Le Mag Sport Auto

WRC, Rallye d’Estonie, Tänak triomphe à domicile !

WRC, Rallye d'Estonie, Tänak triomphe à domicile !

Le championnat du Monde des Rallyes a enfin pu reprendre après presque 6 mois d’interruption. Pour cette rentrée exceptionnelle, direction l’Estonie. Un nouveau venu au calendrier qui, sur le papier, devait être favorable au champion en titre, Ott Tänak. Pari réussi pour l’estonien qui décroche une superbe victoire à domicile et sa première avec la Hyundai i20 Coupé WRC. Craig Breen offre même un doublé à Hyundai.

WRC, Ott Tänak remporte SON rallye d’Estonie.

Initialement, le Rallye d’Estonie 2020 ne devait pas avoir lieu pour raisons financières. Un nouveau rallye, sponsorisé par DirtFish devait voir le jour. Le COVID-19 est venu tout chambouler et nous voici à l’issue d’un Rallye d’Estonie 2020 totalement inattendu encore plus en tant que quatrième manche du WRC.

Solide leader depuis l’ES3, Ott Tänak s’est fait une frayeur dans l’ES16 (Kaagvere 2) mais n’a pas tremblé face à une concurrence pourtant bien présente. A commencer par son coéquipier chez Hyundai, Craig Breen. L’irlandais connait bien l’Estonie, puisqu’il y a roulé ces deux dernières années (5e en 2019 avec Hyundai et 3e en 2018 avec la C3 WRC). Pour son 5e rallye d’Estonie, Breen décroche une superbe deuxième place. De quoi conforter les choix d’Andrea Adamo surtout que Thierry Neuville a abandonné hier.

Troisième, Sébastien Ogier a toujours été sous la menace de ses coéquipiers. D’ailleurs, sans la pénalité d’une minute infligée hier soir à Kalle Rovanperä pour avoir touché à sa Yaris WRC dans le parc-fermé, Ogier aurait sûrement terminé quatrième derrière son jeune coéquipier. Les deux Hyundai survivantes devancent donc les trois Yaris WRC officielles encore en course. Elfyn Evans, malgré sa grosse sortie il y a 15 jours, a réalisé un très beau rallye et termine quatrième.

La spéciale Kaagvere aura fait des dégâts. Lors du premier passage, Pierre-Louis Loubet (alors 10e pour son premier WRC en WorldRallyCar) a dû abandonner suite à une touchette. De son côté, Takamoto Katsuta était tout proche de signer son meilleur résultat en WRC. Le japonais était solidement accroché à la cinquième place avant de partir en tonneaux dans cette fameuse spéciale de Kaagvere. En WRC-3, Raul Jeets est également parti à la faute dans cette spéciale tout comme son compatriote Ken Torn, pourtant favori du Junior.

Chez M-Sport, la bagarre a été interne. Les Fiesta ne parvenant à aucun moment à se mêler à la lutte pour le top 5. Pourtant, tout avait bien commencé vendredi soir pour Lappi, premier leader du rallye. Mais le finlandais n’a pu rivaliser qu’avec son coéquipier Teemu Suninen durant le reste du week-end. Suite à un tête-à-queue dans Kaagvere 2, Lappi perd même l’ascendant sur Suninen et termine au septième rang juste devant Gus Greensmith.

Lors de la Power Stage, Kalle Rovanperä (Toyota) a montré toute l’étendue de son talent en sortant une grosse attaque. Résultat, le jeune finlandais décroche le temps scratch avec 5 secondes d’avance sur Evans, 6s sur Tänak et 8 sur Ogier !

Oliver Solberg, le norvégien volant du WRC-3.

Malgré deux crevaisons hier, Oliver Solberg a été presque intouchable dans la catégorie R5. Il profite même des différents abandons dans la catégorie supérieure pour terminer le rallye à une très belle 9e place au général. Il devance Mads Ostberg (C3 R5), vainqueur du WRC-2.

Dans sa catégorie (réservée aux pilotes « privés »), Solberg remporte le Rallye d’Estonie après un formidable week-end. Derrière, la Power Stage a été le théâtre de nombreux rebondissements ! Le triple champion d’Europe Kajetan Kajetanowicz était tout proche d’une magnifique deuxième place mais le polonais est parti en tonneaux dans la Power Stage ! Troisième, Jari-Huttunen (i20 R5) s’offre donc une belle deuxième place suite à ce dernier rebondissement. Egon Kaur, qui avait a perdu sa place sur le podium suite à une crevaison dans Kaagvere 2, termine finalement troisième. Marco Bulacia (C3 R5), a réalisé un rallye très solide mais sa C3 a rencontré des soucis mécaniques avant la Power Stage. Le jeune bolivien écope de deux minutes de pénalité et termine donc sixième du WRC-3 pour sa première participation au Rallye d’Estonie. Avec la sortie de Kajetanowicz et la pénalité de Bulacia, Nicolas Ciamin (C3 R5) s’offre une très belle 5e place à l’arrivée juste derrière le local Karl Kruuda. Au volant de sa Polo Gti R5 décorée de « petits canards », l’estonien est monté en puissance tout au long du week-end. Grâce à son troisième temps dans la Power Stage, et suite aux rebondissements de dernière minute, Kruuda gagne trois places au général et termine quatrième !

Mads Ostberg enchaîne les victoires en WRC-2.

En WRC-2, victoire facile de Mads Ostberg. Le norvégien décroche sa troisième victoire de la saison. A la lutte pour la deuxième place avec Adrien Fourmaux (Ford), Nikolay Gryazin (Hyundai) a perdu très gros dans la Power Stage suite à une crevaison. Le russe perd deux minutes et laisse échapper le podium. Malgré un week-end solide, Gryazin n’est pas récompensé et termine 5e. De son côté, Pontus Tidemand (Skoda) profite de ce dernier rebondissement pour grimper sur un podium inespéré. Enfin, Ole Christian Veiby (Hyundai) a abandonné ce matin après des tonneaux dans Kaagvere 2.

Du côté du Junior, la victoire revient finalement à Martin Sesks. Le letton a profité des déboires de Robert Virves dans l’ES14 pour s’emparer de la tête du classement juste devant le finlandais Sami Pajari. Avec sa victoire, Martin Sesks s’empare de la tête du championnat en JWRC.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR