Le Mag Sport Auto

WRC, Tänak leader de la meute Hyundai en Estonie

WRC, Tänak leader de la meute Hyundai en Estonie

Après une première journée clôturée par une SSS en guise de spéciale d’ouverture, le Rallye d’Estonie a vraiment débuté ce matin avec 5 spéciales. Sans trop de surprise, Ott Tänak a rapidement pris les commandes de l’épreuve. Derrière, ses deux coéquipiers s’installent sur le podium provisoire.

WRC, Les Hyundai devant les Toyota en Estonie.

Depuis 2017, et le retour de Toyota en WRC, les autos engagées par l’équipe de Tommi Mäkinen excelle sur les rallyes très rapides. Mais en Estonie, pour la grande reprise du Championnat du Monde des Rallyes, Hyundai a su surprendre ses rivaux. Si logiquement on retrouve Ott Tänak en tête du rallye, il est plus surprenant de voir à quel point Thierry Neuville (3e) et surtout Craig Breen (2e) parviennent à suivre le rythme du local et à devancer les Toyota Yaris.

Pourtant, c’est Kalle Rovanperä qui avait ouvert les hostilités dans la première spéciale du jour. Le jeune finlandais avait réalisé le temps scratch dans l’ES2 s’octroyant ainsi la tête du rallye. Mais, dans la spéciale suivante, Rovanperä a crevé en endommageant sa Yaris perdant un peu plus de 20 secondes. De quoi permettre à Tänak de virer en tête. Par la suite, l’estonien a enchaîné les scratchs sauf dans l’ES5 où Sébastien Ogier a réalisé le meilleur temps tout en ouvrant la route et dans l’ES6 où Neuville a été le plus rapide.

Ainsi, à l’issue de l’ES6 Ott Tänak pointe en tête du rallye avec 6s8 d’avance sur Breen et 11s1 sur Neuville. Sébastien Ogier est en embuscade à la quatrième place à 15s5 de Tänak. Elfyn Evans complète le top 5 mais voit Kalle Rovanperä revenir sur lui. Katsuta se place au septième rang devant les Ford Fiesta officielles de Lappi et Suninen.

A noter les temps plutôt bons de Pierre-Louis Loubet pour sa première mondiale dans une WorldRallyCar. Le français étant dixième au général à l’issue des six premières spéciales.

WRC-2, Ostberg crève Fourmaux leader.

Dans la catégorie R5, Oliver Solberg confirme. Vainqueur du Liepaja, le jeune norvégien est actuellement leader du WRC-3 et de la « deuxième division » du WRC au volant de sa Polo Gti R5. Il est à la lutte avec le local Egon Kaur et Kajetan Kajetanowicz ! Leader du WRC-2 (voitures R5 engagées par des constructeurs ou des teams satellites aux constructeurs), Adrien Fourmaux réalise un excellent début de rallye. Certes, il a été aidé par la crevaison de Mads Ostberg dans l’ES4, mais le français devance tout de même Nikolay Gryazin et Ole Christian Veiby (victime d’une casse de radiateur dans l’ES3). Mais, dans l’ultime spéciale de la matinée, le français a également crevé. Ainsi, Mads Ostberg pointe en tête devant Gryazin et Fourmaux.

Chez les français du WRC-3, Nicolas Ciamin (copiloté par Yannick Roche) devance Yohan Rossel. Le premier pointant même dans le top 10 de la catégorie !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR