Le Mag Sport Auto

WRC, rallye pluvieux, rallye heureux pour Neuville

WRC, rallye pluvieux, rallye heureux pour Neuville

Après cette première journée du Rallye d’Argentine 2019, Thierry Neuville se retrouve en tête de l’épreuve après une dernière spéciale rocambolesque. La pluie s’est invitée cette semaine pour transformer les routes des spéciales et, sûrement, offrir de bonnes chances de victoire à ceux qui ouvrent.

WRC, la pluie, un tonneau, un drapeau rouge et un belge en Argentine.

Le début du rallye fut un duel internet chez Toyota. Tänak fut le premier leader du rallye après la SSS avant de voir son coéquipier Kris Meeke le suivre de près au classement après l’ES2 puis lui passer devant dans l’ES4 (après l’annulation de l’ES3 pour cause de mauvaises conditions météorologiques). Dans la petite ES5, Ott Tänak perd beaucoup de temps et chute au 4e rang. Mais, l’estonien revient à 7 dixièmes de son coéquipier dans l’ES6 avant de prendre les commandes du rallyes dans la longue spéciale du jour, l’ES7. Mais, dans l’ultime spéciale du jour, le pilote Toyota a cassé un arbre de transmission et est parti en tête à queue. Plus de 20 secondes de perdues et la tête du rallye qui s’envole.

Dans le même temps, Esapekka Lappi, alors 9e au classement général, est parti en tonneaux alors que ses temps intermédiaires étaient plutôt bons. Sa Citroën C3 WRC étant sur la route, un commissaire a pris l’initiative de sortir le drapeau rouge. En voyant ce dernier, Jari-Matti Latvala a ralenti et terminé la spéciale à plus de deux minutes du meilleur temps de Thierry Neuville. Seulement, le drapeau rouge fut levé juste après le passage du finlandais. Latvala devrait se voir attribuer une correction de temps dans les prochaines heures. De quoi, peut-être, faire oublier son tête-à-queue dans cette même spéciale.

Au final, la journée se termine avec un Thierry Neuville en tête d’un drôle de Rallye d’Argentine. Il devance Sébastien Ogier de presque 12 secondes et Ott Tänak de plus de 13 secondes. Kris Meeke est quatrième mais sous la menace d’Andreas Mikkelsen. Latvala chute au neuvième rang en attendant de savoir quel sera son temps final sur cette 8e spéciale du Rallye d’Argentine 2019.

Kajetanowicz out en WRC-2.

Auteur d’un bon temps sur l’ES2 (première vraie spéciale du rallye), Kajetan Kajetanowicz a abandonné dans la spéciale suivante (enfin celle qui fut disputée après l’ES2). Le polonais a cassé sa suspension à la réception d’un saut. Vraiment dommage pour le triple champion ERC. En WRC-2, c’est Takamoto Katsuta qui est alors passé en tête du rallye. Il devançait les deux frères Heller avant de tout perdre à la fin de l’ES8, suspensions cassée. Au final, c’est Pedro Heller qui passe en tête de la catégorie avec 5 minutes d’avance sur Paulo Nobre. Le brésilien a profité des soucis de Benito Guerra Jr, et Alberto Heller dans l’ES8 pour grimper sur le podium !

Du côté du WRC-2 Pro, c’est Mads Ostberg qui est logiquement en tête. Il devance le jeune Marco Bulacia qui a perdu de précieuses minutes suite à une crevaison dans l’ES4. Malgré sa sortie de route, Gus Greensmith est troisième de la catégorie.

Rendez-vous ce samedi midi, pour le lancement de la seconde journée du Rallye d’Argentine 2019 qui s’annonce disputée et qui pourrait réserver quelques surprises.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR