Le Mag Sport Auto

WRC, Ott Tänak devant au Rallye de Suède

WRC, Ott Tänak devant au Rallye de Suède

Après un Shakedown remporté par Thierry Neuville devant Ott Tänak, le Rallye de Suède a débuté hier avec la traditionnelle SSS de Karlstad, avant s’attaquer aux vraies spéciales ce matin. L’estonien de chez Toyota a pris la tête dès l’ES2 et a su la conserver sur toute la première boucle. Ott Tänak confirme son statut de cador du WRC sur les pistes enneigées de Suède.

WRC, Rallye de Suède, Tänak devant Latvala.

Pénalisé l’an passé par sa position sur la route et des conditions climatiques délicates pour un Rallye de Suède, Ott Tänak compte bien se « venger » cette année. Ainsi, l’estonien, quatrième hier soir à Karlstad, a pris les commandes du rallye ce matin après son scratch dans l’ES2. Deuxième de l’ES3 derrière Teemu Suninen et vainqueur de l’ES4, le pilote Toyota pointe en tête après la première boucle. Il devance de 5s5 un très bon Teemu Suninen. Jari-Matti Latvala est en bonne forme. Désormais recordman du nombre de départs en WRC (197), le finlandais pointe à un dixième de son compatriote et à 5s6 de Tänak.

Vainqueur l’an passé, Thierry Neuville est le premier non-nordique au classement général. Leader hier après la SSS de Karlstad, le belge pointe au quatrième rang ce midi à 6s de Tänak. Il devance un Sébastien Ogier un peu décollé de la locomotive de tête. Le français pointe à 14s4 de l’estonien et voit revenir fortement Esapekka Lappi (6e à 4 dixièmes) et Andreas Mikkelsen (7e à 2s9). Kris Meeke est huitième devant un Sébastien Loeb qui a du mal à reprendre ses marques. Elfyn Evans est dixième à 1s6 de Loeb malgré une touchette et un tête à queue dans l’ES2.

C’était le gros coup de ce Rallye de Suède 2019, le retour de Marcus Grönholm au volant d’une WRC. Malheureusement, le double champion du monde a connu une matinée délicate : deux touchettes dans les murs de neige dans les deux premières spéciales avant de sortir dans l’ES4. On devrait le retrouver en Super Rally, demain matin.

Une Citroën entre trois Volkswagen en WRC-2 !

Cette configuration nous ramène dans les années 2013-2016 où Volkswagen dominait la catégorie reine du WRC. Ici, nous sommes en WRC-2/WRC-2 Pro, et Mads Ostberg reste au contact des Volkswagen Polo Gti R5. Il est pris en sandwich entre les deux pilotes du Team Kristoffersson Motorsport. Ole Christian Veiby pointe en tête devant son compatriote Mads Ostberg (WRC-2 Pro) pas tout à fait satisfait de sa Citroën C3 R5. Johan Kristoffersson frappe fort. Un temps en tête du WRC-2, le champion du monde de rallycross a fait une petite faute dans l’ES3 qui lui coûte une vingtaine de secondes et une place. Emil Lindholm est quatrième (troisième en WRC-2), toujours au volant d’une Polo !

Dans la catégorie WRC-2, Emil Bergkvist fait de bons débuts à domicile et se classe 4e devant Jari Huttunen qui était premier hier soir à Karlstad et même 9e au général ! Pour sa première en WRC-2, Nikolay Gryazin est septième devant le vainqueur de l’an passé, Takamoto Katsuta et un certain Henning Solberg ! Preuve de l’opposition farouche qu’il peut y avoir dans la deuxième division du Championnat du Monde des Rallyes.

Derrière, les Skoda Fabia R5 font grise mine, surtout celles engagées en WRC-2 Pro. Kalle Rovanperä est parti à la faute dans l’ES3 tout comme Eerik Pietarinen qui a fait un tonneau avant de pouvoir repartir. Ainsi, les deux finlandais sont respectivement 17e et 21e de la catégorie RC2. En WRC-2 Pro, Rovanperä reste sur le podium grâce au faible nombre d’engagés. Łukasz Pieniążek (M-Sport) est déjà passé par la case Super Rally à cause d’une avarie mécanique. Pendant ce temps, son coéquipier chez M-Sport, Gus Greensmith, savoure sa deuxième participation au Rallye de Suède. Il est 9e en RC2 et 2e en WRC-2 Pro.

Adrien Fourmaux 7e en R2 pour ses débuts sur la neige.

Venu en Suède pour apprendre et au volant d’une Ford Fiesta R2, Adrien Fourmaux fait des débuts plutôt corrects. Le nordiste est 7e des deux roues motrices (R2). Il serait à la même place s’il était engagé en JWRC. Pour la première manche de la saison en Junior, c’est le local Tom Kristensson (vice champion ERC Junior en 2018) qui est en tête. Il devance le letton Mārtiņš Sesks (champion ERC Junior en 2018) ! Troisième, Dennis Rådström (vice champion JWRC en 2018) est au contact du letton. On notera la dixième place dans la catégorie de l’américain Sean Johnston pour sa première sortie en mondial !

Cette après-midi, la seconde boucle de ce Rallye de Suède 2019 s’annonce délicate. La météo étant instable et, surtout, le passage des historiques ayant bien abimé la route. Les surprises pourraient être au rendez-vous !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR