Le Mag Sport Auto

WRC, Rallye du Portugal, Sordo malchanceux, Tänak en tête

WRC, Rallye du Portugal, Sordo malchanceux, Tänak en tête

Septième manche du WRC 2019, le Rallye du Portugal s’annonçait très disputé. Les trois leaders du championnat pouvaient également compter sur Dani Sordo et Sébastien Loeb pour avoir du répondant. Mais aussi sur Teemu Suninen, Elfyn Evans et Jari-Matti Latvala, avantagés par leur position sur la route. Après la première journée de course, c’est Ott Tänak qui pointe en tête du rallye suivi par ses coéquipiers chez Toyota. Dani Sordo est le grand perdant du jour.

WRC, Rallye du Portugal, Dani Sordo dépité, Ott Tänak mène la meute Toyota.

Premier leader du rallye, Dani Sordo était en grande forme. Mais, le pilote Hyundai a été victime d’une avarie sur son système de pompe à essence. Une mésaventure qui lui a coûté près de 20 minutes au total (en comptant sa pénalité). Un déchirement pour l’espagnol, souvent malchanceux quand il est en tête d’un rallye. La Hyundai de Sébastien Loeb a rencontré le même problème mécanique. Mais, le nonuple champion du monde WRC s’en sort avec « seulement » 17 minutes (pénalité comprises) de perdues. Pour Hyundai, qui n’aligne que trois voitures et préfère laisser Andreas Mikkelsen « à la maison », c’est la catastrophe. Le titre constructeurs se jouera peut-être sur ce Rallye du Portugal 2019.

Devant, au contraire, tout va bien pour Toyota. Les trois pilotes sont en tête de l’épreuve portugaise. Ott Tänak devance Jari-Matti Latvala et Kris Meeke. Pourtant, Elfyn Evans et Teemu Suninen ont tout fait pour venir déranger la « Toyota Party ». Mais, Evans a rencontré dans l’ES5 alors qu’il revenait sur le podium. Pire encore, Teemu Suninen a perdu les freins dans l’ES6 alors qu’il était troisième et qu’il allait dépasser Jari-Matti Latvala. Cruel. De son côté, Latvala a eu un peu de chance en voyant son adversaire perdre les freins alors que lui-même perdait 6 secondes en calant.

Thierry Neuville et Sébastien Ogier profitent des soucis de leurs concurrents pour faire 4 et 5 à l’issue de la première journée de course, et juste avant la SSS qui clôture cette première étape. Teemu Suninen échoue au 6e rang et compte désormais plus d’une minute 10 de retard sur Tänak. Pour sa première au volant de la Ford Fiesta WRC, Gus Greensmith réalise des débuts corrects et se place 7e. Il devance Esapekka Lappi qui a connu une crevaison et qui s’est fait coincer dans la poussière d’Evans dans l’ES5. Le pilote Citroën devrait donc être recrédité de quelques dizaines de secondes.

Duel de Skoda en WRC-2 Pro, Veiby leader en WRC-2.

En WRC-2 Pro, tout roule pour Skoda Motorsport. Malgré une crevaison, Kalle Rovanperä se classe à seulement 5s4 de Jan Kopecky avant la SSS du soir, et après les 6 spéciales de la journée. De quoi offrir un beau doublé provisoire à la marque tchèque. Łukasz Pieniążek (Ford Fiesta R5/M-Sport) se classe troisième. Un temps deuxième, Mads Ostberg a perdu près de 8 minutes suite à un souci mécanique sur la liaison entre l’ES2 et l’ES3.

Du coté du WRC-2, Ole Christian Veiby (Volkswagen Polo Gti R5) est en tête. Le norvégien est même leader de la catégorie R5 devant Jan Kopecky. Ces deux pilotes complètent le top 10 général. Très bien parti ce matin, Takamoto Katsuta a perdu gros dans l’ES6. En lâchant 40s, le japonais chute du deuxième au cinquième rang de la catégorie. Vasiliy Gryazin grimpe au deuxième rang devant le français Pierre-Louis Loubet auteur d’une belle première journée de course. Eerik Pietarinen est quatrième.

Rendez-vous demain pour les 6 spéciales de cette deuxième étape du Rallye du Portugal 2019. Les deux SSS dans la ville de Gaia ayant été annulées pour des raisons financières. A voir su Toyota arrivera à maintenir ce triplé et contenir les remontées de Neuville et Ogier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR