Le Mag Sport Auto

Formule 1, R.Grosjean, Renault F1, les chances tricolores

Formule 1, Romain Grosjean

Alors que la saison 2016 de Formule 1 débutera la semaine prochaine, avec les premiers essais libres du Grand-Prix d’Australie (vendredi 18 mars), qu’en est-il des chances tricolores, qui reposeront exclusivement sur les épaules de Romain Grosjean et de Renault Sport F1, qui effectue son retour dans la catégorie reine cette année ? 

Formule 1 : 1996-2016, sombre anniversaire

Cette année encore, un seul pilote Français sera aligné sur la grille de départ, triste constat, bien que le retour de Renault en Formule 1 soit de nature à attirer quelques supporters tricolores supplémentaires. Cette saison 2016 marquera par ailleurs un triste anniversaire, celui de 20 années de Formule 1 sans l’ombre d’une victoire, depuis Olivier Panis, en 1996, au Grand-Prix de Monaco, au volant d’une Ligier Mugen-Honda. Et très clairement, le retour d’un tricolore sur la plus haute marche du podium ne devrait pas être pour cette année encore…

Bien que la jeune écurie Haas F1 ait démontré de belles choses durant les derniers essais d’inter-saison de Barcelone, les chances de victoires pour Romain Grosjean sont, pour ainsi dire, totalement inexistantes, à moins de conditions très particulières (pluie, safety-car, abandons en cascade, etc.). Tout au plus, le Franco-Suisse ne pourra envisager mieux que quelques points, le podium étant tout bonnement inaccessible pour lui, à la régulière, face à des écuries telles Ferrari, Mercedes, Williams, Red Bull ou Force India.

Retour sur la carrière d’Olivier Panis en Formule 1

Du côté de Renault F1, même constat, le PDG de la marque au losange ayant d’ailleurs fixé des objectifs pour le moins décevants à son écurie à savoir, se battre pour le podium d’ici 3 ans. Là encore, le top 5 semble être inaccessible pour le constructeur Français en 2016, qui s’attachera surtout, cette année, à marquer des points le plus régulièrement possible. Dès lors, le seul espoir pourrait venir de Red Bull qui, à défaut de victoires, pourrait envisager une présence très ponctuelle sur le podium avec un moteur rebadgé « Tag », espoir tout aussi maigre que frustrant.

Tout n’est cependant pas totalement noir pour l’avenir de la France en Formule 1, avec une écurie Renault F1 qui souhaite gagner à nouveau, sachant que figure dans ses rangs un prometteur pilote « maison », le jeune Esteban Ocon, pilote de réserve en 2016. Le recrutement d’un « gros calibre » (Alonso, Hamilton, Vettel) semble toutefois indispensable à l’écurie d’Enstone, en vue de figurer à nouveau au sommet dans les années à venir, sans manquer de respect à Kevin Magnussen et Jolyon Palmer, titulaires en 2016. Autre jeune espoir tricolore, Pierre Gasly, pilote d’essai et de réserve chez Red Bull devrait, en toute logique, être promu chez Toro Rosso en 2017. Nous pourrions, ainsi, retrouver trois pilotes « bien de chez nous » en F1 la saison prochaine, dans le meilleur des cas.

Formule 1 : Jean Alesi, retour sur sa carrière

Pour ce qui est de Romain Grosjean, l’imaginer remporter des courses, à moyen terme, avec Haas, ne serait pas réaliste. Ce dernier, s’il veut gagner et devenir un jour champion du monde de Formule 1, n’aura d’autre choix que de signer pour une écurie de pointe dans les deux ans. La piste Ferrari est crédible, compte-tenu des liens entretenus entre Haas et la Scuderia, mais il ne faut pas écarter non plus un retour de Romain à Enstone, avec Renault F1, possibilité évoquée par l’intéressé lui-même…

Formule 1 : Alesi, Panis, pas de relève immédiate

Vous l’aurez compris, la succession de Jean Alesi (victorieux en 1995 avec Ferrari au GP du Canada) et d’Olivier Panis n’est pas encore assurée. Les supporters Français devront, en conséquence, patienter encore 2 ou 3 ans avant d’envisager entendre la marseillaise sur un podium en Formule 1. Néanmoins, l’avenir semble se mettre en place lentement, de belles perspectives qui ne nous feront pas oublier pour autant cette longue traversée du désert…

 

One Comment

  1. espace4leaks

    11 mars 2016 at 19 h 27 min

    Pourquoi regretter que Renault n’utilise pas de pilote Francais Renault produit plus de voitures à l’étranger qu’en France.

    L’anniversaire s’est plutôt celle du CRASHGATE ! Totalement à l’image de Renault.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *