Le Mag Sport Auto

WRC, Neuville en forme, Tänak toujours en tête du Wales Rally GB.

WRC, Neuville en forme, Tänak toujours en tête du Wales Rally GB.

Cette journée marathon de sept spéciales sans assistance n’a pas été aussi destructrice que l’an passé. Les leaders ne sont pas partis à la faute. Au contraire, certains ont même décidé de hausser le rythme, à l’image de Thierry Neuville. Le belge deux spéciales aujourd’hui et a su gagner deux places au classement général. Les trois prétendants au titre WRC sont aux trois premières positions. Ott Tänak conserve la tête mais voit Neuville revenir et même dépasser Ogier !

Neuville en chasse de Tänak et d’Ogier au Wales Rally GB !

Elfyn Evans et Thierry Neuville ont été les deux hommes forts de la journée. Le pilote M-Sport a remporté trois spéciales aujourd’hui et a même profité des tonneaux (sans trop de conséquence) de Craig Breen, pour gagner deux places au général. Même son de cloche pour le belge qui passe de la 4e position au deuxième rang en une journée. Neuville possédant désormais 6s2 d’avance sur Sébastien Ogier et 11 secondes pile de retard sur le leader du rallye, Ott Tänak. L’estonien s’offrant même le scratch sur la SSS du samedi soir, histoire de bien terminer la journée. Derrière, la bagarre pour la cinquième place est belle entre Andreas Mikkelsen et Elfyn Evans. Pour le moment, avantage Mikkelsen mais Evans est tout proche et semble tellement à l’aise « à domicile ». Quatrième, Kris Meeke a perdu sa place sur le podium mais a réalisé une bonne journée. De plus, il reste en embuscade au cas-où…

De son côté, Teemu Suninen conserve sa septième place. Malgré une sortie dans l’ES13 engendrant une crevaison, le finlandais a su maintenir son rythme même s’il ne parvient pas à jouer dans le top 5 en spéciale. Il devance un Pontus Tidemand qui a du mal sur ce terrain délicat du Wales Rally GB. Le suédois est, néanmoins, devant Craig Breen, parti en tonneaux dans l’ES12 mais ayant pu terminer la spéciale et, surtout, continuer toute la journée de course malgré l’absence d’assistance aujourd’hui. L’irlandais a perdu plus de 5 minutes dans l’opération et sa confiance après un superbe 4e temps dans la première ES du jour. Breen pointe désormais à plus de 9 minutes de la tête de course mais, surtout, reste sous la menace de Kalle Rovanperä (première R5), dixième à une dizaine de secondes du pilote Hyundai.

Magnifique bagarre entre Petter Solberg et Pierre-Louis Loubet en WRC-2 !

En WRC-2 Pro, Gus Greensmith a dû abandonner dès la première spéciale du jour après avoir tapé un talus et ouvert son train arrière droit. Néanmoins, le pilote M-Sport conserve une place sur le podium de la catégorie car, en face, il y a encore plus malchanceux ! Mads Ostberg a décidé de ne pas prendre le départ des spéciales du jour afin de préserver sa Citroën C3 R5 et d’éviter toute casse en cette journée marathon. Le norvégien est désormais cinquième de la catégorie derrière un Hayden Paddon qui aura réalisé d’assez bons temps aujourd’hui avec la Ford Fiesta R5 MkII. Jan Kopecky a eu quelques déboires aujourd’hui. D’abord une crevaison dans l’ES12 mais surtout une sortie et des tonneaux dans l’ES15. Cependant, le tchèque conserve sa deuxième place en WRC-2 Pro… mais à près de 5 minutes de Rovanperä !

Dans la catégorie WRC-2, la bagarre est intense et palpitante entre Pierre-Louis Loubet et Petter Solberg. Le français a perdu beaucoup de temps d’entrée de jeu, en laissant échapper presque 28 secondes dans la première spéciale du jour. De quoi voir revenir Petter Solberg à 7s9. Idéal pour ouvrir l’appétit de l’ancien champion WRC 2003, qui a enchaîné les excellents temps aujourd’hui. Le norvégien passera en tête du WRC-2 à l’issue de l’ES13 avant de voir Pierre-Louis Loubet récupérer son bien dans la spéciale suivante. Mais, dans l’ultime « vraie » spéciale du jour, Petter Solberg a signé le meilleur temps de la catégorie… lui offrant à nouveau la première place ! Le norvégien a confirmé son statut de leader en réalisant le 7e temps au général, avec presque 4s d’avance sur Loubet, dans la SSS qui clôturait la journée.

Derrière ce magnifique duel, Adrien Fourmaux a connu une journée assez délicate avec quelques déboires mécaniques. Néanmoins, le nordiste conserve ce soir sa troisième place avec quelques secondes d’avance sur l’étonnant Marco Bulacia ! Fabio Andolfi complète le top 5. A noter la malchance continue pour les pilotes de Volkswagen Polo Gti R5. En dehors de celle de Petter Solberg, les autres rencontres de nombreux soucis mécaniques. A commencer par Oliver Solberg. Le jeune norvégien ayant explosé la concurrence dans l’ES11 et l’ES12, en réalisant deux magnifiques temps scratch… avant de devoir à nouveau abandonner sur casse mécanique après 400m dans l’ES13. Sa première en mondial tourne quelque peu au cauchemar. De même, Kajetan Kajetanowicz (qui n’a pas repris sa Skoda Fabia R5 victorieuse en Turquie) va de déboire en déboire avec la Polo. Le polonais a encore dû abandonner suite à une panne mécanique à l’issue de l’ES14. Désormais 12e à plus de 40 minutes de la dixième place, ce sont ses chances de titre en WRC-2 qui semblent s’envoler…

On notera qu’en catégorie R5 (WRC-2 + WRC-2 Pro + R5 hors WRC-2), c’est Kalle Rovanperä qui est en tête devant Petter Solberg. Près d’une minute sépare les deux pilotes. Troisième, Nikolay Gryazin réalise un rallye solide et devance un autre « mercenaire du R5 », Tom Cave. Pierre-Louis Loubet est désormais cinquième.

Enfin, en JWRC, Tom Kristensson a crevé dans l’ES13 mais cela n’a pas d’influence sur son classement. Le suédois reste deuxième derrière son rival au titre Jan Solans. L’américain Sean Johnston continue sa belle course en conservant sa troisième place.

Rendez-vous demain pour l’ultime journée de ce Wales Rally GB avec 5 spéciales au programme mais seulement 38kms chronométrés. Néanmoins, il peut s’en passer des choses sur les terres galloises, même sur une petite distance !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR