Le Mag Sport Auto

WRC, Ogier domine en Allemagne

WRC Sébastien Ogier

A l’inverse des éditions précédentes le Rallye d’Allemagne 2015, 9e manche du WRC, est assez calme et contient peu de suspens. Ainsi, Sébastien Ogier aura su largement augmenter son avance sur ses coéquipiers de Volkswagen Motorsport. Derrière, peu de changements. Une seconde étape assez terne et peu disputée en somme.

Volkswagen fige les positions.

A la fin de la matinée, Volkswagen a décidé de figer les positions et de dire à ses pilotes de ne pas aller tenter le diable. Ainsi, les 3 Polo R WRC devraient truster le podium final sauf surprise (mauvaise) mécanique demain. Sébastien Ogier domine de la tête et des épaules le rallye, devant son coéquipier Jari-Matti Latvala qui a annoncé dès l’es13 que « la bataille pour la victoire était terminée » et que « la voiture ne fonctionnait pas aussi bien qu’attendu« . 3e, Andreas Mikkelsen gère paisiblement son podium et un excellent résultat sur l’asphalte. Le second passage dans Panzerplatte (la longue spéciale mythique de 45.61 kms) aura légèrement bouleversé le classement. Ott Tänak est sorti au début de la spéciale, rien de grave mais sa Ford Fiesta RS WRC a mis du temps à redémarrer. L’estonien passe du 7e au 8e rang. Une aubaine pour Mads Ostberg, toujours en difficulté sur l’asphalte allemand, qui gagne une place dans l’histoire. Dani Sordo aura su contenir son coéquipier, Thierry Neuville, et a même su reprendre un peu de temps à Andreas Mikkelsen. Robert Kubica est sorti dans l’es13 et a dû abandonner, roue arrachée. Les belles performances du jour sont à mettre aux comptes de Kris Meeke qui a réalisé de bons temps et passe de la 25e place à la 14e. Stéphane Lefebvre réalise une course solide pour sa première sur une WRC, loin de ses mésaventures en WRC-2, le français, protégé de Loeb, semble maîtriser son sujet.

Déception pour Breen en WRC-2.

Alors qu’il était dauphin du tchèque volant, Jan Kopecky, Craig Breen a vu son rallye s’effondrer dans le second passage dans Panzerplatte. Une crevaison au début de la spéciale et près de 3 minutes de perdues. Prudent dans l’ultime spéciale du jour, l’irlandais a encore perdu un peu de temps et une place au classement. Passé du 2e au 5e rang à la suite de sa crevaison, Breen se retrouve 6e derrière Teemu Suninen et Nasser Al-Attiyah à la fin de cette deuxième journée du Rallye d’Allemagne 2015. Eric Camilli récupère la seconde place au général en WRC-2 a plus de 3 minutes 45 de Jan Kopecky et Quentin Giordano passe 3e. Al-Attiyah aura cravaché dur toute la journée et sauve son rallye en pointant 4e. Avec les déboires de Lappi et le Rallye d’Australie qui se profile, le qatari fait un grand pas vers un second titre consécutif en WRC-2 !

Rendez-vous demain pour les 4 dernières spéciales de cette 9e manche du WRC 2015. L’occasion de vérifier si la dernière journée de l’ADAC est aussi « dangereuse » qu’en 2013 et 2014. En attendant, voici le top 10 au soir de la seconde étape du Rallye d’Allemagne 2015 :

1. S. Ogier
2. J-M. Latvala +33.8
3. A. Mikkelsen +1:47.5
4. D. Sordo +2:14.3
5. T. Neuville +2:23.8
6. E. Evans +2:53.5
7. M. Ostberg +2:56.7
8. O. Tänak +4:10.7
9. H. Paddon +4:34.6
10. S. Lefebvre +4:43.3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR