Le Mag Sport Auto

WRC, pluie de crevaisons en Turquie, Evans vainqueur !

On vous l’annonçait hier soir, cette spéciale de 39kms du Rallye de Turquie allait être riche en rebondissements ! Et ce fut vraiment le cas ! Au terme d’un rallye très disputé et plein de rebondissements, c’est Elfyn Evans qui décroche une victoire inattendue. Le gallois en profite même pour passer en tête du championnat ! C’est également sa deuxième victoire sur cette saison 2020 et sa troisième en WRC.

WRC, crevaisons en cascade au Rallye de Turquie 2020!

Cette spéciale de Çetibeli va définitivement rentrer dans l’Histoire du WRC ! Après avoir fait tant parler d’elle en 2018 (avec le Junior), cette année elle a été le théâtre de très nombreux rebondissements et a même offert la victoire à Elfyn Evans ! Alors qu’Ott Tänak ouvrait la route il fut le premier à rencontrer des soucis dans Çetibeli 1. Problème d’intercoms pour l’estonien. Ensuite, ce fut à Pierre-Louis Loubet de rencontrer des soucis. Comme en Estonie, casse mécanique pour l’espoir français et abandon le dimanche. Puis, ce sont les pilotes Ford qui ont eu des soucis. Crevaison pour Lappi et roue arrachée pour Suninen alors qu’il était 6e au général et aurait même pu rêver d’un podium avec tous les déboires de ses concurrents. Après Ford, c’est chez Toyota que les soucis sont arrivés. Crevaison pour Rovanperä puis pour Ogier ! La voie était royale pour Neuville mais le belge a également crevé. Loeb en tête ? Tout était réuni pour… mais une crevaison est également venue gommer les espoirs du nonuple champion du monde. La poussière mêlée au brouillard a caché de nombreux pièges qui ont fait beaucoup de dégats chez une grande partie des pilotes encore en course.

A l’issue de cette terrible ES9, Elfyn Evans passait en tête du rallye avec 46s9 d’avance sur Sébastien Ogier et 47s7 sur Thierry Neuville ! Sébastien Loeb restait en embuscade à 52s4 d’Evans. Derrière, Greensmith passait Lappi et montait à une inespérée 6e place ! De même, Kajetanowicz Marco Bulacia et Pontus Tidemand progressaient dans le top 10.

Dans la suivante, Neuville a réalisé le scratch et s’installait à la deuxième place. Objectif ? Tout donner dans Çetibeli 2 pour tenter d’aller chercher Evans…

L’abandon d’Ogier, la victoire d’Evans.

Avant la Powerstage, Çetibeli 2 pouvait encore redistribuer les cartes. Cette fois-ci, pas de brouillard et peu de poussière. Elfyn Evans devait gérer ce deuxième passage pour réaliser un temps correct tout en évitant la moindre crevaison. Mais voilà, au bout de quelques kilomètres, alerte chez le pilote Toyota qui pensait avoir crever. Mais au final, rien sur la Yaris WRC, simple alerte ! C’est une autre Yaris qui va tout perdre dans ce deuxième passage de Çetibeli. Comme hier, soucis mécanique pour Sébastien Ogier qui ne pouvait exploiter totalement son auto. Mais cette fois-ci, le drame fut complet. En effet, casse moteur et abandon pour le leader du championnat ! Dans le même temps, Tänak laissait passer ses coéquipiers en spéciale afin de leur offrir une route sans poussière. Idéal pour voir Neuville faire le temps scratch devant Elfyn Evans et Sébastien Loeb. Néanmoins, le belge n’a pu reprendre que 5s3 au gallois. Evans restait en tête du Rallye de Turquie 2020 juste avant la PowerStage. Derrière, tout le monde gagnait une place suite à l’abandon d’Ogier. Loeb sur le podium et Rovanperä quatrième devant Gus Greensmith !

Elfyn Evans décroche une victoire inespérée sur ce Rallye de Turquie 2020 et passe en tête du championnat ! Dans la PowerStage, Thierry Neuville a tout donné pour aller chercher les 5 points bonus. Ott Tänak n’est pas parvenu à les décrocher et échoue à 4 dixièmes de Neuville. Kalle Rovanperä repart avec trois points bonus même s’il a fait le même temps qu’Elfyn Evans. Loeb est cinquième.

En WRC-2, la victoire revient à Pontus Tidemand devant Adrien Fourmaux et Eyvind Brynildsen. Ce succès permet à Tidemand de passer en tête du championnat devant Mads Ostberg (absent ce week-end).

Du côté du WRC-3, cette fois-ci Kajetan Kajetanowicz n’a pas commis d’erreur dans la PowerStage. Le polonais remporte la classe R5 devant Tidemand et Fourmaux. Le triple champion d’Europe des rallyes termine également septième au général et gagne la catégorie WRC-3 (réservée aux pilotes privés). Dans cette catégorie, Kajetanowicz s’impose devant Marco Bulacia et le turc Yağiz Avci qui place une deuxième C3 R5 sur le podium. Emilio Fernandez a perdu son podium ce matin dans la terrible spéciale de Çetibeli. Le chilien termine 7e du WRC-3. Au championnat, Marco Bulacia passe en tête devant Jari Huttunen (absent en Turquie). Le jeune pilote bolivien termine également 10e au général. Une place de perdue suite à une crevaison dans Çetibeli 2.

Prochain rendez-vous pour le Championnat du Monde des Rallyes (WRC) 2020, le Rallye d’Italie-Sardaigne (8-10 octobre) !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR