Le Mag Sport Auto

WRC, Tänak domine en Allemagne

WRC, Tänak domine en Allemagne

Vainqueur l’an dernier, sur une Ford Fiesta WRC, Ott Tänak prouve que la Yaris peut aussi être au top sur l’asphalte. En effet, l’estonien pointe en tête après la première journée de course sur ce Rallye d’Allemagne 2018 !

WRC : Tänak, Ogier, Neuville et les autres en Allemagne.

Déjà impressionnant l’an dernier, Ott Tänak l’est encore plus cette année ! Cette fois-ci au volant de la Toyota Yaris WRC, l’estonien a réalisé 6 meilleurs temps en 7 spéciales. De quoi lui offrir une confortable avance sur Sébastien Ogier. Il y a déjà 12s3 entre les deux anciens coéquipiers. Thierry Neuville, troisième, pointe déjà à 27s4 de Tänak ! Et pourtant, ces trois-là semblent intouchables par le reste de la meute. La bagarre pour la quatrième place est intense. 5s séparent Elfyn Evans (4e) et Esapekka Lappi (7e). Demain, la bagarre s’annonce palpitante. Et, quand on sait que Panzerplatte est au programme, le classement pourrait bien évoluer. A noter, aucun pilote WRC n’a abandonné. Ainsi, les 11 pilotes officiels sont au 11 premières places du général. Mads Ostberg fermant la marche. Jourdan Serderidis, pour sa découverte de la Ford Fiesta WRC’17, est 28e à plus de 6 minutes de Tänak. Le grec, victime de problèmes hydrauliques hier soir, a su s’améliorer au fil des spéciales.

A noter, la belle performance de Marijan Griebel. Engagé sur une DS3 WRC, l’allemand s’amuse et régale. Il pointe au 12e rang au général, certes à plus de 2 minutes d’Ostberg, mais aux portes du top 10 !

Demain, 150kms sont au programme et la pluie pourrait s’inviter à la fête et redistribuer les cartes. La journée s’annonce très intéressante. Latvala arrivera-t-il à reprendre Evans ? Neuville pourra-t-il revenir sur Ogier ? La réponse demain.

WRC-2, Jan Kopecky devant les français.

Grand favori avant le départ du Rallye, Jan Kopecky n’a pas manqué le rendez-vous. Ainsi, le tchèque est en tête du WRC-2 avec 22s d’avance sur Yoann Bonato. Le champion français des rallyes 2017 impressionne sur la C3 R5. Certes, il a pu bénéficier des soucis de Nil Solans (pénalité de 40s) ou de Gus Greensmith (souci mécanique). Mais, il n’a pas démérité. D’ailleurs, il devance même Eric Camilli ! Impressionnant. Autre pilote qui impressionne, Kajetan Kajetanowicz est monté en puissance tout au long de la journée. Le triple champion d’Europe des rallyes brille au volant de sa Ford Fiesta R5. En plus, il est à 14s7 de Camilli (qui connait bien le rallye) et devance le jeune Kalle Rovanperä qui, lui aussi, se révèle être très talentueux sur l’asphalte allemand.

Comme en WRC, la journée de demain sera palpitante et Panzerplatte pourrait redistribuer les cartes ! Enfin, en WRC-3, Taisko Lario cartonne au volant de sa Peugeot 208 R2.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR