Le Mag Sport Auto

WRC, Ogier intouchable en Sardaigne

WRC Rallye de Sardaigne

28e victoire en WRC ! Sébastien Ogier a prouvé encore un peu plus qu’il est véritablement le patron. Dominateur depuis 2013 et l’arrivée de Volkswagen Motorsport en WRC, le français est parti pour ne faire qu’une bouchée de cette saison 2015 et aller chercher, facilement, son 3e titre de Champion du Monde des Rallyes ! Désavantagé par le balayage vendredi, il a su revenir très fort hier et gérer aujourd’hui. Il est le seul pilote à ne pas avoir commis la moindre erreur ce week-end et à ne pas avoir eu de soucis mécaniques. Avec le double de points que son dauphin au classement du championnat, la suite de la saison s’annonce comme une simple formalité pour Ogier. Et ne comptez pas sur lui pour « gérer », il ira chercher la victoire sur chaque rallye et tentera d’obtenir son titre le plus tôt possible. Dès l’Allemagne ? Sûrement ! Il peut encore égaler le record de Loeb de 11 victoires en une saison (alors qu’il y avait 15 rallyes dans la saison) et battre le sien de 9 victoires sur 13 possibles. Il peut aussi engranger un nouveau record de points en une saison (290 en 2013). Qu’on se le dise, Sébastien Ogier n’a jamais été aussi fort que cette saison ! Et ce sera encore plus visible tant la concurrence a du mal à être constante et compétitive cette année.

Jari-Matti Latvala paye les pots cassés de ses 3 touchettes du week-end. Il termine 6e à 16 secondes 6 d’un Mads Ostberg qui a du faire les 3 dernières spéciales du jour avec un problème de freins. De ce fait, il chute du 3e au 5e rang. Latvala, qui aurait dû logiquement gagner ce rallye, n’aura su donc mieux faire qu’une sixième place. Il est désormais 4e au championnat à 77 points de son coéquipier et rival. Andreas Mikkelsen n’a pas passé un bon week-end. 36e à plus d’une heure trente de la tête de course, il n’a pas été en mesure de grappiller les trois points bonus de la Power Stage qui reviennent à Sébastien Ogier, bien entendu. Avec une sortie dans la première spéciale de la dernière journée du Rallye de Sardaigne, Mads Ostberg a dû renoncer à un joli podium. Néanmoins, le norvégien passe deuxième au championnat devant son compatriote Mikkelsen. Un lot de consolation en somme.

Mais la star du week-end c’est bel et bien Hayden Paddon ! Accueilli comme un vainqueur lors de son arrivée à l’assistance après la dernière spéciale, le néo-zélandais a su remporter une nouvelle spéciale aujourd’hui. Après un week-end presque parfait, et où il aura passé plus de la moitié du rallye comme leader, Paddon s’offre son premier podium en WRC. Un superbe résultat pour lui, d’autant plus que sa Hyundai i20 WRC a été la seule épargnée par les problèmes (en dehors de son souci de boîte de vitesse suite à son tête-à-queue d’hier). 3e, Thierry Neuville profite des déboires de Mads Ostberg pour s’offrir un nouveau podium cette saison. Malgré un rallye moyen et avec son lot de soucis mécaniques, le belge est le plus chanceux des malchanceux et termine donc à une inespérée 3e place ! Juste devant un Elfyn Evans relativement transparent tout le week-end et dominé par son coéquipier Ott Tänak, quand celui-ci était en course. Mais le rallye et le WRC c’est aussi ça, faire une course qui permet d’être à l’arrivée et bien classé. D’autant plus que l’anglais a rencontré des soucis mécaniques au début du rallye. Un bon résultat en fin de compte, surtout que ça n’était pas le week-end de la Ford Fiesta RS WRC ! Demandez donc à Lorenzo Bertelli qui voulait faire un top 10 à domicile, qui aurait pu finir 7e ou 8e aisément mais qui a dû abandonner (deux fois et définitivement ce matin) suite à des soucis mécaniques sur sa Fiesta. Rageant pour l’héritier Prada qui effectuait son rallye WRC le plus sage et le plus propre, le changement de copilote a du bon !

Andreucci, belle 2e place en WRC-2

Andreucci, belle 2e place en WRC-2

En WRC-2, la bagarre pour la victoire s’est tenue jusque dans l’ultime spéciale. Alors qu’il n’y avait qu’une demie seconde entre Paolo Andreucci et Yuriy Protasov après 22 spéciales et plus de 380 kilomètres de course, l’ukrainien a su sortir une très grosse attaque dans la Power Stage. Au final, grâce à son 10e temps scratch, il termine avec 5 secondes 6 d’avance sur Andreucci et s’offre la victoire en WRC-2 sur ce Rallye de Sardaigne 2015. Idéal pour recoller au championnat avant le Rallye de Pologne. Paolo Andreucci peut savourer et être fier de son rallye à « domicile ». Jamais une Peugeot 208T16 n’a été aussi fiable et rapide sur une manche de championnat du Monde des Rallyes ! Après sa sortie dans l’es20, Yazeed Al-Rahji laisse échapper un joli podium. Une troisième place récupérée par Jan Kopecky. Le tchèque offre un second podium consécutif à la Skoda Fabia R5 ainsi que le premier top10 mondial à la nouvelle bombe de Skoda Motorsport. Un très beau résultat pour Kopecky. L’occasion de faire taire quelques mauvaises langues qui ont un peu trop vite oublié le palmarès du pilote officiel Skoda. De son côté, Nasser Al-Attiyah a été très rapide histoire de rattraper, un peu, le temps perdu à cause de sa sortie dans l’es10. Le qatari termine 5e du WRC-2 et s’offre surtout le luxe de passer en tête du championnat ! Son compatriote, Abdulaziz Al-Kuwari, a réalisé un rallye solide. Il termine 4e de la catégorie et passe deuxième au championnat ! Enfin, Esapekka Lappi; qui a prouvé la solidité de la Skoda Fabia R5 là où d’autres voitures n’auraient pas pu continuer; sauve un peu son rallye en réalisant de très bon temps (dont un 5e temps au général dans l’es19 longue de 42 kms !) et en se classant 9e du WRC-2. Il est, d’ores et déjà, le grand favori pour la prochaine épreuve du Rallye de Pologne !

Justement, en attendant la 7e manche du WRC, voici le top10 final de ce palpitant Rallye de Sardaigne :

1. S. Ogier Volkswagen Polo R WRC
2. H. Paddon Hyundai i20 WRC +3:05.4
3. T. Neuville Hyundai i20 WRC +4:22.5
4. E. Evans Ford Fiesta RS WRC +5:34.8
5. M. OStberg Citroën DS3 WRC +7:50.1
6. JM. Latvala Volkswagen Polo R WRC +8:06.7
7. Y. Protasov Ford Fiesta RRC +14:57.7
8. P. Andreucci Peugeot 208T16 +15:03.3
9. J. Kopecky Skoda Fabia R5 +17:41.7
10. L. Al Qassimi Citroën DS3 WRC +19:12.0

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR