Le Mag Sport Auto

WRC, Rallye du Mexique, Ogier enfonce le clou, Tänak revient sur le podium

Sébastien Ogier a marqué son territoire avec un très gros temps dès la première spéciale du jour. De quoi augmenter son avance au classement général surtout que Teemu Suninen lâche et qu’Ott Tänak revient sur le finlandais. Troisième manche du WRC, ce Rallye du Mexique 2020 devrait réserver encore quelques surprises.

WRC, Ogier conforte son avance sur ses concurrents au Mexique.

L’ES13 a porté chance à Sébastien Ogier (Toyota). Le français a remporté la première spéciale du jour avec 8s2 d’avance sur Ott Tänak et 9s7 sur Teemu Suninen. Dans la suivante, Hyundai a sorti la carte de la stratégie d’équipe pour favoriser Ott Tänak. Thierry Neuville, reparti en Super Rally, a pointé en retard afin de partir juste devant son coéquipier Ott Tänak et lui faire « de bonnes traces sur la route ». Une mauvaise chose pour Kalle Rovanperä qui, suite à une panne mécanique de Gus Greensmith, s’est retrouvé à ouvrir la route. La tactique de Hyundai offre un temps scratch à Neuville (ES14) et un meilleur temps à Ott Tänak (ES15).

Quatrième cette nuit à l’issue de la journée de course d’hier, Ott Tänak a repris la troisième marche du podium à Elfyn Evans dès l’ES13. Par la suite, il s’est mis en marche vers la seconde place du podium, détenue par Teemu Suninen. Le finlandais a lâché de précieuses secondes dans les deux autres spéciales de la première boucle de cette journée de course au Rallye du Mexique. Désormais, il n’y a plus que 6s6 entre les deux pilotes. La voie semble royale pour Ott Tänak. Pour Teemu Suninen, le défi sera de garder une place sur le podium car Elfyn Evans est à seulement 16 petites secondes.

Pour Kalle Rovanperä, cinquième, le podium s’éloigne. Son rôle d’ouvreur de luxe lui a fait perdre beaucoup de temps. Le jeune finlandais est désormais à plus de 47 secondes de Tänak. Suite aux déboires techniques de Gus Greensmith, c’est Pontus Tidemand (Skoda Fabia R5 Evo) qui occupe la sixième place. Le pilote britannique ayant pu repartir après 10 minutes de réparation sur sa Ford Fiesta WRC, il a réussi à garder une chance de marquer quelques points. D’ailleurs, il a déjà gagné deux places en une spéciale. 12e à l’issue de l’ES14, Greensmith est remonté au dixième rang. Il lui reste encore 9 spéciales pour obtenir un meilleur classement général.

Status-quo en WRC-2 et WRC-3.

En WRC-2, Pontus Tidemand continue sa course en tête devant le russe Nikolay Gryazin. Les deux rivaux dominent aisément la catégorie R5. Ole Christian Veiby a retrouvé une auto sans problème mécanique et réalise de meilleurs temps. Trois meilleurs temps dans sa catégorie et une neuvième place au général à l’issue de la première boucle ! Le norvégien revient fort. En WRC-3, rien ne change. le jeune bolivien Marco Bulacia est toujours en tête et se classe désormais huitième au classement général. Il devance toujours Emilio Fernandez et Ricardo Triviño. Kajetan Kajetanowicz est toujours quatrième de la catégorie.

Rendez-vous ce soir et cette nuit pour 6 spéciales, dont 3 SSS. Les spéciales mexicaines savent se montrer piégeuses et le classement pourrait encore évoluer.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR