Le Mag Sport Auto

WRC, Tänak out, duel de Hyundai en Argentine

WRC, Tänak out, duel de Hyundai en Argentine

La cinquième manche du Championnat du Monde des Rallyes continue de sourire à Thierry Neuville. Malheureusement pour Ott Tänak, sa Toyota Yaris WRC a lâché dans l’avant dernière spéciale du jour. Un scénario bien différent de celui de l’an dernier où l’estonien avait remporté la victoire. Kris Meeke et Andreas Mikkelsen complètent le podium.

Rallye d’Argentine, deux Hyundai i20 Coupé WRC en tête.

Quatrième hier soir, Ott Tänak (Toyota) a attaqué fort tout au long de la journée. A l’issue de la première boucle, l’estonien était revenu à 6s4 de Neuville. Mais, dans l’avant dernière spéciale du jour, et alors qu’il y avait 11s entre les deux premiers, la Toyota Yaris WRC n°8 a connu une panne mécanique (batterie ou alternateur). Dommage, une seconde victoire consécutive en Argentine semblait possible pour Tänak.

Devant, Thierry Neuville a réalisé une superbe journée et termine la journée avec 45 secondes d’avant sur son coéquipier, Andreas Mikkelsen. Troisième, Kris Meeke a su être constant durant toute cette seconde étape. Cependant, il est sous la menace de Sébastien Ogier. Ce dernier a cassé sa direction assistée suite à un contact avec un portail dans l’ES11 et aura laissé pas mal de temps dans l’opération. Néanmoins, Citroën et Ogier ont porté réclamation auprès des commissaires de course. En effet, le portail aurait été ouvert pendant la course alors qu’il était fermé pendant les reconnaissances. Un changement qui aurait fait hésiter le 6 fois champion du monde des rallyes et l’aurait fait taper ce portail. Affaire à suivre.

Aujourd’hui, on notera l’abandon d’Elfyn Evans, alors sixième. Le gallois est sorti et abandonne définitivement tout comme Esapekka Lappi suite à ses tonneaux d’hier.

Mads Ostberg sans faute en WRC-2 Pro.

A ne pas s’engager officiellement et avec un line-up de pilotes réguliers, Skoda Motorsport risque de perdre tous les titres en WRC-2 Pro. Aujourd’hui, c’est le jeune Marco Bulacia qui est parti en tonneaux. Ce bolivien, qui souhaitait frapper un grand coup en Argentine, avait été nominé par Skoda Motorsport pour marquer des points en WRC-2 Pro. Finalement, l’aventure s’est arrêtée dès la première spéciale du jour alors que le bolivien était deuxième de la catégorie !

Sans surprise, Mads Ostberg domine tranquillement la catégorie et ce malgré des problèmes d’intercom. Le pilote Citroën Racing possède plus de 21 minutes d’avance sur Gus Greensmith, revenu en Super Rally.

En WRC-2, Pedro Heller fait cavalier seul en tête de la catégorie. Le chilien possède plus de 9 minutes d’avance sur le gentleman driver, Paulo Nobre. Le brésilien est désormais sous la menace du mexicain Benito Guerra Jr, troisième du WRC-2. Alberto Heller est quatrième avec plus de quatre minutes d’avance sur Takamoto Katsuta. Kajetan Kajetanowicz a dû abandonner définitivement, ne pouvant réparer sa Volkswagen Polo Gti R5.

Rendez-vous demain après midi pour le dénouement de ce Rallye d’Argentine 2019 avec trois spéciales 53kms chronométrés au programme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR