Le Mag Sport Auto

Formule 1 : doublé Ferrari, Hamilton, élégance à l’ Anglaise (Hongrie, course) [Màj]

Formule 1 Vettel

GP de Hongrie de F1 – Si le manque de dépassements, sur l’Hungaroring, n’était pas une surprise, les pilotes Ferrari et Mercedes nous ont offert un splendide spectacle en seconde partie de course. Merci, au passage, au léger problème de direction vécu par Sebastian Vettel, vainqueur devance un Kimi Raikkonen qui aurait mérité mieux. Saluons au passage le geste de grande classe de Lewis Hamilton, qui rend le podium à son coéquipier, Valtteri Bottas.

Formule 1 : Vettel, Hamilton, Alonso, les grands champions s’illustrent

La première partie de ce Grand-Prix de Hongrie de Formule 1 semblait nous orienter vers une course particulièrement soporifique. A l’extinction des feux, les Ferrari et Bottas conservaient leurs positions au contraire de Lewis Hamilton, débordé par les deux Red Bull. Mais au second virage, Max Verstappen retombait dans ses travers et expédiait son coéquipier dans le décor. Abandon pour Ricciardo et pénalité de dix secondes pour le Néerlandais.

Un peu avant la mi-course, les écarts semblaient faits entre les leaders. Mais un problème de direction légèrement faussée sur la Ferrari de Vettel permettait aux quatre premiers de se regrouper. Ferrari et Mercedes se retrouvaient, alors, en face d’un dilemme. Au sein de la Scuderia, la logique semblait imposer aux dirigeants de demander à Sebastian de laisser passer Kimi, nettement plus rapide. Côté Mercedes, Hamilton demandait à son team de le laisser dépasser Bottas, afin de tenter de battre les Ferrari. A ce moment-là de la course, Lewis s’engageait, de son propre chef, à restituer sa place à Valtteri en cas d’échec.

Chez Ferrari, comme le révélait Vettel en fin de course (saluons, d’ailleurs, ces quelques mots sur le podium à l’égard de son coéquipier), Raikkonen avait pour mission de faire le jeu de son équipe, aujourd’hui. Un possible contrat renouvelé -selon la presse italienne- pour Iceman a-t-il influencé le Finlandais à jouer le coéquipier modèle ? Au moins, désormais, les choses sont claires chez les rouges. Toujours est-il que dans le clan Mercedes, la flèche d’argent no44 prenait la troisième place, après que la no77 se soit volontairement écartée.

Puis dans le dernier tour, alors que Ferrari signait son doublé, Lewis tenait sa parole et laissait son compagnon d’écurie grimper sur la troisième marche du podium. Mauvaise opération pour le Britannique, au championnat mais grande victoire pour lui, en terme d’image. Un geste très élégant salué par Valtteri sur le podium. Hamilton pointe, désormais, à 14 points de Vettel. Mais ce dernier y aura probablement gagné en capital sympathie…

Derrière ces quatre-là, Verstappen n’échouait qu’à quelques dixièmes de Lewis Hamilton. Cependant, la performance du jour est à mettre sur le compte d’un autre grand champion à savoir, Fernando Alonso. Auteur d’une course splendide, l’Espagnol signait le meilleur résultat du Team Mclaren Honda en coupant la ligne d’arrivée au sixième rang, devant la Toro Rosso de Carlos Sainz. Perez et Ocon marquaient de nouveaux points pour Force India en se classant respectivement 8ème et 9ème alors que Stoffel Vandoorne marquait ses premiers points de la saison.

Moins de réussite pour Renault, avec l’abandon de Nico Hülkenberg, la place hors des points de Jolyon Palmer et le retrait précoce de Romain Grosjean. Place au classement de ce Grand-Prix de Hongrie de Formule 1.

[Màj] : Grosse performance à signaler également, le meilleur tour en course réalisé par Fernando Alonso ! La Mclaren dispose bel et bien d’un excellent châssis…

N’hésitez pas à télécharger nos applis afin d’être informés des résultats au plus vite, ou que vous vous trouviez : applis Android et iOS (Apple)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR