Le Mag Sport Auto

WRC, Rallye d’Italie Sardaigne, la surprise Suninen !

WRC, Rallye d'Italie Sardaigne, la surprise Suninen !

L’antépénultième manche de la saison 2020 du WRC a réservé quelques surprises aujourd’hui. A commencé par un Teemu Suninen (Ford) qui a surclassé tout le monde ce matin dans la première spéciale. Puis un Dani Sordo (Hyundai) absent depuis plusieurs mois mais en très grande forme ! En WRC-3, les français brillent à l’image de Nicolas Ciamin qui a réalisé le 5e temps au général dans l’ES6.

WRC, superbe duel Suninen / Sordo au Rallye d’Italie Sardaigne !

La première spéciale du jour, Tempio Pausania, était inédite pour l’ensemble des pilotes. Un tracé très sinueux et une route plutôt glissante. Comme en Turquie, Ott Tänak a rencontré des soucis mécaniques dès les premiers mètres. Devant, Elfyn Evans et Sébastien Ogier géraient plutôt bien le fait d’ouvrir la route. Et puis, les pilotes Ford/M-Sport ont surpris tout le monde ! D’abord Esapekka Lappi qui battait le temps d’Ogier pour 9 dixièmes… Et puis Teemu Suninen qui a survolé la concurrence en réalisant le meilleur temps avec 12s4 d’avance sur son coéquipier, soit 1 seconde au kilomètre ! Incroyable ! Oliver Solberg réalisait le 7e temps avec sa Skoda Fabia R5 et Adrien Fourmaux le 9e avec sa Fiesta R5.

Dans l’ES2, Lappi était contraint à l’abandon suite à une panne mécanique pendant que Dani Sordo réalisait le meilleur temps et reprenait 7 secondes à Suninen. Toujours ce matin, dans le deuxième passage de Tempio Pausania, Suninen n’a pas su réitérer son exploit. Evans décrochait le meilleur temps devant Ogier et Sordo. Quatrième, Suninen ne concédait que 4 dixièmes à l’espagnol. Enfin, dans l’ES4, dernière spéciale de la boucle matinale, le vainqueur 2019 du Rallye d’Italie-Sardaigne survolait les débats et remportait la spéciale avec 9s4 d’avance sur Thierry Neuville et 9s7 sur Kalle Rovanperä. Sordo en profitait pour prendre la tête du rallye avec 7s5 d’avance sur Teemu Suninen. Dans le même temps, Takamoto Katsuta (9e au général) sortait de la route et abandonnait.

Cet après-midi, le balayage a été plus important que ce matin. Idéal pour faire pester Sébastien Ogier. Le français troisième ce midi a perdu sa place face à Thierry Neuville malgré le calage du belge dans l’ES5. De même, Elfyn Evans (premier sur la route) a lâché près de 30s et perdu une place (5e ce soir). Avec deux temps scratchs à son actif, Dani Sordo conforte sa place de leader du rallye. L’espagnol possède 17s4 d’avance sur Teemu Suninen et 35s2 sur Thierry Neuville. Kalle Rovanperä, 6e ce midi, a vu sa direction le lâcher juste avant l’ES5. Le jeune finlandais a perdu plus d’une minute 30 en deux spéciales et termine la journée 9e derrière Ott Tänak. Le pilote Toyota devrait donc ouvrir la route demain et voir ses chances de bon résultat s’envoler.

WRC-2 : de nombreux rebondissements pour cette première journée.

Dès la première spéciale du jour Mads Ostberg a vu sa C3 R5 passer en deux roues motrices. Idéal pour perdre beaucoup de temps d’entrée de jeu. Adrien Fourmaux a été le premier leader avant de crever dans la spéciale suivante. Ole Christian Veiby a repris la tête de la catégorie avant de connaître le même sort que le pilote Ford dans l’ES3. Adrien Fourmaux a retrouvé sa première place initiale avant de crever à nouveau dans l’ES5 et de voir Pontus Tidemand prendre la tête du rallye en WRC-2. Suite à la crevaison de Veiby dans l’ES6, Fourmaux parvient tout de même à terminer la journée au deuxième rang devant Eyvind Brynildsen. A noter l’abandon de Nikolay Gryazin suite à une double crevaison dans l’ES5. Le russe était alors quatrième. Il sera de retour demain dans le cadre du super rallye.

En WRC-3, si Oliver Solberg domine la meute. Mais le jeune pilote norvégien reste sous la menace des français volants. Yohan Rossel (C3 R5) réalise une superbe performance et termine la journée à 6s4 de Solberg. Troisième, Nicolas Ciamin (C3 R5) est monté en puissance au fil de la journée jusqu’à réaliser le 5e temps au général dans l’ES6, meilleur temps des R5 bien sûr. Jari Huttunen (Hyundai i20 R5) ne peut résister à la force des français et finit la journée au quatrième rang. Kajetan Kajetanowicz se classe cinquième de la catégorie. Marco Bulacia a crevé dans l’ES2 et perdu ses chances de podium.

Enfin, en JWRC, 5 pilotes passeront par le Super Rally demain dont le leader du championnat Martin Sesks. Le letton se classe néanmoins quatrième de la catégorie… à 30 minutes du leader : Tom Kristensson. Le suédois devance Sami Pajari de 50 secondes et Fabrizio Zaldivar de près de 4 minutes.

Rendez-vous demain pour les 6 spéciales de la seconde journée de ce Rallye d’Italie-Sardaigne. Comme depuis le début de la saison, les surprises pourraient être nombreuses !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR