Le Mag Sport Auto

Alonso et Mclaren Honda sur la bonne voie

Formule 1, Alonso, Mclaren Honda -image : www.lemagsportauto.com

Après le doublé signé par Mercedes à l’issue du Grand-Prix de Formule 1 d’Australie, revenons sur la course de l’écurie Mclaren Honda, qui s’en est plutôt mieux sortie que ce à quoi nous pouvions nous attendre au terme des essais hivernaux, du moins en performances pures. Evidemment, le terrible accident dont a été victime Fernando Alonso à Melbourne terni cette progression, d’autant que le pilote ibérique pouvait légitimement viser les points…

Si Jenson Button terminait le GP d’Australie relativement loin des points, Fernando Alonso, en revanche, réussissait un beau Grand-Prix avant son accrochage avec la Haas F1 d’Esteban Gutiérrez. Dans le top dix de la course pendant une bonne partie de son exercice, le pilote Mclaren Honda disposait d’une machine nettement plus performante que celle qu’il avait entre les mains il y a tout juste un an. Bien sûr, le premier podium à la régulière d’une MP4-31 ne sera pas pour tout de suite mais tout de même, saluons les progrès réalisés, notamment du côté du moteur et du système de récupération d’énergie.

En effet, le V6 « GP2 » (référence aux propos d’Alonso, l’an passé, lors du GP du Japon à Suzuka) ne semble être plus qu’un mauvais souvenir, l’écurie anglaise ayant désormais les capacités de se battre de manière régulière dans les points, en attendant mieux. En qualifications, déjà, Alonso et Button étaient parvenus à prendre les 12ème et 13ème places, à la régulière, performance qui avait redonné le sourire à l’espagnol, qui se disait à la fois surpris et heureux de ces débuts honorables. Une qualification devant les Renault, les Sauber et les Haas, le résultat n’était pas acquis après des essais d’inter-saison inquiétants pour Mclaren, comme en témoignait Fernando Alonso, après les qualifications :

« Nous sommes assez satisfaits après cette journée. C’est bon de revenir ici à Melbourne. Parfois, après les essais hivernaux, lorsque l’on change de circuit, nous avons une bonne surprise, ou, à l’inverse, une mauvaise surprise. Et bien aujourd’hui, nous avons eu une bonne surprise ! »

L’une des explications à l’amélioration des performances de la Mclaren Honda semble provenir, en grande partie, d’une meilleure collaboration entre les équipes des deux parties. L’arrivée de Yusuke Hasegawa chez Honda aurait, ainsi, fait le plus grand bien, comme le confirme Jenson Button :

« C’est une personnalité très forte, qui parle un anglais parfait. Il interagit avec toute l’équipe : les ingénieurs châssis, les mécaniciens. Je pense qu’il est compétent pour ce partenariat ». Jenson demeure toutefois très prudent et souhaite relativiser cette progression : « Nous n’allons pas gagner des courses, ce serait un grand succès si nous y parvenions, mais il faudrait, pour cela, que nous progressions plus rapidement que nous ne l’avons fait l’année dernière ».

Néanmoins, Fernando Alonso n’ayant pas terminé ce Grand-Prix d’Australie de Formule 1, il reste bien difficile de savoir si le pilote ibérique avait les moyens de se maintenir dans le top dix jusqu’au drapeau à damier. Les progrès entrevus à Melbourne devront donc être confirmés dans 10 jours, à Bahrein avec, pourquoi pas, une ouverture de compteur pour le Team Mclaren avec Fernando Alonso et Jenson Button. Affaire à suivre…

Formule 1 : Mercedes au-dessus du lot au GP d’Australie

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR