Le Mag Sport Auto

WRC, Ogier nouveau leader en Turquie, Tänak abandonne

Un Sébastien en chasse un autre. En effet, Sébastien Ogier a repris les commandes du Rallye de Turquie 2020 ce matin dès la première spéciale. Une longue ES où Ott Tänak a dû abandonner suite à une casse mécanique. Derrière Ogier, Neuville donne tout pour tenter d’accrocher une deuxième victoire cette saison. En WRC-2, Adrien Fourmaux gère son avance en tête de la catégorie.

WRC, Ogier et Neuville bataillent, Tänak abandonne.

On se doutait que la première spéciale du jour, Yeşilbelde 1, longue de 31kms allait nous réserver quelques surprises. La première d’entre elles vu l’abandon d’Ott Tänak. L’estonien a cassé sa direction et n’a pu réparer. Super Rally pour l’estonien qui était en avance aux intermédiaires face à Ogier et Neuville. Ces deux-là se sont tirer la bourre durant toute la spéciale. Au final, c’est Ogier qui gagne pour 1s8 d’avance sur le belge. Quatrième, Sébastien Loeb a tenté un choix de pneus osé qui ne s’est pas révélé payant. Le leader du rallye perd donc sa place et chute même de trois places. Désormais quatrième, Loeb termine la première boucle quelque peu distancé par Elfyn Evans (3e) et voit le jeune Kalle Rovanperä revenir sur lui (5e à 3s7).


Derrière, Teemu Suninen domine son coéquipier Esapekka Lappi pour 29 secondes ! Gus Greensmith se place huitième devant un Pierre-Louis Loubet qui découvre la difficulté d’ouvrir la route.

Kajetanowicz et Fourmaux brillent.

En WRC-2, Adrien Fourmaux a vu Pontus Tidemand lui reprendre de précieuses secondes ce matin. Néanmoins, le nordiste continue de mener la danse avec sa Ford Fiesta R5. Troisième, Eyvind Brynildsen passera par le Super Rally (comme Ott Tänak) après avoir arraché la roue qu’il venait de changer suite à une crevaison. Seul son résultat au général sera impacté par cette mésaventure puisqu’il n’y a que 3 pilotes engagés en WRC-2. Étrangement, Hyundai n’a pas jugé bon d’aligner Nikolay Gryazin et Ole Christian Veiby sur ce Rallye de Turquie alors que Mads Ostberg (leader du championnat) est absent…

En WRC-3, Kajetan Kajetanowicz a haussé le ton ce matin. Le triple champion d’Europe des Rallyes a remporté deux des trois spéciales de la matinée dans la catégorie R5. De quoi passer en tête du WRC-3 mais aussi des voitures de catégorie R5 (Rally2 maintenant). Le polonais se retrouve également dixième au général devant Adrien Fourmaux et Marco Bulacia (2e du WRC-3). Le champion JWRC 2019, Jan Solans a repassé le chilien Emilio Fernandez dans la dernière spéciale de la matinée et se retrouve sur le podium de la catégorie. Sean Johnston (C3 R5) n’a pas pu repartir ce matin suite à son accident d’hier.

Cette après-midi, les trois mêmes spéciales attendent les pilotes. Le duel Ogier/Neuville tiendra-t-il toute la journée ? La réponse d’ici ce soir !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR