Le Mag Sport Auto

WRC : Ogier triomphe du brouillard en Sardaigne

WRC : Ogier triomphe du brouillard en Sardaigne

WRC, Rallye d’Italie Sardaigne, Sébastien Ogier a su profiter de conditions dantesques dans l’ES6 pour s’emparer de la tête de l’épreuve. Plus tard, ses concurrents Andreas Mikkelsen et Ott Tänak ont dû renoncer sur problèmes mécaniques. De quoi conforter le quintuple champion du monde des rallyes à la première place.

WRC, Ogier passe en tête après l’orage !

Cinquième ce midi après la première boucle, Sébastien Ogier a frappé un grand coup dès l’ES6, première spéciale de la seconde boucle du jour. En effet, dans des conditions météorologiques dantesques, il a littéralement dominé ses adversaires. 12s2 d’avance sur Esapekka Lappi, son poursuivant le plus rapide, mais surtout 26s5 sur Andreas Mikkelsen (alors leader du rallye) ! L’occasion de prendre la tête du Rallye d’Italie – Sardaigne, le tout après une spéciale détrempée parsemée de brouillard et d’averses orageuses.

A la fin de la journée, et sans autre temps scratch, Sébastien Ogier pointe en tête avec 18s9 d’avance sur Thierry Neuvile, deuxième. Le pilote Hyundai a su limiter la casse, malgré un tête-à-queue et une position d’ouvreur sur la route. Mais, grâce aux conditions météorologiques délicats, le belge se retrouve deuxième.

Une journée marquée par la malchance de certains pilotes. A commencer par Andreas Mikkelsen. Leader du rallye pendant 4 spéciales, le norvégien a dû abandonner dans l’ES7 sur des problèmes de boîte de vitesse. Pire encore, Ott Tänak a, une fois de plus, dû renoncer sur casse mécanique… dans l’ultime spéciale de la journée ! Alors troisième, le pilote Toyota perd gros avec cet abandon. Ses chances de titre s’envole avec les soucis à répétition de sa Toyota Yaris WRC. Désormais 19e au général, l’estonien peut encore accrocher le top 10 d’ici dimanche midi.

Enfin, Teemu Suninen est sorti, lui aussi, dans l’ultime spéciale du jour. Le finlandais avait pourtant réalisé un bon début de rallye et pointait au quatrième rang. Ainsi, avec ces deux abandons dans l’ultime spéciale, c’est Jari-Matti Latvala qui récupère la troisième place provisoire, à 37s2 d’Ogier.

Quatrième, Esapekka Lappi a limité la casse aujourd’hui et devance même Mads Ostberg, pourtant deuxième ce matin. A noter, la onzième place de Martin Prokop. Le tchèque est de retour en WRC avec une Ford Fiesta RS WRC de 2016 et a su éviter les nombreux pièges du jour.

Duel Lefebvre/Kopecky en vue en WRC-2

Suite aux soucis mécaniques d’Ole Christian Veiby, puis à la sortie de Hiroki Arai et aux difficultés de Pierre-Louis Loubet, les favoris ont pu reprendre les commandes du Rallye d’Italie – Sardaigne en WRC-2. Ainsi, Stéphane Lefebvre pointe en tête avec 14s d’avance sur Jan Kopecky. Le duel entre les deux pilotes risque d’être intense demain. La C3 R5 résistera-t-elle à la Skoda Fabia R5 ? Début de réponse demain matin ! Le français pointe, désormais, au 8e rang au général juste devant Kopecky. Nicolas Ciamin, qui découvre sa Hyundai i20 R5 sur la terre est troisième du WRC-2 et dixième au général ! A noter, la sortie de Kajetan Kajetanowicz dans cette fameuse ES6. Le polonais était alors 11e de la catégorie, bien pénalisé par une crevaison dans l’ES2 !

Rendez-vous demain pour la seconde journée du Rallye d’Italie – Sardaigne, 7e manche du WRC 2018.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR