Le Mag Sport Auto

WRC, Tänak remporte son deuxième Rallye d’Allemagne !

WRC, Tänak remporte son deuxième Rallye d'Allemagne !

Si Thierry Neuville a été un temps à la lutte pour la victoire, la terrible Panzerplatte a décidé d’offrir la victoire à Ott Tänak. Au final, c’est même un triplé Toyota grâce au podium décroché par Kris Meeke et Jari-Matti Latvala. De quoi rattraper la déception finlandais pour Toyota. De son côté, Ott Tänak décroche sa deuxième victoire consécutive sur la manche allemande du WRC.

WRC, Toyota célèbre un beau triplé en Allemagne !

Il était attendu pour la Finlande, il est finalement arrivé en Allemagne. Toyota s’offre un magnifique triplé sur ce Rallye d’Allemagne 2019 ! Un temps menacé par Thierry Neuville et Sébastien Ogier, Ott Tänak a vu ses adversaires perdre gros dans la mythique spéciale de Panzerplatte ! Une crevaison pour le belge, et une panne mécanique pour le français. Décidément, la Citroën C3 WRC a vraiment du mal sur asphalte.

Régulier depuis le début du rallye, Kris Meeke a profité des déboires de ses adversaires pour se hisser sur la deuxième place du podium. Même son de cloche pour Jari-Matti Latvala. Cette fois-ci, la consigne d’équipe a été respectée et les deux pilotes ont défendu leur podium sans non plus tenter d’aller chercher la victoire face à Tänak.

Consigne d’équipe chez Hyundai également, puisque Dani Sordo a dû laisser passer son coéquipier Neuville en pointant en retard au départ de la PowerStage. Même son de cloche chez Citroën entre Esapekka Lappi et Sébastien Ogier. Neuville termine finalement 4e et remporte la Power Stage. De son côté, Dani Sordo conserve au moins sa place dans le top 5 juste devant Andreas Mikkelsen. 7e et 8e, les pilotes Citroën n’auront pas pu briller sur le dernier rallye 100% asphalte de la saison.

Pour sa troisième sortie sur la Fiesta WRC, Gus Greensmith a enfin su rallier l’arrivée. Et pourtant, le britannique a tapé un arbre dans l’ES8, l’éjectant du top 10. Mais, grâce à une course sérieuse, Greensmith se classe neuvième. Son meilleur résultat avec une World Rally Car. Enfin, le top 10 est complété par Takamoto Katsuta dont c’était la première sortie en WRC avec la Toyota Yaris !

Maître Kopecky intouchable en Allemagne.

Jan Kopecky, une fois de plus, triomphe de ses adversaires sur sa Skoda Fabia R5 Evo. Le tchèque remporte la catégorie R5 mais aussi le WRC-2 Pro. Au classement général, il termine onzième devant le podium du WRC-2. Chez les privés, doublé allemand. Fabiam Kreim devance Marijan Griebel. Ce dernier chipe la troisième place au polonais Kajetan Kajetanowicz. Au classement général, il passe même devant Eric Camilli, deuxième chez les pros. La PowerStage fut très disputée chez les R5.

Un temps en tête du WRC-2 Pro, Kalle Rovanperä a perdu gros lors de sa sortie dans l’ES8. Au final, il se classe sur la troisième marche du WRC-2 Pro à deux minutes 54 de son coéquipier et devant Mads Ostberg. Au général, le finlandais pointe au 16e rang.

Chez les privés, Kajetan Kajetanowicz échoue au pied du podium et perd de précieux points dans la course au titre mondial face à Pierre-Louis Loubet et Nikolay Gryazin. Le russe, revenu après son gros crash au Barum il y a une semaine, s’est battu avec sa Skoda Fabia R5 durant toute l’épreuve. Un mauvais set-up qui l’a privé d’un bon résultat. Il termine, en effet, 20e au général et 5e du WRC-2. Mauvaise performance aussi pour Adrien Fourmaux. Le français n’a jamais su se mêler à la bagarre pour le top 3 à part dans les deux SSS Arena Panzerplatte.

Enfin, en R-GT, Enrico Brazzoli a dû abandonner sur casse mécanique. Le seul engagé de la catégorie ne termine donc pas ce Rallye d’Allemagne 2019.

Prochain rendez-vous pour le WRC, le Rallye de Turquie. Retour sur la terre pour le début de la dernière ligne droite de la saison !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR