, au moins, l’empêcher d’être deuxième et/ou d’empocher le moindre point dans la Power Stage.

Duel de C3 R5 en Catalogne.

Preuve que la C3 R5 n’est pas une mauvaise voiture, le leader du WRC-2 Pro bataille ferme avec le leader du WRC-2. Mads Ostberg termine la journée avec seulement trois secondes d’avance sur le français Eric Camilli ! Jan Kopecky profite d’une erreur de Kalle Rovanperä dans la SSS de Salou pour prendre la troisième place de la catégorie R5 et la deuxième place du WRC-2 Pro. Avec sa deuxième place en WRC-2, Pierre-Louis Loubet fait un grand pas vers le titre de champion du monde de la catégorie. En effet, le français devance l’ensemble de ses rivaux. Kajetan Kajetanowicz est troisième à 18s. De son côté, Nikolay Gryazin était cinquième avant de taper un parapet en béton dans la SSS de Salou. De quoi chuter au douzième rang de la catégorie et perdre toute chance de titre. La « plus stupide des erreurs » comme le dit le russe sur les réseaux sociaux. De son côté, Marco Bulacia a eu plus de mal sur asphalte que sur terre. Le jeune bolivien parvient, néanmoins, à conserver sa dixième place au général.

Rendez-vous demain pour l’ultime journée de course du RallyRACC 2019 qui pourrait bien voir deux pilotes remporter des titres mondiaux (WRC et WRC-2). Première spéciale à 7h41 (attention au changement d’heure !)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR