Le Mag Sport Auto

WRC, Ogier devant d’un cheveu Neuville au Monte-Carlo

WRC, Ogier devant d'un cheveu Neuville au Monte-Carlo

La journée a commencé avec l’annulation de la première spéciale. La faute à des spectateurs mal placés. Mais, le reste de la journée a été à la hauteur de la réputation du Monte-Carlo. Les choix de pneus et les conditions de route ont su réserver leur lot de surprises. A la fin de cette seconde journée de course, c’est Sébastien Ogier (C3 WRC) qui est en tête devant Thierry Neuville. Mais, de seulement 2 secondes ! La bagarre s’annonce intense demain.

WRC, Sébastien Ogier leader pour 2s au Monte-Carlo.

Déjà devant hier soir, les deux rivaux au titre pilote en WRC se sont donnés la réplique tout au long de la journée. Si Sébastien Ogier a décroché 2 temps scratchs (ES5 et ES6) contre un pour Thierry Neuville (ES8), les deux ne se sont presque pas lâchés. Seule une petite erreur du belge, dans l’ES7, l’empêche d’être en tête de ce Rallye Monte-Carlo 2019. Néanmoins, avec seulement deux secondes de retard sur Sébastien Ogier, Thierry Neuville a de grandes chances de revenir demain. La lutte est totalement ouverte.

Derrière, Sébastien Loeb a décroché deux temps scratchs (ses premiers avec la Hyundai i20 Coupé WRC). Mais, son choix de pneus lui a coûté pas mal de temps. Au final, ne nonuple champion du monde des rallyes perd deux places dans l’ultime spéciale du jour et se retrouve 5e. Il est à plus d’une minute 20 du duo de tête. Devant lui, on retrouve Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala. Les deux anciens pilotes Vokswagen sont à la lutte pour la troisième place. Pour l’instant, avantage Mikkelsen.

Le finlandais sauve un peu la maison Toyota. Déjà, ce matin, le choix de pneus n’a pas été le bon et a coûté de précieuses secondes aux pilotes de la marque japonaise. Puis, dans l’ES7, les deux autres pilotes Toyota ont dû s’arrêter. Ott Tänak a crevé et Kris Meeke a rencontré une casse mécanique. Ou plutôt, la troisième du rallye ! En 8 spéciales, le britannique aura cassé trois jantes ! Les deux coéquipiers se retrouvent respectivement 7e et 8e. Ott Tänak a plus de 2mins30, et Kris Meeke, déjà, à plus de 5 minutes !

Chez M-Sport, ce n’est pas la joie non plus. Teemu Suninen a abandonné hier dès la première spéciale. Il est reparti, ce matin, en Super Rally mais ne plus prétendre à rien. De son côté, Pontus Tidemand voulait apprendre quitte à rouler « doucement ». Malheureusement, le champion du monde WRC-2 2017, a dû abandonner dans l’ES7. Elfyn Evans sauve les meubles avec une certaine régularité et une bonne sixième place.

Enfin, abandon cruel pour Esapekka Lappi. Pour sa première avec la Citroën C3 WRC, le finlandais était bien parti (4e hier soir, 9e avant son abandon). Mais, une casse de sa suspension l’a obligé à renoncer.

WRC-2, Greensmith confirme, Fourmaux surprend !

En WRC-2 Pro, avec la sortie de Kalle Rovanperä hier soir, c’est la voie royale pour Gus Greensmith (M-Sport). Mais, le britannique ne va pas se contenter d’une simple victoire dans le pendant « pro » du WRC-2. Ainsi, il pointe en tête de la catégorie avec 6s6 d’avance sur Yoann Bonato et sa C3 R5. Le pilote M-Sport est même 9e au classement général devant le double champion de France des rallyes. Preuve que le britannique fait preuve d’une belle pointe de vitesse et d’une bonne régularité. De quoi faire taire une partie de ses détracteurs.

Pour sa première en mondial, Adrien Fourmaux épate. Tout comme au Rallye du Var, ses temps sont très encourageants. Ainsi, le nordiste se classe actuellement 4e de la catégorie à 47s de Stéphane Sarrazin (Hyundai i20 R5). Après, il faudra confirmer samedi et dimanche et ne pas se faire piéger comme lors de son premier rallye avec la Ford Fiesta R5. A noter, la bonne performance du japonais Takamoto Katsuta (7e du WRC-2) pour sa première participation au Monte-Carlo.

Repoussé assez loin au classement hier soir, Kalle Rovanperä a connu une excellente journée. Trois meilleurs temps (sur 5) dans sa catégorie, et un magnifique 7e temps au général dans l’ES6 devant Sébastien Loeb ! Il a remonté une trentaine de place au classement général et devrait continuer sur la même lancée demain.

Rendez-vous demain matin, à 8h45, pour la première des quatre spéciales de ce samedi au Rallye Monte-Carlo 2019.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR