Le Mag Sport Auto

WRC, Rallye d’Estonie : Neuville à la faute, Rovanperä à la fête

WRC, Rallye d'Estonie Neuville à la faute, Rovanperä à la fête

Leader depuis l’ES3 après la crevaison de Kalle Rovanperä, Ott Tänak a su conserver sa place de leader. Derrière, les pilotes Toyota sont partis à l’attaque des Hyundai. La bataille a été facilitée par l’abandon de Thierry Neuville (alors 3e avec sa Hyundai i20 Coupé WRC) suite à une touchette lourde de conséquences.

WRC, Tänak garde le cap, Neuville out

C’est peut-être le tournant du championnat pour Thierry Neuville. Le belge, 3e du championnat à 20 points d’Ogier, devait briller en Estonie pour espérer être titré. Malheureusement, dès l’ES7, le belge est sorti large tout en touchant un talus et arrachant sa roue. Abandon inévitable pour le pilote Hyundai qui devrait cependant repartir en Super Rallye demain.

Pendant ce temps, Kalle Rovanperä est parti à l’assaut du haut du classement. Le jeune finlandais a terminé la journée comme il l’avait commencé en signant un temps scratch. En étant toujours parmi les plus rapides cet après-midi, Rovanperä termine cette journée du samedi à la quatrième place, à 6s2 de Sébastien Ogier (3e) et avec 1s9 d’avance sur Elfyn Evans (5e). La bagarre entre les trois pilotes Toyota s’annonce intense devant !

Deuxième, Craig Breen a continué d’attaquer s’offrant même deux temps scratchs. L’irlandais conforte sa seconde place au général à désormais 11s7 du leader, Ott Tänak.

Pierre-Louis Loubet confirme ses bons résultats de la matinée. Le français ayant même réalisé deux 7e temps dans la seconde boucle. De quoi conforter sa neuvième place au général et même revenir un petit peu sur Teemu Suninen (8e) et Esapekka Lappi (7e).

Solberg et Ostberg survolent la catégorie R5.

En WRC-2, Mads Ostberg a pu augmenter son avance sur la concurrence et récupérer un peu du temps perdu dans sa crevaison ce matin. Le norvégien pointe en tête de sa catégorie avec plus de 37 secondes d’avance sur Nikolay Gryazin et 45 sur Adrien Fourmaux, troisième.

Mads Ostberg n’est pourtant « que » la troisième R5 du classement général. Oliver Solberg caracole en tête du classement du WRC-3 mais aussi de toutes les voitures de catégorie R5. Le fils de Petter Solberg devance le local Egon Kaur (Skoda Fabia R5 Evo 2) et le double champion d’Europe des rallyes, Kajetan Kajetanowicz (4e en R5 juste derrière Mads Ostberg). Jari Huttunen est quatrième du WRC-3 juste devant le jeune bolivien Marco Bullacia, surprenant pour sa première en Estonie. Nicolas Ciamin et Yannick Roche sont sixièmes, soit les premiers français en WRC-3. Belle performance de leur part.

Enfin, en Junior, l’estonien Ken Torn était favori avant le départ. Mais trois crevaisons sont venues contrarier ses chances de victoire. Le pensionnaire de l’ERC terminant la journée à huitième place du JWRC. Devant, on retrouve un autre estonien en tête. Robert Virves, dont c’est la première sortie en mondial, pointe en tête devant Martin Sesks. Sami Pajari complète le podium.

Rendez-vous demain, très tôt, pour les six dernières spéciales de ce Rallye d’Estonie 2020, 600e manche de l’histoire du WRC.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR